M-Sport a eu des idées pour régler ses problèmes par faible adhérence

Après une performance sans grand relief sur le Rallye d'Argentine, l'équipe M-Sport Ford croit pouvoir rebondir lorsque le championnat investira à nouveau l'Europe, la semaine prochaine au Portugal.

M-Sport a eu des idées pour régler ses problèmes par faible adhérence
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport Ford
Elfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport Ford
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport Ford
Malcolm Wilson parle à Henry Hope-Frost sur la scène Autosport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport Ford
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport Ford
Elfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport Ford
Elfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport Ford
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport Ford
Elfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport Ford

L'épreuve sud-américaine continue à se refuser à Sébastien Ogier, qui s'est classé quatrième avec un retard certain sur le vainqueur. Quant à son coéquipier Elfyn Evans, il n'a pas été en mesure de retrouver le rythme qui l'avait vu manquer la victoire pour seulement sept dixièmes à Villa Carlos Paz l'année dernière. Cette fois, le Gallois s'est classé un rang derrière Ogier.

Malcolm Wilson, directeur de l'équipe M-Sport, a fait savoir que cette performance avait inquiété le team, mais les analyses menées ont permis d'identifier les difficultés des Ford Fiesta WRC à se montrer rapides sur les terrains à faible adhérence.

"Il semble que nous ayons un peu de difficultés lorsqu'il y a peu de grip", a indiqué Wilson à Motorsport.com. "C'était la même chose l'année dernière. Oui, en Argentine, Elfyn avait une minute d'avance à la fin de la première journée, mais où étaient Seb et Ott [Tänak] dans les autres voitures [en 2017] ? Ils n'étaient pas aussi compétitifs et ça avait été la même chose l'année dernière au Pays de Galles. Nous devons donc penser au grip qu'avait Elfyn [avec ses pneus DMACK]."

"Nous n'allons certainement pas dire quoi que ce soit au sujet de Michelin, tous les autres ont les mêmes pneus", poursuit le patron de l'équipe. "Comme vous pouvez l'imaginer, les gars ici ont cherché à regarder et à étudier ce qui s'était passé et ils ont eu des idées. Nous avons trouvé une meilleure solution pour les réglages du différentiel, ce qui apportera plus de traction, et ils ont aussi eu d'autres idées pour les suspensions. De petits détails. Ils ne sont pas très inquiets."

Wilson écarte par ailleurs l'éventualité que le fait d'avoir remporté trois des quatre premières manches puisse avoir pesé dans l'équation. "Non", dit-il, "je ne pense pas qu'il y ait eu une quelconque forme d'autosatisfaction, mais peut-être avez-vous raison en un sens, qui est que cela nous a un peu tous [poussés à nous] améliorer. Nous sommes désormais prêts pour la prochaine."

La sévérité des problèmes de grip des Fiesta d'usine est discutable, compte tenu du rythme affiché par Sébastien Ogier dans la Power Stage d'El Condor. Sur une spéciale disputée en montée et où l'adhérence était limitée, il a signé le deuxième temps malgré une faute dans le premier virage.

Par ailleurs, une réponse est encore attendue pour l'appel déposé par M-Sport en réaction à la pénalité de dix secondes infligée à Ogier au Rallye du Mexique pour avoir heurté la chicane dans la Power Stage de León.

partages
commentaires
Budar chez Citroën : "J'ai dû renforcer l'esprit d'équipe"
Article précédent

Budar chez Citroën : "J'ai dû renforcer l'esprit d'équipe"

Article suivant

Citroën "ne veut pas" d'un Loeb à temps partiel en 2019

Citroën "ne veut pas" d'un Loeb à temps partiel en 2019
Charger les commentaires
La légende Sébastien Ogier vue par ses pairs Prime

La légende Sébastien Ogier vue par ses pairs

Après avoir remporté un huitième titre mondial, Sébastien Ogier va cesser son engagement à plein temps en WRC. Pour comprendre l'héritage qu'il laisse, plusieurs de ses anciens adversaires, coéquipiers ou collègues témoignent de cette carrière riche en succès.

WRC
30 nov. 2021
Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende Prime

Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende

Sébastien Ogier quitte son rôle de pilote WRC à plein temps de la plus belle des manières, avec un huitième titre mondial en poche. Comparé tout au long de sa carrière au nonuple Champion du monde Sébastien Loeb, il a démontré de manière convaincante qu'il pouvait lui-même être considéré comme l'un des plus grands pilotes de rallye de l'Histoire.

WRC
23 nov. 2021
La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises " Prime

La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises "

Ce week-end, le Rallye de Monza marque la fin d'une ère en WRC : Sébastien Ogier s'apprête à mettre un terme à sa présence à temps plein dans le championnat et vise avant cela un huitième titre mondial. Malgré sa longévité, le pilote Toyota révèle dans une interview exclusive que l'incertitude persistante l'a poussé dans une quête incessante de perfection.

WRC
19 nov. 2021
McRae, la troisième génération Prime

McRae, la troisième génération

Le patronyme McRae est ancré dans l'histoire du rallye, partageant huit titres britanniques entre Jimmy, Colin et Alister, auxquels il faut ajouter le sacre de 1995 en WRC. Le prochain sur la liste est le fils d'Alister, Max McRae, qui à 17 ans va tenter de se faire un prénom.

WRC
13 nov. 2021
Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ? Prime

Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ?

Les critiques de Thierry Neuville contre les futures Rally1 (ces voitures qui inaugureront la nouvelle ère hybride du WRC) sortent de l'ordinaire, à une époque où les pilotes sont généralement réticents à exprimer leurs opinions en public. Mais les inquiétudes du Belge concernant la vitesse, la sécurité et le coût sont-elles tout à fait justifiées ?

WRC
17 sept. 2021
Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ? Prime

Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ?

Les pilotes français ont dominé le WRC ces deux dernières années : Sébastien Loeb et Sébastien Ogier ont accumulé les titres de manière impressionnante. Alors que le second mettra fin à sa présence à plein temps dans le championnat à l'issue de la saison, la France fera reposer ses espoirs sur le rookie Adrien Fourmaux, à qui semble promis un avenir brillant.

WRC
11 août 2021
Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles Prime

Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles

Avant de conquérir neuf titres en WRC, Sébastien Loeb a dû faire face à plusieurs coups durs qui ont failli le priver d'une carrière au plus haut niveau. Dans une interview exclusive, l'Alsacien se remémore les étapes qui ont mené à sa domination sur les routes.

WRC
22 févr. 2021
Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire Prime

Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire

La saison 2020 du WRC a connu un dénouement inhabituel dans le cadre du Rallye de Monza. Même si elle était loin d'être idéale, cette épreuve a peut-être épargné au Championnat du monde de sérieux problèmes en offrant une vitrine lui permettant d'assurer la présence de plusieurs acteurs à long terme.

WRC
9 déc. 2020