Neuville et Ogier sont conscients d'avoir limité les dégâts

partages
commentaires
Neuville et Ogier sont conscients d'avoir limité les dégâts
Par : Jean-Philippe Vennin
26 oct. 2018 à 18:46

Les deux premiers du championnat ont souffert en ouvrant la route dans les spéciales catalanes sur terre ce vendredi, qu'il leur a fallu balayer, mais ont terminé la journée conscients d'avoir fait tout ce qui était en leur pouvoir.

Accident de Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai New i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport Hyundai i20 Coupe WRC
Thierry Neuville, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport Hyundai i20 Coupe WRC
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport Hyundai i20 Coupe WRC
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport Hyundai i20 Coupe WRC
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport Hyundai i20 Coupe WRC
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC
Sébastien Ogier, M-Sport Ford WRT
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC

Premier à s'élancer au volant de sa Hyundai, Thierry Neuville a concédé près d'une minute (à trois dixièmes de seconde près) à Ott Tänak et une vingtaine de secondes à Sébastien Ogier, ses deux rivaux dans la course au titre qui le suivaient – en ordre inverse – dans les spéciales. Il se retrouve neuvième au général, deux places derrière Ogier, alors que Tänak mène la danse.

"Je suis un peu fatigué, pour tout dire", a réagi le Belge au micro de WRC All Live. "Je nous ai poussés, moi-même et ma voiture, très durement aujourd'hui, pour essayer de rester avec les plus rapides, mais ce n'était pas possible évidemment. Dans les spéciales les plus courtes, on était sur le même rythme avec [Sébastien] Ogier, mais dans la longue, j'ai perdu un peu à chaque fois, elle était plus technique et plus exigeante en termes de balayage. C'était donc plus difficile de suivre."

Lire aussi :

Neuville n'a tellement pas ménagé sa peine qu'il a assuré, à l'arrivée de l'avant-dernière spéciale (ES6), ne pouvoir continuer sur le même rythme sous peine de subir une sortie de route.

"On devait tout tenter, on est allés une paire de fois un peu au large, un peu au-delà des limites, mais on a survécu, la voiture est là et on sait qu'on a fait le maximum'', a-t-il ajouté. ''Il y a juste eu une petite erreur dans laquelle j'ai perdu trois secondes et demie, peut-être quatre, mais globalement, on peut être satisfaits."

Juste avant de rentrer dans le parc d'assistance où sa voiture allait être mise en spécification asphalte pour les deux autres journées de course, le pilote Hyundai ne croyait pas vraiment en ses chances d'inverser la tendance.

"Sur l'asphalte, c'est très difficile de reprendre beaucoup de temps. Si les conditions sont piégeuses demain, cela donnera peut-être plus d'opportunités que si ça reste sec, mais ça reste plus difficile de creuser de gros écarts sur goudron avec des conditions plus ou moins égales. Le temps qu'on a perdu aujourd'hui en étant la première voiture sur la route, on ne le reprendra pas."

Neuville s'est également refusé à se livrer au même exercice qu'Ogier, en observant la situation au championnat à un moment donné du rallye. "Non, on devra voir après le week-end je pense, parce que pour l'instant, ce n'est que théorique et ça n'aide en rien, alors il faut attendre dimanche soir."

Le temps qu'on a perdu aujourd'hui en étant la première voiture sur la route, on ne le reprendra pas.

Thierry Neuville, neuvième à 59"7 d'Ott Tänak.

Cette situation voit pour l'heure Neuville perdre la tête du championnat pour deux points, au profit de Tänak, et Ogier revenir à trois unités du Belge.

"Ça reste très serré si on arrête le rallye maintenant, mais heureusement, on ne l'arrête pas maintenant !" a dit en riant le pilote M-Sport Ford, avant de résumer lui aussi sa journée.

"Difficile. Honnêtement, j'ai tenté tout ce que j'ai pu, mais c'était très difficile d'être devant en étant deuxième sur la route. Le pire était pour Thierry, mais ça n'a pas été bien meilleur pour nous, je pense. Le seul qui fait vraiment une différence [dans ces conditions], c'est Ott [Tänak]. Troisième sur la route, ce n'est pas idéal non plus, mais il réussit à faire de bon temps et la Toyota semble aussi très forte si on regarde les chronos de Jari-Matti [Latvala] cet après-midi", a dit le pilote M-Sport, qui a lui aussi admis une seule petite erreur.

Le point positif est d'être à seulement 12 secondes de la deuxième place. C'est pour elle qu'on va devoir se battre demain.

Sébastien Ogier, septième à 39"4 d'Ott Tänak.

"J'ai le sentiment d'avoir fait tout ce que j'ai pu aujourd'hui, j'ai juste perdu peut-être deux secondes ce matin quand je suis allé au large dans un champ. Dans la première spéciale du jour, aussi, j'étais un peu endormi, ou en tout cas pas immédiatement en mode 'full attack', perdant peut-être deux autres secondes. Mais en dehors de cela, j'ai eu le sentiment d'avoir fait tout ce que je pouvais."

"Avec 40 secondes de retard, je pense que ça ne sert plus à rien de vouloir aller chercher Ott, mais au moins, le point positif pour nous ce soir est d'être à seulement 12 secondes de la deuxième place. C'est clairement pour elle qu'on va devoir se battre demain."

Article suivant
ES5 à 7 - Tänak creuse l'écart, Loeb joue le podium

Article précédent

ES5 à 7 - Tänak creuse l'écart, Loeb joue le podium

Article suivant

Tänak perd gros, Sordo en tête à domicile

Tänak perd gros, Sordo en tête à domicile
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Catalogne
Pilotes Sébastien Ogier , Thierry Neuville
Équipes M-Sport , Hyundai Motorsport
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Réactions