Loeb : Le Tour de Corse ? "Pas un rallye facile, mais sympa !"

partages
commentaires
Loeb : Le Tour de Corse ? "Pas un rallye facile, mais sympa !"
Par :
22 mars 2019 à 18:30

Le pilote Hyundai fera son retour à la compétition à l'occasion de la manche française du calendrier, qui se tiendra du 28 au 31 mars prochains.

Après ses déboires lors du Rallye du Mexique, où Hyundai n'a pu faire mieux qu'une quatrième place, celle de Thierry Neuville, la marque coréenne entend bien se relancer lors de la prochaine manche, à l'occasion du Tour de Corse.

Lire aussi :

Pour ce faire, cette dernière a mis les petits plats dans les grands en alignant ses trois meilleurs pilotes sur asphalte (au grand dam d'Andreas Mikkelsen), à savoir Neuville, Dani Sordo et Sébastien Loeb. Ce dernier fera ainsi son retour dans le championnat après avoir fait l'impasse sur le Mexique, une décision frappée au coin du bon sens quand on constate le palmarès de l'Alsacien sur l'Île de Beauté, où lui et son copilote Daniel Elena sont titulaires de quatre succès, obtenus consécutivement de 2005 à 2008.

La Corse, un cadre idéal mais une épreuve technique

Pour le Français, ce sera par ailleurs l'occasion de participer à sa manche nationale. Un événement qu'il affectionne et qui revêt pour lui toujours une ambiance particulière, quand bien même il ne se déroule plus en Alsace. "La Corse est un magnifique événement, avec des paysages sublimes proches de la mer, le tout dans un magnifique écrin que constitue l'île", évoque-t-il. "C'est un endroit formidable pour faire du rallye, et comme c'est la manche française du calendrier, c'est une atmosphère spéciale pour moi."

Premier rallye de la saison disputé entièrement sur asphalte, le Tour de Corse a obtenu au fil des années une solide réputation d'épreuve exigeante et mettant à l'essai l'habilité des pilotes à évoluer sur des routes souvent bosselées et très sinueuses. Le tout avec d'importants dénivelés et parfois une versatilité de la météo qui peuvent s'avérer piégeux.

Lire aussi :

"C'est un rallye extrêmement technique, il y a beaucoup de types de route différents, avec des endroits bosselés et d'autres sections rapides", confirme Loeb. "En fait, on dirait que ça va plus vite chaque année. C'est compliqué de trouver le rythme sur chaque spéciale, et la météo peut jouer un grand rôle. Il pleut parfois dans les montagnes, mais c'est sec dès qu'on se rapproche de la côte. Ce n'est pas un rallye facile, mais il est sympa !"

Après une quatrième place en ouverture du championnat sur le Rallye Monte-Carlo, suivie d'une septième acquise en Suède, Loeb occupe pour l'heure la septième place au classement.

Article suivant
Ogier veut des changements au niveau des suspensions

Article précédent

Ogier veut des changements au niveau des suspensions

Article suivant

Un Tour de Corse renouvelé qui n'effraye pas Ogier et Citroën

Un Tour de Corse renouvelé qui n'effraye pas Ogier et Citroën
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Tour de Corse
Pilotes Sébastien Loeb
Équipes Hyundai Motorsport
Auteur Willy Zinck
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu