Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
39 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
3 jours
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Neuville a dû "tout donner, presque tout le temps"

partages
commentaires
Neuville a dû "tout donner, presque tout le temps"
Par :
3 oct. 2016 à 14:48

Le pilote Hyundai a signé un nouveau bon résultat en Corse en occupant la deuxième place quasiment tout le rallye et en étant le seul à s'immiscer parmi les trois Volkswagen à l'arrivée.

Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport; Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Volkswagen Polo R WRC, Volkswagen Motorsport; Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Volkswagen Polo R WRC, Volkswagen Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai New i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Détail de la voiture de Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport

Certes distancé de 45”4 par un Sébastien Ogier dominateur, et bien que l'écart aurait pu être beaucoup plus élevé si le leader du Championnat n'avait assuré sa position (il l'avait porté à 59”5 avant la dernière spéciale du samedi), Thierry Neuville a lui-même devancé de 23”6 et 48”2 les deux autres Polo d'Andreas Mikkelsen et Jari-Matti Latvala au terme de l'épreuve insulaire.

Je dois être content, ça se passe très bien depuis une paire de rallyes”, déclare-t-il après être revenu à cinq points de Mikkelsen dans la lutte pour la deuxième place du championnat. “On se sent très à l'aise dans la voiture, donc je savais en venant ici qu'on pourrait faire un très bon résultat.”

La motivation était évidemment très élevée et, finalement, être deuxième le premier jour et garder cette position avec quelques Volkswagen derrière nous est une belle performance pour moi et Nicolas [Gilsoul, son copilote].”

On a dû tout donner la plupart du temps, excepté dimanche dans la spéciale difficile [la plus longue du rallye avec ses 53,78 km] où on a pu se détendre un peu avec un avantage de 20 secondes. Finalement, on l'a fait, et c'est un immense résultat pour toute l'équipe.”

Juste une petite alerte

Comptant en effet 21”5 d'avance sur Mikkelsen avant la dernière étape, et avec cette fameuse longue spéciale à parcourir sur une route partiellement humide, Neuville aurait pu ressentir un peu de pression...

Pas vraiment, nos ouvreurs ont faut un travail génial”, dit-il. “Je connaissais le rythme, j'ai juste négocié les spéciales, maintenu les quatre roues sur une trajectoire propre et au final, on n'a pas perdu de temps du tout, donc ce fut encore une journée parfaite.”

Les deux précédentes, outre un peu de sous-virage, Neuville s'est juste plaint de quelques problèmes de freins le vendredi. Et il a remporté la dernière spéciale du samedi - non sans avoir reçu une petite alerte.

Les conditions météo de l'après-midi mettaient l'accent sur le choix des pneus, puisqu'on s'attendait à des conditions glissantes”, avait-il expliqué ensuite. “Dans la dernière spéciale, on avait un tendre à l'arrière, ce qui était le bon choix. Je suis parti large au début et j'ai heurté une pierre. Il y a eu quelques vibrations mais elles ont cessé, et on a pu continuer pour gagner la spéciale.”

Incertitude pour 2017

Mais si le nom de Neuville était sur bien des lèvres ce week-end, ce n'était parfois pas tant pour sa performance sur l'île que pour évoquer son avenir. Alors que d'aucuns le voyaient déjà chez Citroën, la rumeur voulait que la tendance soit désormais en faveur d'un maintien chez Hyundai l'année prochaine - mais impossible d'en savoir plus, d'autant que Toyota serait également sur les rangs.

Quoi qu'il en soit, Neuville semble très demandé et c'est un joli retournement de situation pour lui, dont la suite de la carrière semblait bien mal embarquée il y a seulement un an.

J'ai déjà connu cette situation en 2013. En même temps, ça rend les choses plus difficiles aussi, quand on a plus d'options. C'est comme sur un menu quand on va dîner. Tout a l'air bon mais on ne sait pas si on fait le bon choix. On veut d'abord tout goûter !”, commente le principal intéressé avec un joli sens de la métaphore.

Et le Belge de conclure, comme pour entretenir le mystère : “Les choses sont très claires dans mon esprit. Il reste deux voitures que je n'ai pas testées !”

Article suivant
Ogier "détendu" à l'approche de la fin de saison

Article précédent

Ogier "détendu" à l'approche de la fin de saison

Article suivant

Lefebvre et Breen avec Meeke chez Citroën en 2017 et 2018

Lefebvre et Breen avec Meeke chez Citroën en 2017 et 2018
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de France
Pilotes Thierry Neuville
Auteur Jean-Philippe Vennin