ES1 & 2 - Meeke installe sa Citroën en tête

partages
commentaires
ES1 & 2 - Meeke installe sa Citroën en tête
Par : Jean-Philippe Vennin
7 avr. 2017 à 10:48

Vainqueur du Rallye du Mexique il y a trois semaines, le Britannique s'est porté en tête du Tour de Corse en remportant les deux premières spéciales sur sa C3 WRC, vendredi matin.

Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Ott Tänak, Martin Järveoja, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Dani Sordo, Hyundai Motorsport
Hayden Paddon, John Kennard, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Jari-Matti Latvala, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Stéphane Lefebvre, Gabin Moreau, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Elfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Juho Hänninen, Toyota Racing

S'élançant en sixième position dans les spéciales, ce qui a moins d'impact sur ce rallye asphalte qu'ailleurs excepté le fait que de la terre et de la boue sont déposées sur la route au fil du passage des voitures qui coupent les cordes, Kris Meeke a signé le meilleur temps dans Pietrosella – Albitreccia (ES1 - 31,20 km) puis a récidivé dans Plage du Limone – Sarrola-Carcopino (ES2 - 29,12 km). Les deux spéciales se sont déroulées sous le soleil et majoritairement sur le sec, à l'exception de quelques zones ombragées et humides.

"C'est vraiment bien. On a fait de bonnes recos et ça se voit avec les temps. On va monter une nouvelle paire de chaussures [comprendre de gommes bien sûr, ndlr] et voir ce qu'on peut faire cet après-midi", a expliqué le Britannique.

Sébastien Ogier – pas très content de son pilotage dans l'ES1 mais plus à l'aise dans l'ES2 après avoir effectué quelques petits changements sur sa Ford –, Thierry Neuville (Hyundai) et Ott Tänak (Ford) ont respectivement été les deuxième, troisième et quatrième plus rapides dans les deux spéciales, ce dernier ex æequo avec Dani Sordo (Hyundai) dans l'ES1. Ils suivent donc logiquement le pilote Citroën au classement général, Ogier comptant déjà 8"9 de retard sur le leader. L'Espagnol est cinquième devant Craig Breen, sur la seconde Citroën, Jari-Matti Latvala (Toyota) et Hayden Paddon (Hyundai).

Sur la troisième C3 WRC, Stéphane Lefebvre était parti très fort dans l'ES1 mais a ensuite perdu du temps en trouvant une route très sale sur la fin de la spéciale. Il a ensuite perdu une demi-minute dans la deuxième spéciale.

Problèmes pour Hänninen et Evans

Parti lui aussi sur un rythme très élevé dans l'ES1, qui aurait pu lui valoir un chrono dans le top 5, Juho Hänninen s'est laissé surprendre en vue de l'arrivée en heurtant un pont dans un virage à gauche assez lent. Il a endommagé l'arrière droit de sa Toyota et a dû abandonner pour aujourd'hui. Problème aussi, mais d'ordre hydraulique, pour la Ford M-Sport d'Elfyn Evans qui a perdu plus de deux minutes dans l'ES2.

Leader du WRC2, Andreas Mikkelsen complète donc le top 10 sur sa Skoda et précède de 5"8 Éric Camilli (qui a touché une corde et abîmé une jante dans l'ES2) dont le nouvel équipier chez M-Sport, Pierre-Louis Loubet, a signé un chrono prometteur dans l'ES1 avant de perdre beaucoup de temps dans l'ES2. Auteur par deux fois du troisième temps dans la catégorie, Stéphane Sarrazin vient ensuite sur la Skoda de son équipe qu'il lance à l'occasion de ce Tour de Corse. Il précède Teemu Suninen, Bryan Bouffier, Yohann Rossel et Laurent Pellier alors que Raphaël Astier est leader du WRC3.

Après un regroupement à Porticcio, les concurrents repasseront dans les deux mêmes spéciales ce vendredi après-midi à partir de 14h11 et 16h03.

Ci-dessous, le classement des dix WRC officielles encore en course.

 
Article suivant
Les horaires de toutes les spéciales du Tour de Corse

Article précédent

Les horaires de toutes les spéciales du Tour de Corse

Article suivant

ES3 & 4 - Meeke termine la première journée en tête

ES3 & 4 - Meeke termine la première journée en tête
Charger les commentaires