M-Sport chasse Loeb et Elena pour la saison 2019

partages
commentaires
M-Sport chasse Loeb et Elena pour la saison 2019
Par : Matt Beer , Journaliste
31 oct. 2018 à 15:45

M-Sport va tenter de convaincre Sébastien Loeb d'intégrer l'équipe pour le championnat du monde WRC 2019.

Sébastien Loeb, Citroën World Rally Team, Sébastien Ogier, M-Sport Ford WRT
Teemu Suninen, Mikko Markkula, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC
Teemu Suninen, Mikko Markkula, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC
Teemu Suninen, Mikko Markkula, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC
Livrée de Kris Meeke et Paul Nagle, Citroën DS3 WRC
Kris Meeke, Paul Nagle, Craig Breen and Scott Martin, Citroën World Rally Team, Citroën C3 WRC 2017

Bien qu'il ait annoncé sa participation au Dakar, le futur de Sébastien Loeb demeure flou après l'annonce du retrait de Peugeot du World Rallycross, au terme de la saison 2018.

Peu après cette officialisation qui l'a pris par surprise, l'Alsacien a signé sa première victoire en WRC en cinq ans, triomphant en Catalogne, troisième et dernière de ses piges réalisées avec la Citroën C3 WRC cette saison.

Carlos Tavares, PDG du groupe PSA, a été prompt à rappeler que Loeb demeure sous contrat avec le groupe Peugeot-Citroën, tandis que Linda Jackson, PDG de Citroën, a expliqué dans une interview à Motorsport.com que la marque était prête à aligner un programme à trois voitures en 2019 pour pouvoir accueillir Loeb et constituer une dream team en l'associant de nouveau à Sébastien Ogier et à la recrue finlandaise Esapekka Lappi, actuellement pilote Toyota.

Lire aussi :

"J'ai toujours été un grand fan de lui et de ce qu'il peut faire", a déclaré Malcolm Wilson, directeur de l'équipe M-Sport, à Motorsport.com. "Nous avons vu ce rythme et ce potentiel sur les trois rallyes qu'il a refaits cette année. Il serait ridicule de ne pas parler de ce qui est possible maintenant. Qui sait ce qui peut arriver, mais je serais très, très intéressé par son retour chez nous et un roulage avec la voiture."

Le nonuple Champion du monde a dit en Catalogne que sa victoire avait accru son envie de continuer à disputer des manches de WRC en 2019, sans toutefois montrer un intérêt débordant pour une saison complète. Wilson est prêt à se montrer accommodant et se dit ouvert à un deal à temps partiel.

"Je comprends les raisons pour lesquelles il pourrait ne pas souhaiter le faire toute l'année, mais je n'ai pas de doutes quant au fait que nous pourrions faire marcher ça pour lui comme pour nous."

Lire aussi :

Loeb avait déjà testé une Ford M-Sport en 2005 alors qu'il considérait un changement pour la saison 2006, quand Citroën prévoyait une année sabbatique. Il choisit finalement de rester dans l'équipe Kronos Racing soutenue par l'usine Citroën, avec laquelle il remporta le titre mondial.

"Ce fut fantastique de le voir dans l'auto à cette époque", se souvient Wilson. "Nous savions ce qu'il voulait et nous savions que nous allions trouver l'argent pour le faire. Mais au final, il désirait rester avec Citroën. Je pense qu'il savait alors que 2006 serait une année d'intérim et qu'ils avaient pris un engagement sur le long terme avec la nouvelle auto pour 2007. C'était un pilote français dans une voiture française, avec une équipe française."

Trois facteurs qui n'ont pas changé en 2018…

Article suivant
Loeb : "Le goût de la victoire commençait à me manquer"

Article précédent

Loeb : "Le goût de la victoire commençait à me manquer"

Article suivant

Meeke avait perdu le plaisir d'être en WRC avec Citroën

Meeke avait perdu le plaisir d'être en WRC avec Citroën
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Pilotes Sébastien Loeb
Équipes M-Sport
Auteur Matt Beer
Type d'article Actualités