Latvala se sentait "perdu" face à Ogier chez Volkswagen

Le pilote finlandais, désormais chez Toyota, est revenu sur les difficultés qu'il a rencontrées en étant dans la même équipe que le champion du monde ces dernières saisons, et particulièrement en 2016.

Jari-Matti Latvala a connu l'année dernière la plus mauvaise de ses quatre saisons chez Volkswagen aux côtés de Sébastien Ogier, ne terminant que sixième du championnat derrière Thierry Neuville, Andreas Mikkelsen, Hayden Paddon et Dani Sordo (classés de la deuxième à la cinquième place respectivement), à 156 points de Sébastien Ogier et avec une seule victoire.

À entendre les propos tenus par Latvala maintenant qu'il a rejoint Toyota, avec à la clé une deuxième place au Monte-Carlo pour le retour de la marque japonaise en WRC, on se demande comment il aurait pu passer une saison de plus au sein de l'équipe Volkswagen et aux côtés d'Ogier sans le retrait du constructeur allemand.

Tout allait mal et c'était une situation différente chez Volkswagen”, a expliqué Latvala à Autosport. “Je n'ai pas gagné [le titre] parce que j'essayais de piloter comme Sébastien. J'étais tellement confus avec mon pilotage, j'essayais de faire tout comme lui, tout le temps. Je regardais les données de mes ingénieurs et cherchais à utiliser les freins comme lui, j'essayais de tout changer et de faire pareil. J'avais même un support de frein sous la pédale, comme lui. J'essayais tout.”

"Je n'avais aucune chance"

Même s'il a été globalement dominé par Ogier durant les quatre années où ils furent équipiers chez Volkswagen, la situation de Latvala s'est particulièrement dégradée l'an dernier, puisqu'il avait terminé troisième du championnat en 2013 (comme en 2012 avec Ford) avant d'être par deux fois vice-champion du monde.

À la fin de l'année, j'étais tellement perdu, tout était si difficile. Je ne comprenais tout simplement pas, je demandais : ‘Comment dois-je piloter ?’ J'allais au-delà de tout. J'avais essayé de copier tout ce que Seb faisait et c'est pourquoi, quand j'étais chez Volkswagen, je n'avais aucune chance. Je ne pouvais me concentrer sur le boulot que j'étais supposé faire car je regardais tout le temps ce qu'il faisait. J'en oubliais mon propre style de pilotage et me concentrais tout le temps sur [le fait de] faire la même chose que lui.”

Dans l'équipe Toyota à l'identité très finlandaise, dirigée par cet autre quadruple champion du monde qu'est Tommi Mäkinen, Latvala pourrait bien vivre un nouveau départ cette année, comme a pu le démontrer un solide Monte-Carlo dans des conditions particulièrement difficiles. Il dit retrouver désormais l'ambiance de travail qu'il a connue dans l'équipe Ford de Malcolm Wilson et aux côtés de Mikko Hirvonen de 2008 à 2012, en faisant équipe avec un autre de ses compatriotes, Juho Hänninen.

Quand j'étais chez Ford, Sébastien Loeb était très dominateur”, a-t-il expliqué. “Mikko et moi devions travailler ensemble pour essayer de le battre, on ne pouvait le faire tout seul. Quand je suis allé chez Volkswagen, c'était différent. Il n'y avait personne pour m'aider à essayer de battre ce nouveau Sébastien. Quand vous êtes dans la même équipe qu'un quadruple champion du monde, vous êtes seul, et je devais me battre contre lui d'une façon différente, avec une philosophie différente.”

Je ressens la même chose [chez Toyota] que quand j'étais chez Ford. Juho et moi travaillons ensemble pour gagner, c'est différent maintenant.”

Latvala attaquera lundi les reconnaissances du Rallye de Suède, deuxième manche de la saison qui aura lieu en fin de semaine prochaine et où il s'est déjà imposé à trois reprises.

Avec David Evans

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Pilotes Jari-Matti Latvala , Mikko Hirvonen , Juho Hänninen , Sébastien Ogier
Type d'article Actualités
Tags ogier, toyota, volkswagen, wrc