Loubet veut participer à plus de rallyes à l'avenir pour progresser

Auteur d'une remarquable performance au Rallye de l'Acropole, Pierre-Louis Loubet souhaite prendre part à plus de rallyes l'an prochain afin de maintenir une dynamique et gagner davantage en expérience.

Loubet veut participer à plus de rallyes à l'avenir pour progresser
Charger le lecteur audio

Si la performance de Sébastien Loeb au Rallye de l'Acropole pouvait être attendue, celle de son jeune coéquipier et compatriote, Pierre-Louis Loubet, a quant à elle laissé bouche bée de nombreux observateurs. Le Français de 25 ans a en effet surpris en Grèce, en évoluant en tête de course aux côtés de l'Alsacien lors de la première étape, tout en signant ses deux premiers scratchs.

Une prestation d'autant plus impressionnante que le Corse n'avait pas participé à la manche précédente, le Rallye d'Ypres, et manquait donc d'une dynamique pourtant importante compte tenu de son relatif manque d'expérience en WRC. Finalement, une crevaison aura eu raison de ses chances de podium, mais Loubet a réussi à égaler son meilleur résultat à date dans la discipline avec une quatrième place, faisant de lui le pilote M-Sport le mieux classé à l'issue de l'épreuve hellénique.

Un résultat qui arrive à point nommé, alors que l'incertitude règne toujours autour de son avenir pour l'an prochain. En effet, alors qu'il participe cette saison à un programme partiel composé de sept rallyes (le dernier aura lieu en Catalogne fin octobre), Loubet estime nécessaire le fait d'augmenter le nombre de manches auxquelles il participera en 2023 pour espérer continuer à progresser.

"Dix rallyes ce serait bien, au minimum, car avec sept rallyes vous vous retrouvez avec trop de délai entre chaque épreuve", a-t-il ainsi indiqué auprès de nos confrères du site DirtFish.com. "Pensez-bien, mon dernier rallye [avant la Grèce] était en Finlande, c'était il y a deux mois [sic, c'était cinq semaines avant l'Acropole]. Cela fait beaucoup."

Loubet estime ainsi que le rythme qu'il a été en mesure d'afficher le vendredi en Grèce était en grande partie lié à sa position avantageuse dans l'ordre des départs. Ce dernier, déterminé lors de la première journée par la hiérarchie au championnat, a en effet permis au Français de bénéficier de routes balayées devant lui.

Un atout qui lui fait relativiser sa position à l'issue de la première étape en Grèce, qu'il avait terminée deuxième derrière Loeb. "Je pense que nous avons bénéficié d'un avantage [à l'Acropole], et nous avons su en profiter pour tirer notre épingle du jeu", reprend-il. "Mais si nous voulons nous battre sans cet avantage, à armes égales avec la concurrence, nous devons davantage rouler."

À défaut d'un programme complet, Loubet aimerait donc prendre part à un plus grand nombre de rallyes en 2023. Il est vrai qu'avec Craig Breen et Gus Greensmith à temps plein l'an prochain, la question de l'identité du pilote au volant de la troisième Puma reste en suspens.

Lire aussi :

Déjà engagé dans de nombreuses autres disciplines, Loeb ne devrait au mieux concourir que sur un nombre limité de rallyes, comme cette année, alors qu'Adrien Fourmaux semble sur la sellette depuis son accident survenu en Belgique fin août. Voilà qui ouvre peut-être la voie à une titularisation de Loubet chez M-Sport.

Mais reste encore l'interrogation autour du futur d'Ott Tänak, qui n'a pas caché sa déception après la décision de Hyundai de geler les positions à l'issue du Rallye de l'Acropole, le privant d'un nouveau succès et d'autant de points précieux dans sa lutte au championnat face à Kalle Rovanperä. Interrogé par le site officiel du WRC au sujet de son avenir, Loubet explique n'avoir aucune idée de ce que lui réserve 2023. "Nous allons voir, mais pour le moment je n'ai rien", assure-t-il, tout en insistant sur la nécessité pour lui de participer à davantage d'épreuves. "C'est une question qu'il faut poser à M-Sport. Ce qui est sûr c'est qu'il faut que nous roulions plus pour être en mesure d'être au niveau des meilleurs pilotes."

Malgré ses bonnes performances avec M-Sport cette saison, Loubet reste dans l'expectative pour 2023.

Malgré ses bonnes performances avec M-Sport cette saison, Loubet reste dans l'expectative pour 2023.

Quoi qu'il en soit, Loubet devrait rester dans le giron de l'équipe anglaise, qui a tout mis en œuvre pour qu'il se sente à son aise et évolue dans les meilleures dispositions possibles cette saison. "J'ai conscience qu'il a pu être en difficulté ces dernières années, et dès sa première journée [chez M-Sport] j'ai voulu qu'il bénéficie de cette atmosphère familiale, j'ai voulu qu'il fasse partie de la famille", avance auprès de DirtFish.com le patron de l'équipe, Malcolm Wilson. "Certaines choses que nous avons faites l'ont sans doute aidé à gagner en confiance. Nous travaillons tous pour lui, derrière lui, pour qu'il obtienne ce type de résultats."

Après une fin de saison 2021 écourtée, ayant été renversé par une voiture dans Paris et ayant subi une fracture de la hanche, Loubet a su se relever et démontrer tout au long de ses six apparitions sous les couleurs de M-Sport qu'il avait les épaules pour prétendre à plus. Un programme à minima rallongé l'an prochain ne serait ainsi qu'une juste récompense pour tous ses efforts consentis.

Lire aussi :
partages
commentaires
Le Rallye d'Argentine ne sera pas au calendrier WRC 2023
Article précédent

Le Rallye d'Argentine ne sera pas au calendrier WRC 2023

Article suivant

Sordo : "Je veux continuer à rouler tant que je suis compétitif"

Sordo : "Je veux continuer à rouler tant que je suis compétitif"