Neuville et Hyundai s'imposent à leur... Tour !

partages
commentaires
Neuville et Hyundai s'imposent à leur... Tour !
Par : Jean-Philippe Vennin
9 avr. 2017 à 11:28

Hyundai est devenue la quatrième marque différente à signer une victoire en autant de rallyes du WRC cette année, avec Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul. Sébastien Ogier a repris in extremis la deuxième place à Dani Sordo.

Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Sébastien Ogier, M-Sport
Dani Sordo, Marc Marti, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Dani Sordo, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Dani Sordo, Marc Marti, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Craig Breen, Scott Martin, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Craig Breen, Scott Martin, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Craig Breen, Scott Martin, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Hayden Paddon, John Kennard, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Skoda Fabia R5
Elfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Stéphane Lefebvre, Gabin Moreau, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team

Leader avec 39"8 d'avance sur Sébastien Ogier au départ de cette dernière étape, Thierry Neuville a frappé fort d'entrée en étant le plus rapide dans Antisanti - Poggio di Nazza (ES9 - 53,78 km), la plus longue spéciale du rallye. Il y a aussi largement accru son avance car son dauphin au général, déjà frappé par un problème de pression hydraulique dans le dernier chrono du samedi, y a été victime d'un nouveau souci d'ordre électrique sur sa Ford M-Sport.

Ogier, qui n'a fait aucun commentaire au point stop, perdait là une grosse vingtaine de secondes supplémentaire et sa deuxième place provisoire au profit de Dani Sordo, également deuxième de la spéciale derrière son équipier Neuville. Mais il allait la retrouver en battant l'Espagnol de 3"8 dans le dernier secteur chronométré, devançant l'Espagnol de 3"8 et donc de 1"3 au général.

Abordant la Power Stage avec 57"8 d'avance sur Sordo et 1'00"3 sur Ogier, Neuville a assuré dans celle-ci en signant le cinquième chrono derrière Latvala, Ogier, Breen et Sordo, tous encaissant de cinq à un point de bonus au championnat.

Derrière le trio de tête, Craig Breen a repris l'avantage sur Jari-Matti Latvala, qui le devançait de 2"8 samedi soir, dans l'ES9 dont il a signé le troisième chrono à seulement 1"8 de Neuville et un petit dixième derrière Sordo. Mais il s'est finalement incliné pour un dixième de seconde face au pilote Toyota à l'issue de la dernière spéciale.

En sixième position, Hayden Paddon complète la liste des concurrents WRC terminant en haut du classement malgré une petite sortie dans la dernière spéciale. Parmi les pilotes retardés, Ott Tänak, Elfyn Evans et Stéphane Lefebvre ont connu une calme dernière étape alors que Juho Hänninen a crevé puis est sorti de la route sans gravité mais définitivement dans l'ES9, privant Toyota de quelques points au championnat des constructeurs.

Sarrazin troisième en WRC2

Après le Monte-Carlo, Andreas Mikkelsen a signé une seconde victoire en autant de participations dans la catégorie WRC2, au volant d'une Skoda officielle, devant Teemu Suninen (épargné par les soucis contrairement à son équipier chez M-Sport, Éric Camilli) et Stéphane Sarrazin sur une autre Fabia – privée celle-là, engagée par la nouvelle structure du pilote d'Endurance et de Formule E –, auteur d'un chrono impressionnant dans l'ES9. Suninen prend les points de la deuxième place puisque Sarrazin n'était pas inscrit pour cela.

Yohan Rossel, le jeune pilote de l'Équipe de France FFSA, prend la quatrième place sur sa DS3 R5 et la troisième des concurrents "scorant" au championnat.

Raphaël Astier glane lui aussi un nouveau succès en WRC3 après celui du Monte-Carlo, devant Nil Solans qui remporte le classement Junior WRC. Romain Dumas et François Delecour sont tous deux à l'arrivée dans la catégorie RGT, le pilote de la Porsche précédant le vainqueur 1993 du Tour de Corse dont la Fiat 124 Abarth a connu divers soucis en début de rallye.

Classement final

 

Pilote

Copilote

VoitureCat.

Temps

Écarts

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

Hyundai

RC1  3h22'53"4
2

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

Ford

RC1

54"7

54"7

 Dani Sordo

 Marc Marti

Hyundai

RC1 

56"0

1"3

4

 Jari-Matti Latvala

 Miikka Anttila

Toyota

RC1 

1'09"6

13"6

5

 Craig Breen

 Scott Martin

Citroën

RC1

1'09"7

0"1

6

 Hayden Paddon

 John Kennard

Hyundai

RC1

2'16"3

1'06"6

7

 Andreas Mikkelsen

 Anders Jæger

Skoda

RC2

8'10"7

5'54"4

 Teemu Suninen

 Mikko Markkula

Ford 
RC2

 

9'17"0

1'06"3

9

 Stéphane Sarrazin

 Jacques-Julien Renucci

Skoda

RC2

9'23"6

6"6

10

 Yohan Rossel

 Benoît Fulcrand

Citroën

RC2

12'57"1

3'33"5.

Le classement complet sera disponible ici.

 

Article suivant
Neuville : "Ce rallye est loin d'être terminé !"

Article précédent

Neuville : "Ce rallye est loin d'être terminé !"

Article suivant

Championnats - Avance accrue pour Ogier, réduite pour M-Sport

Championnats - Avance accrue pour Ogier, réduite pour M-Sport
Charger les commentaires