Loeb explique son absence sur le Rallye de Suède

Sébastien Loeb a décidé lui-même de ne pas participer à la deuxième manche du Championnat du monde des Rallyes.

Loeb explique son absence sur le Rallye de Suède

Dans la foulée d'un Rallye Monte-Carlo où "les planètes n'étaient pas alignées", Sébastien Loeb a disparu lundi de la liste des engagés pour le Rallye de Suède, où il devait normalement être présent. L'annonce a été faite par l'équipe Hyundai, le nonuple Champion du monde cédant sa place à Craig Breen sans que le constructeur sud-coréen ne fournisse d'explications autres qu'évasives. Loeb les a données en personne : son patron Andrea Adamo lui avait posé directement la question au soir du Monte-Carlo et l'Alsacien a saisi la perche.

Lire aussi :

Le contexte est double pour le Français, forcément contrarié par ce premier rallye difficile, péniblement bouclé à la cinquième place et avec des chronos beaucoup trop éloignés des meilleurs. "Ce n'était certainement pas le rallye que nous espérions, tout le week-end a été difficile", déplore-t-il. "Tout allait bien jusqu'au deuxième jour mais ensuite nous avons été débordés." À cette mauvaise performance s'ajoutent les conditions difficiles qui menacent le Rallye de Suède. La neige y est pour le moment absente et la tenue de l'épreuve n'est même pas assurée à ce jour. Voilà qui a suffi pour convaincre Loeb de passer son tour.

"Je n'avais donc pas spécialement envie d'y aller, mais comme c'était décidé comme ça avec le team, je comptais respecter l'engagement", révèle-t-il dans une interview accordée au journal L'Équipe. "Andrea a sans doute senti quelque chose et, dimanche soir, il m'a demandé si je voulais faire la Suède. Il m'a dit que je faisais comme je le sentais, mais qu'il fallait que je me décide rapidement car la limite pour un changement d'équipage était ce lundi. Il ne m'a pas fallu plus de vingt secondes pour trancher."

Sébastien Loeb, Daniel Elena, Hyundai Motorsport Hyundai i20 Coupe WRC

Cette décision prise en son âme et conscience, Sébastien Loeb se doutait qu'elle provoquerait des remous tant qu'elle ne serait pas expliquée. "Je savais que les gens allaient réagir en se disant que je me faisais foutre dehors !" lâche-t-il. Des réactions qui remuent peu le personnage, qui a préféré faire confiance à ses sensations, rappelant également que son engagement auprès de Hyundai était de "faire avancer l'équipe" et qu'il refusait d'être "un frein" dans un tel cas de figure : "Aller en Suède pour courir dans des conditions merdiques, alors que les autres vont rouler comme des sauvages et qu'il allait falloir dégoupiller pour essayer de faire quelque chose, je ne le sentais pas trop".

Le programme partiel de Sébastien Loeb s'articule cette année encore autour de six rallyes, et son absence en Suède ne remet pour le moment pas ce chiffre en question. En revanche, le Monte-Carlo est venu renforcer les conclusions que le pilote tirait déjà fin octobre, lorsqu'il s'interrogeait sur ses performances devenues meilleures sur la terre que sur l'asphalte. Cette tendance pourrait donc provoquer un changement d'approche pour définir la suite de la saison. "On va peut-être réfléchir à orienter le programme sur des manches terre, car c'est flagrant que je n'arrive pas à faire des temps avec la i20 sur asphalte", conclut Loeb.

partages
commentaires
Hyundai remplace Loeb pour le Rallye de Suède
Article précédent

Hyundai remplace Loeb pour le Rallye de Suède

Article suivant

Loeb au Monte-Carlo : "La course la plus frustrante de ma vie"

Loeb au Monte-Carlo : "La course la plus frustrante de ma vie"
Charger les commentaires
Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende Prime

Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende

Sébastien Ogier quitte son rôle de pilote WRC à plein temps de la plus belle des manières, avec un huitième titre mondial en poche. Comparé tout au long de sa carrière au nonuple Champion du monde Sébastien Loeb, il a démontré de manière convaincante qu'il pouvait lui-même être considéré comme l'un des plus grands pilotes de rallye de l'Histoire.

WRC
23 nov. 2021
La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises " Prime

La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises "

Ce week-end, le Rallye de Monza marque la fin d'une ère en WRC : Sébastien Ogier s'apprête à mettre un terme à sa présence à temps plein dans le championnat et vise avant cela un huitième titre mondial. Malgré sa longévité, le pilote Toyota révèle dans une interview exclusive que l'incertitude persistante l'a poussé dans une quête incessante de perfection.

WRC
19 nov. 2021
McRae, la troisième génération Prime

McRae, la troisième génération

Le patronyme McRae est ancré dans l'histoire du rallye, partageant huit titres britanniques entre Jimmy, Colin et Alister, auxquels il faut ajouter le sacre de 1995 en WRC. Le prochain sur la liste est le fils d'Alister, Max McRae, qui à 17 ans va tenter de se faire un prénom.

WRC
13 nov. 2021
Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ? Prime

Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ?

Les critiques de Thierry Neuville contre les futures Rally1 (ces voitures qui inaugureront la nouvelle ère hybride du WRC) sortent de l'ordinaire, à une époque où les pilotes sont généralement réticents à exprimer leurs opinions en public. Mais les inquiétudes du Belge concernant la vitesse, la sécurité et le coût sont-elles tout à fait justifiées ?

WRC
17 sept. 2021
Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ? Prime

Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ?

Les pilotes français ont dominé le WRC ces deux dernières années : Sébastien Loeb et Sébastien Ogier ont accumulé les titres de manière impressionnante. Alors que le second mettra fin à sa présence à plein temps dans le championnat à l'issue de la saison, la France fera reposer ses espoirs sur le rookie Adrien Fourmaux, à qui semble promis un avenir brillant.

WRC
11 août 2021
Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles Prime

Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles

Avant de conquérir neuf titres en WRC, Sébastien Loeb a dû faire face à plusieurs coups durs qui ont failli le priver d'une carrière au plus haut niveau. Dans une interview exclusive, l'Alsacien se remémore les étapes qui ont mené à sa domination sur les routes.

WRC
22 févr. 2021
Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire Prime

Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire

La saison 2020 du WRC a connu un dénouement inhabituel dans le cadre du Rallye de Monza. Même si elle était loin d'être idéale, cette épreuve a peut-être épargné au Championnat du monde de sérieux problèmes en offrant une vitrine lui permettant d'assurer la présence de plusieurs acteurs à long terme.

WRC
9 déc. 2020
Les enseignements que Toyota doit retenir dans la lutte pour le titre Prime

Les enseignements que Toyota doit retenir dans la lutte pour le titre

Un étrange dilemme attend peut-être Tommi Mäkinen en cette fin de saison WRC, avec le pilote leader de l’équipe Toyota qui espère revenir sur son numéro deux, le tout dans un contexte compliqué par la pression de Hyundai au championnat des constructeurs.

WRC
7 oct. 2020