Latvala - "La meilleure Power Stage de ma vie !"

C'est la grosse surprise de ce début saison. Le Finlandais, vainqueur ce week-end après s'être classé deuxième au Monte-Carlo, apparaît si fort mentalement avec Toyota qu'il est allé chercher le maximum de points dans la Power Stage.

On en peinerait presque à reconnaître le Jari-Matti Latvala plus gaffeur qu'à son tour durant les quatre dernières saisons, qu'il a passées chez Volkswagen aux côtés de Sébastien Ogier – et sur lesquelles il est revenu récemment pour dire à quel point elles avaient été difficiles, la dernière en particulier. Lui dont on se souvient qu'il perdit un jour en partant à la faute, avec Ford, une deuxième place dans la toute dernière super spéciale du rallye, s'est imposé dimanche pour la seconde apparition de la Toyota Yaris WRC, remportant en prime la Power Stage de main de maître.

Même Ogier, il y a trois semaines au Monte-Carlo, y avait assuré le coup, quitte à se passer des cinq points désormais attribués au plus rapide de cette dernière spéciale du rallye dont il fut le maître, la plus grande partie du temps, l'année dernière. Latvala, lui, n'a pas fait de détail, battant le Français de 1"5. Il était parti pour devancer également son dauphin au classement général, Ott Tänak, avant que l'autre pilote M-Sport ne commette une petite erreur.

"C'est incroyable. Nouvelle équipe, nouvelle voiture, deuxième rallye et on gagne directement, je n'ai pas de mots pour décrire cela !", s'est enflammé Latvala avant de monter sur le podium situé à l'arrivée de la spéciale et à proximité du parc d'assistance de Torsby. "Je suis si ému, je pense que j'ai piloté la meilleure Power Stage de ma vie aujourd'hui avec la Toyota Yaris !"

Un cocon pour s'épanouir

Le principal artisan de ce qui pourrait être une véritable renaissance n'est sans doute autre que Tommi Mäkinen. L'ancien quadruple champion du monde, à la tête d'une équipe Toyota très finlandaise – trois pilotes finlandais, un management finlandais et une grande majorité de mécaniciens finlandais –, semble avoir fait de celle-ci un cocon dans lequel son pilote peut s'épanouir pleinement.

Dimanche matin, à l'arrivée de la première spéciale dans laquelle il venait de signer avec autorité le meilleur chrono, ce dernier avait expliqué avoir eu la veille au soir une "bonne discussion" avec son patron : "Il m'a dit d'y aller et de me concentrer sur mon pilotage, d'oublier les set-ups, juste piloter."

 

Samedi soir déjà, à la question de savoir s'il allait pouvoir dormir alors qu'il venait de récupérer le commandement suite à l'erreur de Thierry Neuville dans la dernière super spéciale du jour, Latvala avait répondu, en substance et en riant, que ce ne serait pas un problème et qu'il n'était plus un jeune pilote désormais... Quel meilleur signe pouvait-il donner d'une confiance retrouvée ?

"On est à un bon niveau désormais, on va continuer d'aller de l'avant", a conclu dimanche le héros du jour, désormais leader surprise du championnat après deux rallyes. "Maintenant, ça devient plus difficile [après les deux manches atypiques du Monte-Carlo et de la Suède]. Ce championnat est intéressant, le Mexique est la prochaine course et on doit vraiment commencer à travailler. Je suis très motivé pour le championnat, et pour continuer de nous battre !"

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Événement Rallye de Suède
Pilotes Jari-Matti Latvala
Type d'article Réactions
Tags rallye de suede, toyota, victoire