Loeb : "On a fait une erreur en changeant la roue"

Le revenant de Citroën a convenu samedi soir que le choix de s'arrêter pour changer une roue crevée, dans l'ES14, avait été une erreur. Mais ses chances de victoires auraient été de toute façon compromises.

Sébastien Loeb et Dani Sordo, qui étaient séparés de trois secondes aux deux premières places après la boucle matinale de la deuxième, ont tous deux subi une crevaison dans la quatorzième spéciale – probablement en roulant sur une même pierre du côté gauche de la trajectoire.

Mais alors que le pilote Hyundai a choisi de gérer la situation sans s'arrêter pour changer de roue, perdant une trentaine de secondes, Loeb a privilégié l'option inverse et laissé deux minutes et demie dans l'affaire, ainsi que toute chance de victoire.

Si l'on a pu penser que la décision avait été prise en raison de dégâts a priori plus importants que pour son adversaire et ancien équipier, l'Alsacien a convenu cependant qu'il aurait pu faire l'économie de cette immobilisation pour changer de roue avec son copilote Daniel Elena.

"Un réflexe rallye-raid"

"Il y avait deux virages qui se suivaient avec des pierres à l’intérieur, or on passait un peu dessus, et l’une d’elle nous a été fatale", a-t-il expliqué de retour au parc d'assistance de Leon, en fin de journée. "On a fait l’erreur de s’arrêter pour changer la roue, car je ne connaissais pas bien ces pneus, et on a eu le mauvais réflexe, celui du rallye-raid en fait ! On aurait perdu nettement moins de temps sinon, mais c’est ainsi. On va désormais tâcher de rallier l’arrivée en prenant un maximum de plaisir au volant."

Le rythme impressionnant de Sébastien Ogier, l'après-midi, laisse supposer que Loeb n'aurait pu se battre pour la victoire, mais sans doute serait-il resté en lice pour le podium. Sa performance restera impressionnante car s'il a pu disposer d'une position avantageuse sur la route le vendredi, il est resté dans le bon rythme le lendemain une fois placé dans des conditions similaires à celles de ses rivaux.

"Le matin, c’était vraiment sympa de pouvoir confirmer notre prestation d’hier et de se retrouver en tête six ans après mon dernier rallye du Mexique", a ajouté, désormais cinquième du général. "À vrai dire, je n’en espérais pas autant avant le départ et ça m’a rassuré sur mes qualités de pilote ! Ça partait pour être une grosse bagarre jusqu’à cette crevaison."

La dernière étape du Rallye du Mexique est à suivre ce dimanche en direct sur Motorsport.com.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Événement Rallye du Mexique
Pilotes Sébastien Loeb
Équipes Citroën Racing
Type d'article Réactions
Tags wrc mexique