WRC
22 août
-
25 août
Événement terminé
12 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Prochain événement dans
2 jours
14 nov.
-
17 nov.
Prochain événement dans
23 jours

Neuville - "Les conditions sont meilleures" cette année

partages
commentaires
Neuville - "Les conditions sont meilleures" cette année
Par :
9 févr. 2017 à 18:30

Alors que l'édition 2016 avait frôlé l'annulation l'année dernière en raison du manque de neige, celle de cette année, qui débute jeudi soir par une super spéciale, est parti pour être un "vrai" Rallye de Suède.

Thierry Neuville, Hyundai Motorsport
Détail de la Hyundai i20 Coupe WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport, Hyundai i20 Coupe WRC
Détail de la Hyundai i20 Coupe WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 Coupe WRC, Hyundai Motorsport
Détail de la voiture de Hayden Paddon, John Kennard, Hyundai i20 Coupe WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 Coupe WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 Coupe WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 Coupe WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Hayden Paddon, John Kennard, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport

Les nombreuses photos postées ces derniers jours sur les réseaux sociaux en attestent : la neige est au rendez-vous de la 65e édition du Rallye de Suède. Concurrents et organisateurs, sans oublier les spectateurs, sont loin de la situation connue il y a tout juste un an où l'épreuve, finalement maintenue presque au tout dernier moment, avait été amputée de plusieurs spéciales.

"Les conditions, globalement, sont meilleures dans tout le pays, et sur les spéciales du rallye aussi, il y a plus de neige, il y a plus de glace, et de plus, il fait actuellement très, très froid", a déclaré Thierry Neuville au micro de la RTBF, avant le shakedown de ce jeudi matin.

Les équipages doivent donc se préparer à des conditions 100% hivernales, typique de ce rendez-vous comparable à aucun autre du calendrier, et à monter les pneus cloutés. Des conditions que tous préfèrent, mais qui ne rendent pas la tâche plus facile pour autant.

"Au premier passage, quand la route est bien verglacée et dans un bon état, les clous donnent énormément de grip, ils s'accrochent vraiment dans la glace et je dirais qu'on a pas mal de grip en plus par rapport aux rallyes terre", a expliqué Neuville. "Par contre, au deuxième passage, quand la glace est cassée, effectivement il y a moins de grip et ça glisse pas mal."

Ces pneus étroits en acier et à la pointe en tungstène, au nombre de 380, mesurent 20 millimètres dont sept émergent de la gomme. Un autre problème possible est l'éventualité de les voir casser lors des seconds passages, et il faudra voir comment ils réagiront à la vitesse accrue des World Rally Cars de la nouvelle génération par rapport à celles utilisées jusqu'à l'année dernière.

"Un rallye comme les autres"

Comme l'explique Denis Giraudet dans sa chronique pour Motorsport.com, le Rallye de Suède est resté, plus longtemps encore que celui de Finlande, la chasse gardée des pilotes scandinaves. Les deux Sébastien, Loeb et Ogier, y ont remporté les quatre seules éditions leur ayant échappé : en 2004 pour le premier, 2013, 2015 et 2016 pour le second.

Neuville, pourtant, ne pense pas que la nature du terrain en soit la raison, mais plus simplement le manque de pratique du terrain en question pour les autres pilotes.

"Je pense qu'il nous manque un peu l'occasion de s'entraîner sur ces routes enneigées et verglacées, par rapport à tous les Nordiques", dit-il. "Mais globalement, cela reste quand même un rallye comme tous les autres. Avec une bonne prise de notes et une voiture bien réglée, tout le monde doit être capable de gagner ce rallye."

Justement, le pilote Hyundai, qui a obtenu un podium il y a deux ans en étant resté sur les talons des Volkswagen d'Andreas Mikkelsen et Ogier, puis profité de l'erreur du Norvégien en fin de parcours, se fixe un objectif assez élevé cette année.

"Les ambitions pour nous, c'est de prendre un maximum de points ce week-end. Je pense qu'on a vu que les performances étaient là lors du premier rallye de la saison [le Monte-Carlo], et que la voiture était assez compétitive. Maintenant, reste à voir si ce sera la même chose ici."

"Je pense quand même que les écarts seront moins élevés que lors du dernier rallye, mais malgré tout, je pense qu'on a une bonne voiture. Je suis satisfait des essais qu'on a faits auparavant, et l'objectif est clairement d'être le mieux placé [possible], avec un maximum de points, sans prendre de risques inutiles."

"C'est toujours un sprint, et le passé prouve que les chronos sont toujours assez serrés et souvent même identiques, donc chaque virage est important."

À la question de savoir quels seront les favoris pour le top 3, le Belge a répondu en citant ses deux principaux adversaires du Monte-Carlo, mais pas seulement : "C'est difficile à dire mais je compte en faire partie. Maintenant, il y a forcément Sébastien Ogier qui sera bien placé, et Ott Tänak qui peut être 'bien'. Reste à voir la performance des Citroën, s'ils seront meilleurs qu'au Monte-Carlo. Je pense que Kris Meeke et Craig Breen peuvent être bien placés, mon coéquipier Hayden [Paddon] aussi. Je pense qu'après avoir été deuxième l'année passée, il va tout donner."

Lancement des hostilités ce soir avec la super spéciale de Karlstad, avant les premières spéciales vendredi matin.  

Article suivant
Les pilotes face à l'étrange défi de Colin's Crest

Article précédent

Les pilotes face à l'étrange défi de Colin's Crest

Article suivant

ES1 - Latvala gagne la super spéciale de Karlstad

ES1 - Latvala gagne la super spéciale de Karlstad
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Suède
Pilotes Thierry Neuville
Auteur Jean-Philippe Vennin