Neuville - "Certaines spéciales sont praticables, mais..."

Le pilote Hyundai retrouvera à partir de vendredi matin les spéciales suédoises, sur lesquelles il avait brillé en 2015, mais dans des conditions bien différentes cette fois.

Neuville - "Certaines spéciales sont praticables, mais..."
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Le troisième, Thierry Neuville, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Podium : les troisièmes, Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport avec le Prince Albert II
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Anders Jäger, Andreas Mikkelsen, Volkswagen Motorsport, Thierry Neuville, Hyundai Motorsport

Contrairement au Monte-Carlo où Hayden Paddon avait dû se contenter d'une voiture en version fin 2015, Hyundai aligne en Suède trois exemplaires de sa i20 WRC New Generation. Pour sa part, le Néo-Zélandais est nominé pour inscrire des points au Championnat constructeurs en lieu et place de Dani Sordo à qui cet honneur était revenu lors de la manche d'ouverture de la saison.

Thierry Neuville, qui avait conclu le Monte-Carlo sur un podium avec la 3e place derrière les deux Volkswagen de Sébastien Ogier et Andreas Mikkelsen, est également dans ce cas. Le Belge et son copilote Nicolas Gilsoul se réjouissaient de revenir sur les lieux de leur meilleure performance de 2015 avant que les conditions météorologiques ne viennent perturber les jours précédant cette édition 2016, faisant même craindre une annulation.

J'ai de très bons souvenirs de la Suède”, confiait en effet Neuville après le Monte-Carlo, “surtout depuis l'année dernière où nous nous sommes battus pour la victoire jusqu'à la dernière spéciale et où nous avons finalement terminé sur le podium. C'était un beau résultat pour nous, alors, évidemment, j'attends avec impatience de courir cette épreuve de cette année, surtout avec la nouvelle voiture.”

L'intéressé avait en effet signé deux meilleurs temps en spéciale il y a un an et, à la lutte avec les Polo des mêmes Ogier et Mikkelsen, avait même occupé la tête le samedi soir. Une faute de ce dernier dans l'ultime spéciale lui avait finalement permis de se classer 2e, à six secondes du Français, finalement vainqueur.

Malheureusement, on se souvient que la suite de la saison avait mal tourné pour le pilote quelques semaines plus tard, avant d'aller de mal en pis au fil des manches. Rien ne pouvait mieux l'aider à retrouver la confiance que son début de saison réussi au Monte-Carlo.

Nous avons eu un bon départ cette saison avec la i20 WRC Nouvelle Génération. Nous avons trouvé des améliorations sur la voiture, jour après jour”, a-t-il rappelé. “Remporter des scratchs et un podium dans notre première épreuve avec la nouvelle voiture nous donne un sentiment de grande fierté, et j'espère que nous allons poursuivre sur cette lancée en Suède. Ce pourrait être une épreuve vraiment déterminante pour nous et j'attends avec impatience de voir ce que nous pouvons réaliser.”

La sécurité en question

Les conditions sont vraiment différentes des autres années, il n'y a de neige que sur les deux spéciales disputées en Norvège et les autres sont recouvertes de boue avec de grosses ornières”, a-t-il déclaré ce jeudi au micro de la RTBF. “En tant que pilote, je dirais qu'il n'y a pas d'intérêt à courir car ce rallye est censé en être un sur la neige et la glace. Maintenant, certaines spéciales sont praticables et il y a moyen d'y rouler.”

En matière de sécurité, plus encore que le risque de sortir à pleine vitesse après que les clous se soient possiblement détachés des pneus, Neuville a mis en exergue les difficultés que pourraient rencontrer les secours pour se rendre sur les lieux d'un éventuel accident.

partages
commentaires
Interview exclusive - Ogier : "Latvala reste mon plus dangereux rival"

Article précédent

Interview exclusive - Ogier : "Latvala reste mon plus dangereux rival"

Article suivant

Première spéciale - Scratch pour Ogier, désastre pour Latvala

Première spéciale - Scratch pour Ogier, désastre pour Latvala
Charger les commentaires