M-Sport : Garder Ogier est encore possible

Le directeur de l'équipe, Malcolm Wilson, assure qu'une seconde saison avec le quadruple Champion du monde est toujours d'actualité, et ne renoncera à cet espoir qu'après avoir étudié tous les moyens de le maintenir dans une Ford Fiesta WRC.

M-Sport : Garder Ogier est encore possible
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport, Ford Fiesta WRC
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport, Ford Fiesta WRC
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Sébastien Ogier, M-Sport, Ford Fiesta WRC
Sébastien Ogier, M-Sport, Ford Fiesta WRC
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport, Ford Fiesta WRC
Ott Tänak, M-Sport
Ott Tänak, Martin Järveoja, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport

Rester au sein de M-Sport demeure l'option privilégiée par Sébastien Ogier pour 2018, mais seulement si la structure britannique peut démontrer qu'elle sera en mesure de lutter contre celles d'usine – soit via un retour officiel de Ford en WRC, soit en trouvant un important financement. Mais s'il admet vouloir rester chez M-Sport en 2018, Ogier a aussi clairement exprimé qu'il veut que son futur soit décidé en septembre. Ce qui rend la tâche de Wilson encore plus difficile.

"Je vais explorer toutes les solutions pour le garder avec nous. En résumé, nous ferons tout ce que nous pourrons aussi longtemps que nous aurons la possibilité de le garder", dit l'Anglais à Motorsport.com. "Seb le sait, je suis très ouvert avec lui et je lui ai montré tous les plans et tout le travail que nous faisons en vue de 2018. Notre implication envers lui cette année ne peut être mise en doute, tout comme la sienne envers nous, et je fais tout ce que je peux pour que ça continue. Je comprends qu'il veuille que tout soit réglé aussi tôt que possible et je continuerai d'y travailler aussi longtemps que je le pourrai."

Depuis son arrivée chez M-Sport au début de la saison en cours, Ogier s'est imposé pour ses débuts sur la Fiesta WRC au Monte-Carlo, puis plus récemment au Portugal, et n'a cédé le commandement du championnat que le temps d'un rallye. Interrogé le mois dernier par Motorsport.com sur son avenir, le Français avait répondu : "Je ne peux attendre octobre ou novembre comme l'année dernière. Je pense maintenant à l'année prochaine et ce n'est pas un secret que je veux continuer dans de bonnes conditions."

Pas de destination évidente

Si Ogier n'était pas en mesure de trouver ces bonnes conditions chez M-Sport, il pourrait voir ses autres possibilités réduite à deux des trois constructeurs du WRC. En effet, le directeur de l'équipe Hyundai, Michel Nandan, a dit à Motorsport.com qu'il n'y avait pas de place pour lui dans son équipe.

"Je ne peux pas [le signer pour l'année prochaine] car il n'y a pas de place [dans l'équipe]", a-t-il déclaré. "Mes pilotes [Thierry Neuville, Hayden Paddon et Dani Sordo] sont sous contrat jusqu'à fin 2018, donc malheureusement, il n'y aura pas de Sébastien Ogier ici [jusque-là]."

De son côté, le directeur de Citroën Racing, Yves Matton, ne veut pas rentrer dans les détails de son line-up pour la saison prochaine, mais la marque a déjà Kris Meeke, Craig Breen et Stéphane Lefebvre sous contrat. Intégrer Ogier à son effectif serait apparemment envisageable pour Citroën, reste à savoir si répondre à ses prétentions financières le serait aussi.

Toyota serait en mesurer de donner à Ogier son salaire actuel et certains voient dans la Yaris WRC la destination la plus probable pour lui. Mais curieusement, un tel transfert ne suscite qu'une réaction peu engageante du côté de l'équipe de Tommi Mäkinen.

"Tout le monde voudrait avoir Ogier, achetez-le et vous achèterez beaucoup de points et quelques grosses, grosses performances, mais l'équipe est établie pour l'instant", dit à Motorsport.com une source interne à celle-ci. "Est-ce que Jari-Matti [Latvala] apprécierait la chance de travailler de nouveau avec Ogier ? Qui sait, mais j'en doute. Tommi a une bonne équipe autour de lui et il en est très content, et, même si [avoir] Sébastien serait génial, il y a ce sentiment selon lequel cela pourrait affecter un peu cet équilibre."

