ES13 à 15 - Neuville menace Evans et contrôle Tänak

partages
commentaires
ES13 à 15 - Neuville menace Evans et contrôle Tänak
Par : Jean-Philippe Vennin
29 avr. 2017 à 20:00

La lutte fera rage dimanche pour la victoire en Argentine, Elfyn Evans ne comptant plus qu'une grosse dizaine de secondes d'avance sur Thierry Neuville qui a lui-même repoussé Ott Tänak, désormais troisième, à une quinzaine de secondes.

Après avoir arraché le pare-choc arrière, et même un peu plus, de sa Fiesta "Dmack" dans la première spéciale de l'après-midi où il a légèrement devancé Neuville, portant l'écart à 45"5, le leader a perdu beaucoup de temps dans la suivante, remportée par le Belge à égalité avec Tänak. L'écart entre eux n'était plus que de 30"4 alors que Tänak restait donc à 8"4 derrière.

Dans le secteur chrono suivant, le dernier, Evans a d'abord tenu la dragée haute à Neuville, ne lui rendant que 0"4 au premier intermédiaire, avant de lui céder beaucoup de temps pour terminer la spéciale à 18"9 du pilote Hyundai auteur du meilleur temps, ne comptant plus que 11"5 d'avance. Et Tänak a lui aussi subi la loi du Belge, à 6"9 dans la spéciale et désormais 15"3 au général. 

"La lutte va être rude demain, mais il semble que notre voiture fonctionne bien dans des conditions difficiles, et on espère en bénéficier", a déclaré Neuville au dernier regroupement de la journée. "Je pense qu'on a un bon rythme. À quel point vais-je prendre des risques ? On verra."

Evans, quant à lui, a expliqué ne pas avoir eu de souci particulier mais plutôt "plusieurs petites choses qui l'ont mis moins en confiance. Il y avait quelque chose d'étrange à l'arrière et on avait beaucoup de survirage. J'ai fait un tête-à-queue à vitesse réduite en mettant la puissance – je n'étais pas à l'aise. C'était un après-midi frustrant."

Une "mauvaise journée" pour Ogier

Cette boucle de l'après-midi a été marquée par les déboires de Mads Østberg, qui, après avoir perdu sa troisième place dans l'ES13 au profit de Tänak, s'est immobilisé quatre kilomètres avant l'arrivée de la deuxième des trois spéciales en raison d'un choc avec une pierre dans lequel il a cassé la suspension arrière. Le Norvégien a longtemps tenté de réparer mais a plongé au classement.

À 23"1 de Tänak, Sébastien Ogier est donc remonté en quatrième position. Il n'a pas indiqué si le comportement de sa Fiesta s'était amélioré par rapport à la boucle matinale, mais a concédé avoir connu une mauvaise journée au cours de laquelle il n'avait pas trouvé le bon rythme ni le bon feeling. Jari-Matti Latvala complète le top 5 à 34"7 du Français.

Østberg n'a pas été la seule victime de cette seconde boucle puisque plus bas dans le top 10, Juho Hänninen a encore perdu beaucoup de temps en raison d'un mauvais comportement de sa Toyota, qu'il espérait dû à une crevaison à l'arrivée de l'ES14 mais résultait sans doute d'un mal plus profond. Le Finlandais, ayant collectionné les ennuis ce week-end, a cependant bénéficié de ceux de Lorenzo Bertelli, qui s'est arrêté près de quatre minutes à cause d'une crevaison dans l'ES15.

Devant eux, Hayden Paddon a indiqué avoir conclu la journée avec une barre anti-roulis cassée sur sa Hyundai, alors que son équipier Dani Sordo a intégré le top 10 grâce aux ennuis d'Østberg et en dépassant Pontus Tidemand, toujours leader incontestable en WRC2.

Kris Meeke est une nouvelle fois parti en tonneaux après ceux de vendredi, sans gravité pour l'équipage, au début de l'ES14 – et comme vendredi, aucune Citroën ne roulait en fin de journée. Celle de Craig Breen (qui n'a pas participé aujourd'hui en raison d'une fuite d'huile) devrait repartir dimanche en Rally 2, cela paraissait bien moins sûr pour celle de Meeke.

Tout se jouera donc dimanche sur les 55 km chronométrés sans doute les plus difficiles du rallye, dans les spéciales au décor lunaire bien connu d'El Cóndor (deux fois, dont la Power Stage) et Mina Clavero. Lancement des hostilités à 14h13, heure de Paris.  

Classement après l'ES15/18

 

Pilote

Copilote

VoitureCat.

Écart &

intervalle

1

 Elfyn Evans

 Daniel Barritt

Ford M-Sport

RC1  2h53'45"7
2

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

Hyundai 
RC1 

11"5

11"5 

 Ott Tänak

 Martin Järveoja

Ford M-Sport 
RC1 

26"8

15"3

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

Ford M-Sport
RC1 

49"9

23"1

 Jari-Matti Latvala

 Mikka Anttila

Toyota 
RC1 

1'24"6

34"7

 Hayden Paddon

 John Kennard

Hyundai
RC1 

4'26"7

3'02"1 

 Juho Hänninen

 Kaj Lindström

Toyota
RC1 

9'34"3

5'07"6 

 Lorenzo Bertelli

 Simone Scattolin

Ford 

RC1  

12'10"0

2'35"7

9

 Dani Sordo

 Marc Marti

Hyundai 
RC1 

13'26"8

1'16"8 

10 

 Pontus Tidemand

 Jonas Andersson

Skoda 

RC2 

13'57"5

30"7 

Le classement complet sera disponible ici.

Article suivant
ES10 à 12 - Neuville passe deuxième et réduit l'écart

Article précédent

ES10 à 12 - Neuville passe deuxième et réduit l'écart

Article suivant

Une succession de petits ennuis pour Evans

Une succession de petits ennuis pour Evans
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye d'Argentine
Pilotes Sébastien Ogier , Thierry Neuville , Ott Tänak , Elfyn Evans
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Rapport d'étape