ES8 à 13 - Lappi prend le dessus sur Latvala !

C'était à prévoir : Esapekka Lappi est venu à bout de son compatriote de chez Toyota dans le courant de l'après-midi. Ce sont désormais trois Finlandais qui figurent aux trois premières places de l'épreuve au terme de la première étape.

ES8 à 13 - Lappi prend le dessus sur Latvala !
Esapekka Lappi, Janne Ferm, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Esapekka Lappi, Toyota Racing
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Jari-Matti Latvala, Toyota Racing
Teemu Suninen, Mikko Markkula, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Craig Breen, Scott Martin, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Juho Hänninen, Kaj Lindström, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Mads Østberg, Torstein Eriksen, Ford Fiesta WRC
Elfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Ott Tänak, Martin Järveoja, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Ole Christian Veiby, Skoda Fabia R5
Eric Camilli, Benjamin Veillas, Ford Fiesta R5, M-Sport
Quentin Gilbert, Renaud Jamoul, Skoda Fabia R5

Quelle première journée à rebondissements sur ce Rallye de Finlande ! Il n'a en effet pas fallu attendre longtemps pour assister aux premiers retournements de situation, dès la matinée, en tête de la hiérarchie. 

En ce sens, l'ES3 a arboré des atours funèbres pour M-Sport, qui a vu ses deux pilotes, Sébastien Ogier et Ott Tänak, perdre toute chance de victoire finale dans ce rallye. Le premier après avoir fini sa route dans les arbres suite à une réception mal négociée après un saut. Le second dans la foulée d'une crevaison après avoir touché une pierre.

Jari-Matti Latvala n'en demandait pas tant, et a donc hérité de la première place au volant de sa Toyota Yaris. Mais il est rapidement devenu évident que le pilote finlandais, trois fois vainqueur par le passé sur ses terres, n'allait pas vivre une sinécure. 

Son compatriote Esapekka Lappi a en effet flairé le bon coup et passé la vitesse supérieure pour réduire l'écart qui le séparait de son compatriote en tête de course. Et si celui-ci n'avait pas encore dépassé son coéquipier à la mi-journée, la jonction était faite alors que seule 1,6 seconde séparait les deux hommes à l'heure de repasser par le parc d'assistance. 

Irrésistible, Lappi a remis l'ouvrage sur le métier en début d'après-midi. Après avoir laissé un autre Finlandais, Teemu Suninen, s'imposer lors de l'ES8 reliant Äänekoski à Valtra, permettant d'ailleurs à ce dernier de gagner deux places au général pour s'installer à la troisième position du rallye, Lappi a repris la marche avant dès la spéciale suivante pour enchaîner ensuite quatre meilleurs temps.

Trois Finlandais en tête 

C'en était trop pour Latvala, qui a cédé la tête de l'épreuve dans l'ES10 de Lankamaa, alors que les pilotes locaux faisaient main basse sur le classement, avec un trio Lappi-Latvala-Suninen qui allait consolider dès lors leurs positions en tête de course. Au soir de cette première étape, 4,4 secondes séparent les deux premiers cités, alors que Suninen est quelque peu distancé, à 19 secondes du leader. 

Derrière ce trio finlandais, on retrouve le premier pilote Citroën, Craig Breen, auteur d'une première journée solide et sans bavure. Il devance Juho Hänninen qui a pour sa part connu une fin de parcours plus mouvementée en endommageant notamment sa suspension arrière sur l'ES10. 

Ce dernier figure devant un autre pilote qui a subi les atermoiements de la mécanique, Mads Østberg, qui a perdu un temps précieux dans l'après-midi après avoir brillé lors de la première boucle dans la matinée – il était troisième du général à la mi-journée. 

Elfyn Evans s'accapare de son côté la septième place provisoire, devant un Thierry Neuville qui a paru émoussé durant toute la journée alors que l'occasion est pourtant belle de reprendre de gros points au championnat face à son adversaire pour le titre, Sébastien Ogier – 11 poins les séparent au classement pilotes. Seul pain blanc de la journée pour le Belge, son meilleur temps sur la toute dernière spéciale, lors du second passage à Harju.

Le pilote Hyundai devance un autre engagé aux performances très confidentielles aujourd'hui : Kris Meeke. Le pilote Citroën, vainqueur ici même l'an passé, ne parvient pas à rentrer dans le rythme de ce rallye et n'a jamais été en mesure de véritablement s'illustrer aujourd'hui. 

Tanäk ferme quant à lui le top 10, à plus de 1'50 du leader, devant Ole Christian Veiby et Éric Camilli, deux pilotes engagés en catégorie RC2/R5 (hors championnat WRC2). 

En WRC2 enfin, Jari Huttunen a réalisé une journée quasi parfaite en empochant neuf spéciales sur 12 disputées. Il jouit d'ailleurs d'une avance confortable, qui se monte à 56,2 secondes sur le Français Quentin Gilbert

Huit spéciales sont au programme de samedi dans le cadre de la deuxième étape de ce Rallye de Finlande, qui promet une lutte à couteaux tirés entre les trois pilotes finlandais en tête de course, bien décidés à s'imposer devant leur public.

L'épreuve sera à suivre sur le direct commenté de Motorsport.com, à partir de 7h58 heure française.

Classement après spéciale 13/25

 

Pilote

Copilote

VoitureCat.

Écart & 

intervalle

 Esapekka Lappi

 Janne Ferm

Toyota 

RC1  1h11'36"4 
2

 Jari-Matti Latvala

 Miikka Anttila

Toyota

RC1

4"4

4"4

 Teemu Suninen

 Mikko Markkula

Ford

RC1 

19"0

14"6 

4

 Craig Breen

 Scott Martin

Citroën

RC1

33"0

14"0

5

 Juho Hänninen

 Kaj Lindström

Toyota

RC1

39"1

6"1

 Mads Østberg

 Torstein Eriksen

Ford 

RC1 

45"0

5"9 

7

 Elfyn Evans

 Daniel Barritt

Ford

RC1

45"1

0"1

8

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

Hyundai

RC1

58"0

12"9

9

 Kris Meeke

 Paul Nagle

Citroën

RC1

1'07"6

9"6 

10

 Ott Tänak

 Martin Järveoja

Ford

RC1

1'50"2

42"6

11

 Dani Sordo

 Marc Marti

Hyundai

RC1

1'52"5

2"3

 Le classement complet sera disponible ici.

partages
commentaires
ES2 à 7 - Latvala en tête, mais l'écart se réduit

Article précédent

ES2 à 7 - Latvala en tête, mais l'écart se réduit

Article suivant

Ingrassia légèrement commotionné, rallye en suspens pour Ogier

Ingrassia légèrement commotionné, rallye en suspens pour Ogier
Charger les commentaires