Neuville : "Ne pas ouvrir en Australie pourrait être un avantage"

partages
commentaires
Neuville :
Par : Jean-Philippe Vennin
28 oct. 2018 à 18:15

Thierry Neuville a échoué pour une demi-seconde au pied d'un podium qu'il tenait fermement entre ses mains, dimanche en Espagne, mais pense que ne plus être en tête du championnat pourrait l'avantager en Australie.

Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport Hyundai i20 Coupe WRC
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport Hyundai i20 Coupe WRC
Thierry Neuville, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport Hyundai i20 Coupe WRC
Accident de Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai New i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Hyundai Motorsport, Hyundai i20 Coupé WRC 2018
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport Hyundai i20 Coupe WRC

Après une première journée passée à limiter les dégâts autant que possible en ouvrant la route sur la terre, Thierry Neuville s'était replacé dans la lutte pour la victoire, samedi, au prix d'une attaque de tous les instants. Rapidement écarté ce matin de celle-ci qui s'est jouée entre les deux Sébastien, Loeb et Ogier, le pilote Hyundai quitte finalement l'Espagne avec les points de la quatrième place.

"Ce rallye a été fou et intense, et résume la nature hautement compétitive de ce championnat tout entier", a réagi Neuville. "Je suis évidemment déçu de ne pas avoir eu la chance de terminer sur le podium aujourd'hui, ni de marquer quelques points précieux dans la Power Stage."

Lire aussi :

Cette Power Stage, justement, parlons-en. Comment Neuville a-t-il pu y perdre, dans les dernières centaines de mètres, non seulement une place (et donc trois points au championnat) mais aussi ce qui était parti pour être un deuxième chrono dans la Power Stage ou au pire un troisième après le passage de Sébastien Ogier (et donc trois autres points au minimum) ?

"On n'a pas eu de chance. Il y avait une pierre sur la route que je n'ai pas pu éviter et qui a endommagé la jante arrière droite", a expliqué le Belge. "Hier, on était remontés sur les leaders en prenant quelques risques après un vendredi difficile. Aujourd'hui, on avait espéré se battre avec les Ford et terminer devant Ogier pour creuser l'écart, mais on n'a pas été en mesure de le faire."

Lire aussi :

Pour la première fois depuis le Rallye du Portugal, en mai, Neuville n'est donc plus leader du championnat, se retrouvant à trois points de Sébastien Ogier – une situation qui n'est toutefois pas forcément pour lui déplaire.

"Le résultat final n'est pas si mauvais, on ne devra pas ouvrir la route en Australie", a-t-il analysé au micro de la RTBF. "Ça pourrait être un avantage. J'ai réalisé que le scénario n'était pas si mauvais. Ça aurait été délicat d'ouvrir [le vendredi] en Australie avec deux points d'avance. L'an passé, là-bas, je reprenais beaucoup de secondes en étant deuxième [sur la route] derrière Ogier. On espère que le scénario sera un peu semblable cette année."

Article suivant
Ogier : "C'est le genre de rallye qu'on apprécie le plus"

Article précédent

Ogier : "C'est le genre de rallye qu'on apprécie le plus"

Article suivant

Diaporama - La victoire de Loeb, Elena et Citroën en images

Diaporama - La victoire de Loeb, Elena et Citroën en images
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Catalogne
Pilotes Thierry Neuville
Équipes Hyundai Motorsport
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Réactions