Tänak vers Toyota ?

La présence sur le marché de l'autre ancien équipier d'Ogier chez Volkswagen, Andreas Mikkelsen, ne favorise pas l'obtention par le Champion en titre d'un accord intéressant d'un point de vue financier, et il semble qu'Ott Tänak soit en réalité en tête de liste pour Toyota.

"Il est libre de leur parler", dit Wilson à propos de l'Estonien, "mais je veux le garder la saison prochaine. J'investis sur Ott depuis 2012 – je ne vois aucun pilote sur lequel j'ai placé autant ou auquel j'ai donné autant de chances. Je ne vais pas renoncer à lui facilement."

Si Ogier quittait l'équipe britannique, Wilson a admis que Tänak et Elfyn Evans resteraient au cœur de ses plans pour 2018 et au-delà.

partages
Loeb va retrouver Citroën et tester la C3 WRC
Article précédent

Loeb va retrouver Citroën et tester la C3 WRC

Article suivant

Citroën n'a "aucun projet" de course pour Loeb en WRC

Citroën n'a "aucun projet" de course pour Loeb en WRC
La légende Sébastien Ogier vue par ses pairs Prime

La légende Sébastien Ogier vue par ses pairs

Après avoir remporté un huitième titre mondial, Sébastien Ogier va cesser son engagement à plein temps en WRC. Pour comprendre l'héritage qu'il laisse, plusieurs de ses anciens adversaires, coéquipiers ou collègues témoignent de cette carrière riche en succès.

WRC
30 nov. 2021
Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende Prime

Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende

Sébastien Ogier quitte son rôle de pilote WRC à plein temps de la plus belle des manières, avec un huitième titre mondial en poche. Comparé tout au long de sa carrière au nonuple Champion du monde Sébastien Loeb, il a démontré de manière convaincante qu'il pouvait lui-même être considéré comme l'un des plus grands pilotes de rallye de l'Histoire.

WRC
23 nov. 2021
La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises " Prime

La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises "

Ce week-end, le Rallye de Monza marque la fin d'une ère en WRC : Sébastien Ogier s'apprête à mettre un terme à sa présence à temps plein dans le championnat et vise avant cela un huitième titre mondial. Malgré sa longévité, le pilote Toyota révèle dans une interview exclusive que l'incertitude persistante l'a poussé dans une quête incessante de perfection.

WRC
19 nov. 2021
McRae, la troisième génération Prime

McRae, la troisième génération

Le patronyme McRae est ancré dans l'histoire du rallye, partageant huit titres britanniques entre Jimmy, Colin et Alister, auxquels il faut ajouter le sacre de 1995 en WRC. Le prochain sur la liste est le fils d'Alister, Max McRae, qui à 17 ans va tenter de se faire un prénom.

WRC
13 nov. 2021
Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ? Prime

Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ?

Les critiques de Thierry Neuville contre les futures Rally1 (ces voitures qui inaugureront la nouvelle ère hybride du WRC) sortent de l'ordinaire, à une époque où les pilotes sont généralement réticents à exprimer leurs opinions en public. Mais les inquiétudes du Belge concernant la vitesse, la sécurité et le coût sont-elles tout à fait justifiées ?

WRC
17 sept. 2021
Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ? Prime

Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ?

Les pilotes français ont dominé le WRC ces deux dernières années : Sébastien Loeb et Sébastien Ogier ont accumulé les titres de manière impressionnante. Alors que le second mettra fin à sa présence à plein temps dans le championnat à l'issue de la saison, la France fera reposer ses espoirs sur le rookie Adrien Fourmaux, à qui semble promis un avenir brillant.

WRC
11 août 2021
Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles Prime

Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles

Avant de conquérir neuf titres en WRC, Sébastien Loeb a dû faire face à plusieurs coups durs qui ont failli le priver d'une carrière au plus haut niveau. Dans une interview exclusive, l'Alsacien se remémore les étapes qui ont mené à sa domination sur les routes.

WRC
22 févr. 2021
Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire Prime

Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire

La saison 2020 du WRC a connu un dénouement inhabituel dans le cadre du Rallye de Monza. Même si elle était loin d'être idéale, cette épreuve a peut-être épargné au Championnat du monde de sérieux problèmes en offrant une vitrine lui permettant d'assurer la présence de plusieurs acteurs à long terme.

WRC
9 déc. 2020