Markko Martin évoque sa carrière et son rôle dans celle de Tänak

Markko Martin, ancienne star du Championnat du monde des Rallyes, est revenu sur son rôle auprès d'Ott Tänak et s'est remémoré l'anniversaire de sa première victoire en WRC, décrochée lors du Rallye de l'Acropole 2003.

Markko Martin évoque sa carrière et son rôle dans celle de Tänak

Markko Martin a participé au Championnat du monde des Rallyes de 1997 à 2005 comme pilote officiel pour les équipes d'usine Subaru, Ford et Peugeot. Il a remporté cinq victoires et a terminé troisième au classement général du championnat 2004, son meilleur résultat en carrière. L'Estonien s'est ensuite retiré de la discipline au milieu de la saison 2005 à la suite de l'accident qui a tragiquement tué son ami et copilote Michael Park lors du Rallye de Grande-Bretagne.

Depuis, Martin a fait des apparitions sporadiques dans des rallyes locaux et a joué un rôle clé en aidant dans sa progression Ott Tänak, son compatriote devenu Champion du monde WRC en 2019. L'ex-pilote âgé de 45 ans est maintenant propriétaire de l'équipe de rallye Red Grey, qui gère le programme WRC2 de Hyundai, un lien avec le mondial qui lui a permis d'être présent lors du week-end en Grèce, là où il avait signé sa première victoire 18 ans auparavant. Extrêmement discret dans les médias, Martin a évoqué sa carrière et son implication aux côtés de Tänak lors d'une interview accordée à WRC Live.

"Nous avons une longue histoire ensemble", déclare Martin interrogé sur ses relations avec le pilote Hyundai, qu'il conseille régulièrement depuis plusieurs saisons. "Je pense que l'idée est d'aider Ott autant que possible sur les différents types de rallye. Chaque fois que je peux être un avantage, je fais de mon mieux."

Lorsqu'on lui demande s'il a été le catalyseur de talents tels que Tänak, Martin ajouté : "Tout d'abord, l'Estonie s'est intéressée au rallye bien avant moi, mais je pense que cela a mis en évidence à l'époque que c'était un tout nouveau niveau pour nous et que cela a créé beaucoup d'intérêt, et cela a continué et continue toujours en Estonie".

Repensant à sa fameuse victoire en WRC lors du Rallye de l'Acropole 2003, il qualifie cet exploit de "spécial" et a pris plaisir à revenir sur son succès dans les médias ces derniers jours. Une victoire qui, 18 ans plus tard, reste l'un des moments les plus emblématiques du WRC. Alors qu'il était en tête, une compression mal négociée avait alors ouvert le capot de sa Ford Focus WRC, l'obligeant à terminer les 20 kilomètres restants dans une position plus qu'inconfortable. Dans sa mésaventure, la trappe de toit s'était retrouvée bouchée par le capot, de quoi surchauffer l'habitacle dans lequel il avait frôlé le malaise.

Markko Martin

"Je n'ai pas gagné beaucoup de rallyes WRC, donc je me souviens de tous", se rappelle Martin. "La première [victoire] est si spéciale parce qu'elle est arrivée de manière difficile aussi, j'ai eu ce moment avec le capot et j'ai pensé 'non, pas encore'. Heureusement, ça a marché et nous avons réussi à la gagner. J'étais assez choqué, pas vraiment à cause du capot, mais parce que nous avions perdu tellement de victoires en rallye à cause de problèmes mécaniques que ma première pensée a été 'pas encore'. On n'a pas pensé à s'arrêter, alors on a roulé comme ça."

"Je ne voyais pas grand-chose, je regardais par l'ouverture d'une boîte aux lettres et je ne voyais pas très loin devant moi, donc il fallait beaucoup de concentration pour voir la route et les virages à venir. Le problème principal était que la ventilation du toit était bloquée et qu'il n'y avait pas du tout d'air qui entrait", décrit-il. "En Grèce, il faisait déjà chaud, ce qui créait de plus en plus de chaleur dans la voiture. J'ai vraiment commencé à perdre le contrôle. On a réussi à aller jusqu'au bout, mais j'étais à deux doigts de m'effondrer."

