Neuville après son abandon : "Il n'y a pas eu grand-chose à faire"

Thierry Neuville a dû immobiliser sa i20 Coupe WRC quelques kilomètres après avoir pris le départ de l'ES14. De retour au parc d'assistance, il a donné plus de précisions sur les circonstances de son abandon.

Neuville après son abandon : "Il n'y a pas eu grand-chose à faire"

Bien placé pour se maintenir dans le top 5 au terme de la seconde étape du Rallye de Finlande, Thierry Neuville a été stoppé net dans l'avant-dernière spéciale de la journée. Obligé de s'arrêter quelques kilomètres après avoir perdu sa rampe de phares, le pilote Hyundai a expliqué plus en détail sa mésaventure.

"Tout se passait bien. Après quelques kilomètres dans la spéciale, il y avait un virage à gauche à fond à la sortie d'une forêt avec une compression", a décrit le Belge. "Après cette compression, la rampe de phares s'est détachée, puis il y a eu une alarme sur la pression d'eau. Trois virages plus loin, j'ai vu que la température augmentait de plus en plus. Nous savions qu'il serait difficile de rejoindre l'arrivée. Nous avons essayé, mais malheureusement, la fuite était trop importante et j'ai dû arrêter la voiture."

Cet abandon est malheureusement, pour lui, survenu au moment où ses sensations commençaient à être au rendez-vous. De plus en plus à l'aise, il avait même réussi à faire la différence face à Sébastien Ogier, lui même surpris par cette fameuse compression.

"C'était une bonne journée pour être honnête. La vitesse était là. Je veux dire que nous étions en mesure de contrôler notre position et de la conserver. Malheureusement, il n'y a pas eu grand chose à faire. C'était juste un virage très rapide à gauche. J'en ai parlé avec Sébastien [Ogier] et il m'a dit qu'il avait aussi une grosse compression à cet endroit", a-t-il expliqué."Il devait y avoir quelque chose, je ne sais pas. Peut-être qu'il y avait une pierre, je n'ai pas pu voir et je n'ai pas eu le temps de vérifier."

Interrogé également sur la possibilité de voir son pilote de retour en course ce dimanche, Andrea Adamo a fait part de son scepticisme au vu des premières images.

"Le moteur ne doit pas être content. Quand nous aurons les données, nous allons vérifier mais je ne parierai pas sur quelque chose de bien", a admis le directeur de l'équipe Hyundai avant de revenir sur sa performance jusqu'à cet incident."Honnêtement, il faisait bien mieux qu'hier. Il était pour sûr plus en confiance avec la voiture. Mais il semble que ce rallye n'était pas son rallye."

Plus tard dans la soirée, Hyundai a finalement annoncé l'abandon définitif du Belge en raison de "dommages sur le moteur".

Lire aussi:

partages
commentaires
ES13 à 15 - Evans garde l'avantage sur Tänak, Neuville au tapis

Article précédent

ES13 à 15 - Evans garde l'avantage sur Tänak, Neuville au tapis

Article suivant

Ogier Champion du monde en Finlande si...

Ogier Champion du monde en Finlande si...
Charger les commentaires