WRC Rallye Monte-Carlo

Malgré les galères, Loubet juge positivement son Monte-Carlo

Au sortir d'un Rallye Monte-Carlo particulièrement difficile, Pierre-Louis Loubet retient avant tout le positif de cette première sortie en tant que pilote à plein temps chez M-Sport.

Dire que le premier rallye 2023 de Pierre-Louis Loubet a été mouvementé est un euphémisme. Le Corse a connu un problème de direction assistée lors de la boucle de l'après-midi le vendredi, a été surpris par un changement d'adhérence dans la première spéciale du samedi qui l'a envoyé dans une rambarde et obligé à abandonner. De retour le dimanche pour jouer les points de la Power Stage, il a d'abord connu un problème de frein à main qui a été résolu, pour qu'une défaillance de la pompe à eau finisse par achever son épreuve.

Autant dire que les occasions de briller ont été rares pour Loubet lors de la manche inaugurale de la saison, mais il est loin de tout voir en noir : "Non, non, non parce que vous avez certains week-ends où vous êtes hors du rythme, c'est plus terrible qu'autre chose", a-t-il expliqué à DirtFish. "Je pense qu'en termes de rythme dans la [spéciale de la] Power Stage, tout le monde a attaqué lors du premier passage, donc je pense que notre position était assez solide parce que, comme je l'ai dit, nous étions les seuls à avoir de bons pneus."

"Tout le monde se battait pour la position, nous sommes revenus de notre journée off et tout le monde était là pour faire quelque chose de très fort au deuxième passage. Mais une chose est sûre, nous n'avons pas renoncé car après le problème de pompe à eau, nous avons fait une section de route sans direction assistée à nouveau, sans carburant, sans moteur [juste] avec le système électrique."

"Nous avons essayé jusqu'au bout et au bout de cinq minutes, il était impossible de continuer, c'est pourquoi je suis le plus déçu. C'est surtout ça, parce qu'on a vraiment essayé et à la fin, même pas un point. Mais comme je l'ai dit, si vous m'aviez dit [il y a deux semaines] qu'en termes de rythme sur le premier Monte, je serais capable d'être avec Ott [Tänak, son équipier], OK j'aurais signé immédiatement. Il a fait le rallye l'année dernière, je connais la voiture mais il connaît les étapes, pas moi, donc je suis content."

Un ressenti que partage Malcolm Wilson, le directeur de M-Sport : "Je suis déçu pour Pierre-Louis, il a pour moi, une fois de plus, démontré un très bon rythme. Je dois dire [que c'était une surprise de le voir aussi rapide]. Je veux dire : même sur le premier partiel au Turini [le dimanche] matin, il était le plus rapide."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Abiteboul identifie ses premiers défis chez Hyundai
Article suivant Loeb, Schumacher, Vettel : ces vainqueurs de la Race of Champions

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France