Un Loeb "très frustré" repartira samedi en Rally2

De retour au parc d'assistance de Bastia, le pilote Citroën a expliqué les conditions dans lesquelles il était sorti de la route ce vendredi matin, dans la seconde spéciale du Tour de Corse.

Loeb est parti à la faute quelques centaines de mètres seulement après le départ de cette ES2, les premières images en direct montrant sa C3 WRC bloquée dans un fossé profond. Comme le directeur de Citroën Racing, Pierre Budar, l'avait évoqué après coup, les choses se sont en réalité déroulées en deux temps.

"Je suis arrivé trop vite dans un virage", a expliqué l'Alsacien, dont le retour samedi en Rally 2 (mais avec d'importantes pénalités) a été confirmé car sa voiture n'est pas trop endommagée. "J'ai eu un peu de sous-virage et je n'ai pas pu ralentir suffisamment la voiture pour tourner. J'ai essayé d'éviter un arbre mais on s'est retrouvé sur le côté d'un fossé."

"On a essayé de pousser la voiture avec l'aide des spectateurs, mais on l'a poussée dans le mauvais sens et dans le fossé – et finalement, elle est restée coincée là."

"C'est vraiment frustrant de se retrouver comme ça au début du rallye, maintenant je vais juste pouvoir donner un peu de plaisir aux fans. C'est la vie. Ça semblait bon. J'étais dans un bon rythme, c'était prometteur d'être dans la lutte."

Ogier : "Chapeau à lui"

Pour sa première participation en Corse depuis 2008, Loeb avait en effet signé le deuxième chrono dans la longue première spéciale (49,07 kilomètres), à 7"9 de Sébastien Ogier. Un résultat qui a suscité l'admiration de ses pairs, et de ce dernier en particulier.

"Son temps a été impressionnant dans la première spéciale", a ainsi déclaré Ogier à Motorsport.com. "Chapeau à lui pour ce qu'il a fait : revenir et être le plus proche de moi, c'est vraiment du très beau travail de sa part. C'est dommage qu'il ne soit plus là."

À la question de savoir si son expérience en rallycross – une discipline qui se déroule sur des circuits mixtes terre/asphalte – avait pu aider Loeb dans les conditions changeantes de l'ES1, Kris Meeke a pour sa part répondu : "Peut-être. C'est possible. Ou peut-être que c'est juste un p... de bon pilote !"

La boucle de l'après-midi a débuté aux alentours de 15h15. Elle est à suivre en direct sur Motorsport.com.

Avec David Evans et Glenn Freeman

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Événement Tour de Corse
Pilotes Sébastien Loeb
Type d'article Réactions
Tags abandon loeb, wrc 2018 corse