Lire aussi :

partages
commentaires
Sordo ne sait pas encore ce qu'il fera en 2022 et au-delà
Article précédent

Sordo ne sait pas encore ce qu'il fera en 2022 et au-delà

Article suivant

Breen : Du "concret" pour mon avenir dans les prochaines semaines

Breen : Du "concret" pour mon avenir dans les prochaines semaines
Charger les commentaires
La légende Sébastien Ogier vue par ses pairs Prime

La légende Sébastien Ogier vue par ses pairs

Après avoir remporté un huitième titre mondial, Sébastien Ogier va cesser son engagement à plein temps en WRC. Pour comprendre l'héritage qu'il laisse, plusieurs de ses anciens adversaires, coéquipiers ou collègues témoignent de cette carrière riche en succès.

WRC
30 nov. 2021
Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende Prime

Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende

Sébastien Ogier quitte son rôle de pilote WRC à plein temps de la plus belle des manières, avec un huitième titre mondial en poche. Comparé tout au long de sa carrière au nonuple Champion du monde Sébastien Loeb, il a démontré de manière convaincante qu'il pouvait lui-même être considéré comme l'un des plus grands pilotes de rallye de l'Histoire.

WRC
23 nov. 2021
La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises " Prime

La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises "

Ce week-end, le Rallye de Monza marque la fin d'une ère en WRC : Sébastien Ogier s'apprête à mettre un terme à sa présence à temps plein dans le championnat et vise avant cela un huitième titre mondial. Malgré sa longévité, le pilote Toyota révèle dans une interview exclusive que l'incertitude persistante l'a poussé dans une quête incessante de perfection.

WRC
19 nov. 2021
McRae, la troisième génération Prime

McRae, la troisième génération

Le patronyme McRae est ancré dans l'histoire du rallye, partageant huit titres britanniques entre Jimmy, Colin et Alister, auxquels il faut ajouter le sacre de 1995 en WRC. Le prochain sur la liste est le fils d'Alister, Max McRae, qui à 17 ans va tenter de se faire un prénom.

WRC
13 nov. 2021
Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ? Prime

Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ?

Les critiques de Thierry Neuville contre les futures Rally1 (ces voitures qui inaugureront la nouvelle ère hybride du WRC) sortent de l'ordinaire, à une époque où les pilotes sont généralement réticents à exprimer leurs opinions en public. Mais les inquiétudes du Belge concernant la vitesse, la sécurité et le coût sont-elles tout à fait justifiées ?

WRC
17 sept. 2021
Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ? Prime

Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ?

Les pilotes français ont dominé le WRC ces deux dernières années : Sébastien Loeb et Sébastien Ogier ont accumulé les titres de manière impressionnante. Alors que le second mettra fin à sa présence à plein temps dans le championnat à l'issue de la saison, la France fera reposer ses espoirs sur le rookie Adrien Fourmaux, à qui semble promis un avenir brillant.

WRC
11 août 2021
Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles Prime

Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles

Avant de conquérir neuf titres en WRC, Sébastien Loeb a dû faire face à plusieurs coups durs qui ont failli le priver d'une carrière au plus haut niveau. Dans une interview exclusive, l'Alsacien se remémore les étapes qui ont mené à sa domination sur les routes.

WRC
22 févr. 2021
Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire Prime

Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire

La saison 2020 du WRC a connu un dénouement inhabituel dans le cadre du Rallye de Monza. Même si elle était loin d'être idéale, cette épreuve a peut-être épargné au Championnat du monde de sérieux problèmes en offrant une vitrine lui permettant d'assurer la présence de plusieurs acteurs à long terme.

WRC
9 déc. 2020