Le film de la saison - 13 rallyes, 13 images

Motorsport.com vous propose un rapide passage en revue, et en photos, des événements marquants dans le déroulement de chaque manche du Championnat du Monde des Rallyes 2015.

Le film de la saison - 13 rallyes, 13 images
1. Monte-Carlo
1. Monte-Carlo
1/13

Photo de: Citroën Communication

De retour pour un one-shot, Sébastien Loeb fait très fort en signant le meilleur chrono dans les six premières spéciales et occupant la tête du rallye en partie grâce à une position favorable sur la route. Mais il fait un tête-à-queue dans l'ES7 puis heurte une pierre dans la 8, y laissant deux minutes. Sébastien Ogier signe sa première victoire de l'année devant ses équipiers Jari-Matti Latvala et Andreas Mikkelsen.
2. Suède
2. Suède
2/13

Photo de: Hyundai Motorsport

Thierry Neuville profite des erreurs commises par les trois pilotes Volkswagen qui heurtent tous les trois un mur de neige à différents moments du rallye. Le Belge de Hyundai occupe même la tête samedi soir et ne s'incline que pour 6”3 face à Sébastien Ogier. Andreas Mikkelsen laisse filer sa première victoire en commettant son erreur dans la dernière spéciale mais complète le podium.
3. Mexique
3. Mexique
3/13

Photo de: Volkswagen Motorsport

Sébastien Ogier obtient son troisième succès en autant de rallyes et s'échappe au championnat, Latvala ne marquant encore aucun point suite à son abandon avec une suspension cassée. Neuville, qui luttait avec lui, sort de la route et laisse le podium à Mads Østberg et Andreas Mikkelsen. L'image du rallye est celle de la Ford d'Ott Tänak tombant dans une rivière et coulant à pic, sans mal pour l'équipage.
4. Argentine
4. Argentine
4/13

Photo de: Citroën Communication

Soucis de moteur sur les trois VW : pour la première fois depuis les débuts de la Polo en 2013, aucune n'est sur le podium. Kris Meeke apporte à Citroën sa première victoire depuis 2013 (Loeb en Allemagne) et Østberg parachève un doublé des DS3. Déjà 4e au Mexique, Elfyn Evans obtient son premier podium. Martin Prokop, 4e, signe le meilleur classement de l'année pour un privé (hors M-Sport).
5. Portugal
5. Portugal
5/13

Photo de: Volkswagen Motorsport

Premier triplé de la saison pour Volkswagen, et premier succès (enfin) de Latvala en 2015 après plusieurs erreurs successives. Le Finlandais a bien profité de sa position avantageuse sur la route (due à sa mauvaise place au championnat) lors des deux premières étapes puis résisté à un Ogier des grands jours sur ce rallye. Sur sa DS3 relookée, Meeke termine 1er des non-Polo devant Tänak.
6. Italie
6. Italie
6/13

Photo de: Hyundai Motorsport

Deux héros en Sardaigne : Hayden Paddon qui mène depuis une quinzaine de spéciales quand un tête-à-queue et un souci de boîte le font passer derrière Ogier samedi soir. Et ce même Ogier qui, comme au Mexique, signe une victoire de haute volée sur la terre en ayant ouvert la route durant deux jours. Neuville place une seconde Hyundai sur le podium, mais Latvala a multiplié les erreurs.
7. Pologne
7. Pologne
7/13

Photo de: Red Bull Content Pool

Pour le troisième rallye de la nouvelle évolution de la Ford Fiesta WRC, Ott Tänak se porte en tête en bénéficiant d'une position idéale sur la route le premier jour (11e) mais des ennuis mécaniques le contraignent à laisser le leadership à Sébastien Ogier dès l'ES7. Il obtiendra malgré tout une belle 3e place à l'arrivée derrière un Andreas Mikkelsen jamais plus distancé que de quelques secondes par son leader chez VW.
8. Finlande
8. Finlande
8/13

Photo de: Volkswagen Motorsport

Peu à l'aise en Pologne où il avait été distancé par ses équipiers et avait tapé dans la dernière spéciale, rétrogradant du 4e au 5e rang derrière Paddon, Jari-Matti Latvala se reprend de la plus belle des façons dans “son” rallye qu'il remporte pour la troisième fois après une lutte fascinante avec Ogier qui ne lui a laissé aucun répit. Mads Østberg est 3e à plus d'une minute des duellistes et duettistes.
9. Allemagne
9. Allemagne
9/13

Photo de: Volkswagen Motorsport

Son épreuve à domicile était la seule que Volkswagen n'avait pas remportée depuis son arrivée en WRC, celle-ci étant revenue à Citroën sans interruption de 2001 à 2013 puis étant tombée dans l'escarcelle de Hyundai avec Thierry Neuville en 2014. Manquement réparé par une domination écrasante et un triplé, le troisième de la saison, dans l'ordre “normal” Ogier-Latvala-Mikkelsen.
10. Australie
10. Australie
10/13

Photo de: Volkswagen Motorsport

Après sa première victoire en Allemagne, remporter le titre en Australie était presque une formalité pour Ogier. Troisème au soir de la première étape derrière Latvala et Meeke, à seulement 4”6 du leader malgré sa position toujours désavantageuse sur la route, il s'installe en tête le samedi soir. Sa victoire est synonyme de troisième titre pour le pilote, son copilote Julien Ingrassia et Volkswagen.
11. Tour de Corse
11. Tour de Corse
11/13

