WRC
26 févr.
Événement terminé
22 avr.
Prochain événement dans
7 jours
C
Rallye du Portugal
20 mai
Prochain événement dans
35 jours
C
Rallye d'Italie
03 juin
Prochain événement dans
49 jours
C
Rallye du Kenya
24 juin
Prochain événement dans
70 jours
C
Rallye d'Estonie
15 juil.
Prochain événement dans
91 jours
C
Rallye de Finlande
29 juil.
Prochain événement dans
105 jours
13 août
Prochain événement dans
120 jours
C
Rallye de l'Acropole
09 sept.
Prochain événement dans
147 jours
C
Rallye d'Espagne
14 oct.
Prochain événement dans
182 jours
C
Rallye du Japon
11 nov.
Prochain événement dans
210 jours

M-Sport autorisé à voyager pour le Rallye Monte-Carlo

Le constructeur britannique M-Sport a reçu l'autorisation de pouvoir se rendre dans le Sud de la France pour y disputer le Rallye Monte-Carlo.

M-Sport autorisé à voyager pour le Rallye Monte-Carlo

En raison des restrictions liées à l'entrée sur le territoire français dans le cadre de la crise sanitaire liée au COVID-19, et particulièrement pour les voyageurs en provenance du Royaume-Uni, des doutes existaient quant à la situation de l'équipe britannique M-Sport en vue du Rallye Monte-Carlo de la semaine prochaine. Ceux-ci ont été levés.

En effet, le directeur de l'équipe Richard Mellener a indiqué que grâce au travail conjoint de la FIA, de WRC Promoter et de l'Automobile Club de Monaco il serait possible de participer à la manche d'ouverture de la saison. "Je ne vais pas vous mentir, la semaine a été très intense", a-t-il déclaré pour DirtFish. "Et elle n'est pas encore terminée."

"Mais la nouvelle est que nous serons sur la ligne de départ jeudi. Nous avons les exemptions nécessaires en place pour être là et nous avons, avec l'aide du promoteur, de la FIA et des organisateurs, trouvé des solutions."

Lire aussi :

Des solutions qui ne suffiront toutefois pas à pouvoir disposer de l'équipe entière. "Nous avons dû faire des sacrifices dans l'équipe, et les gens qui se retrouvaient avec deux choses à faire vont désormais découvrir qu'ils devront en faire quatre. L'important, c'était d'être là. Ça n'a pas été simple ou facile, mais nous avons trouvé un moyen d'y parvenir."

Au-delà de la question du COVID-19, le voyage vers la France a forcément été rendu encore plus compliqué par les implications du Brexit, pour le matériel et le personnel. "Nous savions que le Brexit rendrait les choses un peu plus complexes", a ajouté Millener. "Nous étions parmi les premiers transporteurs à traverser la Manche dans le cadre de cette nouvelle réglementation, donc nous nous efforcions de comprendre au fur et à mesure les nouvelles règles [...] et comment tout fonctionnait."

"En plus de cela, nous avons évidemment travaillé en Angleterre et avec un personnel limité à Dovenby Hall. Le simple fait d'effectuer des tests pour le COVID-19 pour toute l'équipe et de le faire dans cette fenêtre cruciale de 72 heures a été une sorte d'opération militaire. Nous avons effectué les tests sur place et les avons ensuite conduits au laboratoire pour en accélérer les résultats."

"Nous sommes engagés dans le Championnat du monde des Rallyes et nous avons dû faire tout notre possible pour arriver au premier round. Une fois sur place, nous savons que ce ne sera pas facile, sans shakedown, et directement dans la première étape. Mais c'est le Monte-Carlo et tout peut arriver."

partages
commentaires

Voir aussi :

Neuville : La rupture "brutale" avec Gilsoul "n'a pas été ma volonté"

Article précédent

Neuville : La rupture "brutale" avec Gilsoul "n'a pas été ma volonté"

Article suivant

Ogier "pas plus attiré que ça" par le record de Loeb

Ogier "pas plus attiré que ça" par le record de Loeb
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye Monte-Carlo
Équipes M-Sport
Auteur Fabien Gaillard