Neuville : "Personne n'a les couilles" de défier la FIA sur le Rally1

Thierry Neuville s'est montré très critique à l'égard du règlement du Championnat du Monde des Rallyes Rally1 mis en place l'an prochain. Il trouve "dommage" que "personne n'ait les couilles" de contester les décisions de la FIA.

Neuville : "Personne n'a les couilles" de défier la FIA sur le Rally1

Le pilote Hyundai Motorsport a vivement exprimé son désaccord au sujet du nouveau règlement du championnat, avec l'arrivée de voitures équipées d'un système hybride de 100 kW et d'un châssis plus robuste. Alors que les Rally1 de 2022 devraient recevoir une puissance accrue de 500 chevaux grâce à l'apport électrique couplé au moteur thermique 1,6 litre, l'aérodynamique et le débattement des suspensions seront réduits et la balance affichera 100 kg de plus que les WRC actuelles.

Hasard du calendrier, les derniers commentaires de Thierry Neuville interviennent la semaine où le WRC et la FIA ont donné plus de détails sur l'avenir de l'hybride, soulignant leur volonté d'atteindre le niveau de zéro émission nette de carbone d'ici 2030. Le Belge pense qu'il s'agit d'une mauvaise direction pour la discipline, affirmant que les voitures auront des performances comparables à celles des R5 actuelles qui roulent en WRC2 et WRC3, les catégories inférieures au WRC.

"Je ne suis absolument pas d'accord avec tous ces changements qui sont faits par la FIA et les constructeurs tout le temps pour déplacer des choses, juste pour rendre la voiture moins excitante, plus dangereuse à conduire, et à la fin, cela pourrait être plus coûteux que tout ce que nous avons vu jusqu'à présent en WRC", a déclaré Neuville lors d'un point de presse avant le Rallye de l'Acropole. "C'est donc dommage. De plus, nous avons vu qu'ils ont enlevé une grande partie de l'aérodynamique des voitures, donc vous espérez – au moins – avoir des données similaires à celles d'avant, ce qui aurait été déjà difficile, mais maintenant vous allez probablement avoir des chiffres de [performance proches de ceux d'une] R5."

"Juste augmenter la puissance, 500 chevaux de plus avec le tout électrique et la suppression du différentiel central, la suppression de l'aérodynamique et la réduction du débattement des amortisseurs. C'est définitivement la mauvaise voie pour moi et je ne suis pas d'accord", a poursuivi le dernier vainqueur en date, à Ypres. "Je ne suis pas du tout heureux pour être honnête, et je l'ai dit plusieurs fois. Mais évidemment personne n'a les couilles de prendre des décisions différentes et d'aller à l'encontre de ce que la FIA décide. C'est dommage, mais ça doit être l'époque que nous vivons. Les pilotes ne sont plus écoutés, et c'est quelque chose de plus qui rend nos vies plus frustrantes."

Hyundai I20 N WRC Rally1

En réponse à la sortie de Neuville, le recordman du nombre de départs en WRC et désormais patron du team Toyota, Jari-Matti Latvala, comprend les frustrations des pilotes de perdre des éléments des voitures actuelles l'année prochaine. Cependant, le Finlandais pense qu'une fois que le Rally1 sera opérationnel en 2022, les critiques s'estomperont.

"Il y a beaucoup de nouvelles choses intéressantes, mais bien sûr, il y a aussi des éléments qui sont enlevés aux pilotes, qui sont habitués aux voitures actuelles", a déclaré Latvala lorsque Motorsport.com lui a demandé de réagir aux commentaires du pilote Hyundai.

"L'année prochaine, pas de différentiel central et moins de débattement de suspension, mais l'hybride donnera 100 chevaux dans des périodes de deux à cinq secondes à l'accélération, ce qui est une sensation agréable d'avoir plus de puissance. D'un autre côté, les batteries sont plus lourdes, probablement 100 kg de plus. La voiture va être plus lente et, bien sûr, ce n'est jamais un sentiment agréable lorsque vous êtes habitués à quelque chose de bien, au moment où cela vous est enlevé, et je peux comprendre alors les critiques à cet égard. Mais je pense que nous sommes dans une situation où nous n'avons pas besoin de rendre les voitures plus rapides qu'elles ne le sont à ce stade", a tempéré le Finlandais.

"En fait, si elles sont un peu plus lentes dans les virages, cela peut être encore mieux. Je pense que la sécurité du pilote est à un très, très bon niveau, mais si les vitesses dans les virages sont vraiment élevées, c'est plus pour les spectateurs parce que si vous sortez de la route, la voiture peut se retrouver très loin de la route. La situation dans laquelle on se sent mal maintenant, c'est qu'on peut comparer la voiture actuelle et la nouvelle voiture, mais quand tout le monde sera dans les nouvelles voitures, ce sera la même situation. Et quand elles commencent à se développer et à s'améliorer, elles redeviennent plus rapides, donc dans six mois, je ne pense pas que les pilotes critiqueront encore."

Lire aussi :

partages
commentaires
Shakedown - Rovanperä brouille les cartes dans la boue

Article précédent

Shakedown - Rovanperä brouille les cartes dans la boue

Article suivant

Dernier pointage avant le Rallye de l'Acropole 2021

Dernier pointage avant le Rallye de l'Acropole 2021
Charger les commentaires