Photo de: XPB Images

L'épreuve la plus “décalée”. En plus de son découpage unique (neuf spéciales seulement mais forcément assez longues), elle est perturbée par les fortes pluies tombées sur l'île ce week-end-là. Ogier abandonne au soir de la première étape sur un ennui de boîte et Latvala s'impose devant un brillant Evans, leader en début de rallye, qui signe le meilleur résultat de la saison pour M-Sport.
12. Catalogne
12. Catalogne
12/13

Photo de: Volkswagen Motorsport

Alors qu'il était en lutte pour préserver sa 2e place au départ de la Power Stage, Andreas Mikkelsen apprend au point-stop qu'il est parvenu à ses fins... puis, aussitôt, qu'il vient de signer sa première victoire en WRC car Ogier, qui s'était élancé le dernier dans la spéciale en tant que dominateur du rallye, vient de commettre son unique erreur importante de l'année et de partir dans un rail.
13. Grande-Bretagne
13. Grande-Bretagne
13/13

Photo de: Volkswagen Motorsport

Latvala parti à la faute dès l'ES2 et les conditions très pluvieuses et boueuses effaçant au moins en partie le désavantage d'ouvrir la route, Ogier est en tête dès le premier jour et va s'imposer devant Meeke et Mikkelsen. Mais les attentats de Paris, survenus le vendredi soir, donc au terme de la première étape du rallye, plongent cette fin de saison dans le recueillement et la tristesse.
partages
commentaires
Le Sébastien Loeb Racing s'engage en Rallye!
Article précédent

Le Sébastien Loeb Racing s'engage en Rallye!

Article suivant

Peugeot 205 Turbo 16, le sacré numéro du Lion

Peugeot 205 Turbo 16, le sacré numéro du Lion
Charger les commentaires
Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende Prime

Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende

Sébastien Ogier quitte son rôle de pilote WRC à plein temps de la plus belle des manières, avec un huitième titre mondial en poche. Comparé tout au long de sa carrière au nonuple Champion du monde Sébastien Loeb, il a démontré de manière convaincante qu'il pouvait lui-même être considéré comme l'un des plus grands pilotes de rallye de l'Histoire.

WRC
23 nov. 2021
La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises " Prime

La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises "

Ce week-end, le Rallye de Monza marque la fin d'une ère en WRC : Sébastien Ogier s'apprête à mettre un terme à sa présence à temps plein dans le championnat et vise avant cela un huitième titre mondial. Malgré sa longévité, le pilote Toyota révèle dans une interview exclusive que l'incertitude persistante l'a poussé dans une quête incessante de perfection.

WRC
19 nov. 2021
McRae, la troisième génération Prime

McRae, la troisième génération

Le patronyme McRae est ancré dans l'histoire du rallye, partageant huit titres britanniques entre Jimmy, Colin et Alister, auxquels il faut ajouter le sacre de 1995 en WRC. Le prochain sur la liste est le fils d'Alister, Max McRae, qui à 17 ans va tenter de se faire un prénom.

WRC
13 nov. 2021
Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ? Prime

Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ?

Les critiques de Thierry Neuville contre les futures Rally1 (ces voitures qui inaugureront la nouvelle ère hybride du WRC) sortent de l'ordinaire, à une époque où les pilotes sont généralement réticents à exprimer leurs opinions en public. Mais les inquiétudes du Belge concernant la vitesse, la sécurité et le coût sont-elles tout à fait justifiées ?

WRC
17 sept. 2021
Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ? Prime

Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ?

Les pilotes français ont dominé le WRC ces deux dernières années : Sébastien Loeb et Sébastien Ogier ont accumulé les titres de manière impressionnante. Alors que le second mettra fin à sa présence à plein temps dans le championnat à l'issue de la saison, la France fera reposer ses espoirs sur le rookie Adrien Fourmaux, à qui semble promis un avenir brillant.

WRC
11 août 2021
Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles Prime

Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles

Avant de conquérir neuf titres en WRC, Sébastien Loeb a dû faire face à plusieurs coups durs qui ont failli le priver d'une carrière au plus haut niveau. Dans une interview exclusive, l'Alsacien se remémore les étapes qui ont mené à sa domination sur les routes.

WRC
22 févr. 2021
Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire Prime

Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire

La saison 2020 du WRC a connu un dénouement inhabituel dans le cadre du Rallye de Monza. Même si elle était loin d'être idéale, cette épreuve a peut-être épargné au Championnat du monde de sérieux problèmes en offrant une vitrine lui permettant d'assurer la présence de plusieurs acteurs à long terme.

WRC
9 déc. 2020
Les enseignements que Toyota doit retenir dans la lutte pour le titre Prime

Les enseignements que Toyota doit retenir dans la lutte pour le titre

Un étrange dilemme attend peut-être Tommi Mäkinen en cette fin de saison WRC, avec le pilote leader de l’équipe Toyota qui espère revenir sur son numéro deux, le tout dans un contexte compliqué par la pression de Hyundai au championnat des constructeurs.

WRC
7 oct. 2020