Résumé de spéciale
WRC Rallye de Pologne

Mikkelsen fragile leader d'un Rallye de Pologne faussé par le public

Andreas Mikkelsen a conservé la tête du Rallye de Pologne vendredi, au terme d'une journée qui a compté moins d'une heure effective de spéciale à cause des interruptions liées à la sécurité des spectateurs.

La deuxième boucle du jour sur le Rallye de Pologne s'est courue sans Ott Tänak, grand perdant de la matinée après avoir heurté un cerf. Le Champion du monde 2019 a d'ailleurs décrit à quel point il avait été impuissant, ne pouvant pas éviter la collision qui l'a contraint à l'abandon, heureusement sans conséquences pour sa santé ni celle de son copilote Martin Järveoja.

"C'était dans une ligne droite et on vient de vérifier [en vidéo], entre le moment où la tête du cerf est sortie du buisson et l'impact, il s'est écoulé 0,26 seconde, donc c'était très rapide", a expliqué le pilote Hyundai. "Il n'y a pas eu le temps de paniquer et il n'y a pas eu non plus le temps de réagir."

Lire aussi :

Le deuxième passage dans la longue spéciale de Stańczyki a réservé un phénomène de balayage toujours présent, bien que moindre par rapport à la veille, et également atténué par la présence d'ornières.

L'avantage allait toutefois encore à ceux qui partaient plus loin, et notamment à Kalle Rovanperä, auteur du scratch alors qu'Andreas Mikkelsen a étonnamment lâché une quinzaine de secondes. Le Norvégien a reconnu avoir adopté un rythme probablement trop "prudent" et être dans l'obligation d'attaquer plus fort par la suite, après avoir cédé les commandes du général à son adversaire Finlandais pour seulement deux dixièmes.

Public indiscipliné, bagarre tronquée

Comme dans la matinée, la courte et rapide ES6 a été perturbée par des problèmes de sécurité pour le public. S'il y a eu drapeau rouge après plusieurs passages, elle a toutefois pu aller à son terme cette fois, avec des écarts minimalistes, mais privant Andreas Mikkelsen d'un véritable chrono, puisque le Norvégien est arrivé au moment de l'interruption. Son temps forfaitaire l'a placé à 0"4 du scratch de Thierry Neuville et lui a redonné la tête du rallye avec 2"1 d'avance sur Kalle Rovanperä.

La gestion des spectateurs a plusieurs fois perturbé la journée.

La gestion des spectateurs a plusieurs fois perturbé la journée.

Photo de: Toyota Racing

Dans l'ES8, bis repetita : après trois passages seulement, la spéciale a de nouveau été stoppée par l'organisation en raison d'un public posant décidément de sérieux problèmes de sécurité. Cette fois-ci, l'épreuve n'a pas été relancée, les concurrents assurant uniquement le parcours en liaison avant de rejoindre la super spéciale concluant la journée. Après application une nouvelle fois des temps forfaitaires, le scratch est revenu à Adrien Fourmaux tandis qu'Andreas Mikkelsen et Kalle Rovanperä ont été classés dans le même temps.

Sans grande surprise, la super spéciale de clôture – qui sera parcourue une troisième et dernière fois samedi midi – n'a pas fait d'écarts importants, bien que disputée sur un sol plus meuble et humide que la veille. Le dernier duel a opposé les deux outsiders du jour, Andreas Mikkelsen et le débutant Martins Sesks, qui s'attendent à vivre une suite de rallye plus compliquée. Les six premiers se sont tenus dans la même seconde, le scratch tombant dans l'escarcelle de Takamoto Katsuta,

"Nous sommes heureux de mener le championnat", a rappellé Thierry Neuville, distancé au général avant de retrouver une position de départ plus avantageuse demain. "Nous devons ouvrir la route, quand on voit d'autres pilotes qui font un one-off aller plus vite, c'est frustrant. Nous avons fait tout ce que nous pouvions aujourd'hui, une erreur nous a coûté deux secondes mais à part ça, ça va."

Ce vendredi soir, Andreas Mikkelsen mène les débats avec 1"8 d'avance sur Kalle Rovanperä et 2 secondes sur Elfyn Evans. La prochaine boucle débutera samedi matin à 8h45.

Les scratchs du vendredi après-midi

ES5 29.4 km Stańczyki 2 Finland K. Rovanperä
ES6 12.9 km Wieliczki 2 Belgium T. Neuville
ES7 13.2 km Olecko 2 France A. Fourmaux
ES8 2.5 km Mikołajki Arena 2 Japan T. Katsuta

Poland Rallye de Pologne - Classement après l'ES8

  Pilote Voiture Temps/Écart
1 Norway A. Mikkelsen Hyundai 59'43"7
2 Finland K. Rovanperä Toyota +1"8
3 United Kingdom E. Evans Toyota +2"0
4 France A. Fourmaux Ford +7"5
5 Latvia M. Sesks Ford +7"7
6 Luxembourg G. Munster Ford +21"3
7 Belgium T. Neuville Hyundai +29"8
8 Japan T. Katsuta Toyota +32"3

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Tänak K.-O. d'entrée, duel étonnant entre Mikkelsen et Sesks
Article suivant Le programme du Rallye de Pologne 2024 : spéciales, horaires, engagés

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France