ES6 à 8 - Neuville toujours leader, mais Ogier se rapproche

Le pilote Hyundai conserve une avance assez confortable au terme de la première étape mais a perdu du temps dans les deux dernières spéciales de ce vendredi par rapport à Sébastien Ogier.

Meilleur chrono du second passage dans les 24,63 km d'Agnières-en-Dévoluy - Le Motty (ES6) par lequel débutait la boucle de l'après-midi, avec 6”5 d'avance sur Ott Tänak et pas moins de 13”2 sur Sébastien Ogier, Thierry Neuville poursuivait sur sa lancée de la matinée et son avance sur le Français, troisième, culminait alors à 1’12”3. Mais la suite s'est moins bien déroulée pour le leader, qui a rencontré quelques soucis dans les deux spéciales restantes.

La spéciale s'est bien passée, mais je pense que mes notes prévoyaient un peu trop de neige et de glace, c'était plus compliqué que prévu”, expliquait le leader du rallye à l'arrivée des 38,94 km d'Aspres-les-Corps - Chaillol (ES7), dans lesquels il n'avait été que le quatrième plus rapide à 19”6 d'Ogier. “J'ai perdu trop de temps, c'est sûr.”

Et ses affaires ne se sont pas arrangées dans les 16,83 km de St-Léger-les-Mélèzes - La Bâtie Neuve, (ES8), la dernière spéciale du jour, malgré un deuxième temps à 7”6 du Français.

"J'ai eu un problème avec le moteur, le boost ne fonctionnait plus. J'ai calé dans une épingle, je suis reparti et j'ai eu un problème avant que ça ne se résolve. J'ai dû perdre dix secondes. On a dû rouler 500 mètres avant de pouvoir redémarrer le moteur”, expliquait Neuville au point stop.

Trois dixièmes d'écart

Au terme de la journée, le Belge a augmenté son avance en tête puisque celle-ci est désormais de 45”1. La différence est que son dauphin n'est plus Ott Tänak mais Sébastien Ogier, auteur des deux derniers scratches du jour et qui a repris son bien aux dépens de son équipier de M-Sport pour trois petits dixièmes de secondes. Sur l'ensemble des deux derniers chronos, le champion du monde en titre a repris 27”4 au deuxième du championnat 2016 qui mène le rallye depuis le début.

C'était une journée difficile, les conditions étaient très difficiles, l'après-midi n'a pas vraiment été plus facile. J'étais un peu plus content du comportement de la voiture, on y va pas à pas”, déclarait Ogier à l'arrivée de la dernière spéciale du jour.

Derrière Tänak, Jari-Matti Latvala a confirmé la solide quatrième place dont il avait hérité en fin de matinée grâce à une faute de son coéquipier chez Toyota, Juho Hänninen. Dani Sordo complète toujours le top cinq sur la seconde Hyundai i20 WRC Coupe encore en course après le retrait de Hayden Paddon, jeudi soir.

Craig Breen s'est maintenu au sixième rang sur sa DS3 WRC de 2016, la seule Citroën passée à travers les gouttes alors que les nouvelles C3 ont connu bien des malheurs, d'ordre mécanique pour Stéphane Lefebvre jeudi soir et sous la forme d'une sortie de route de Kris Meeke, qui a assumé totalement sa faute, dans la seconde spéciale de ce vendredi alors qu'il était deuxième du général.

Les trois Skoda officielles d'Andreas Mikkelsen, Pontus Tidemand (hors championnat) et Jan Kopecky caracolent à nouveau en tête du WRC2 après une crevaison de Bryan Bouffier (alors deuxième) dans l'ES7, tandis que l'autre Ford d'Éric Camilli a connu une nouvelle demi-journée difficile avec une petite sortie de route – et plusieurs minutes perdues – puis un problème de turbo.

François Delecour est toujours en tête de la catégorie RGT sur sa Fiat 124 Abarth, la Porsche de Romain Dumas n'étant plus un danger puisqu'elle a perdu dix minutes dans une sortie de route jeudi soir. Et Raphaël Astier garde le commandement du WRC3, catégorie dans laquellle des Ford Fiesta sont désormais utilisées à la place des Citroën C3 de ces dernières années.

Samedi, la seconde étape comprendra 121,39 km chronométrés (contre 160,8 ce vendredi pour la plus longue journée du rallye), répartis en cinq spéciales dont la première débutera dès 8h08. Conformément au nouveau règlement, les pilotes prioritaires (P1) ne s'élanceront plus dans l'ordre du championnat comme le premier jour, mais bien dans celui du classement de la première étape.

Classement après l'étape 1 (ES8/17)

 

Pilote

Copilote

VoitureCat.

Écart &

intervalle

1

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

Hyundai RC1

2:05:24.6

 

2

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

Ford  RC1

45.1

45.1

3

 Ott Tänak

 Martin Järveoja

Ford  RC1

45.4

0.3

4

 Jari-Matti Latvala

 Miikka Anttila

Toyota RC1

2:09.7

1:24.3

5

 Dani Sordo

 Marc Marti

Hyundai RC1

2:57.8

48.1

6

 Craig Breen

 Scott Martin

Citroën RC1

3:04.1

6.3

7

 Andreas Mikkelsen

 Anders Jæger

Skoda RC2

5:50.8

2:46.7

8

 Elfyn Evans

 Daniel Barritt

Ford  RC1

8:12.1

2:21.3

9

 Pontus Tidemand

 Jonas Andersson

Skoda RC2

8:22.4

10.3

10

 Jan Kopecky

 Pavel Dresler

Skoda RC2

8:38.2

15.8

11

 Bryan Bouffier

 Denis Giraudet

Ford RC2

10:48.8

2:07.6

12

 Stéphane Lefebvre

 Gabin Moreau

Citroën RC1

13:13.2

2:27.4

13

 Éric Camilli

 Benjamin Veillas

Ford RC2

13:35.4

22.2

14

 Quentin Gilbert

 Renaud Jamoul

Ford RC2

13:49.3

13.9

15

 Olivier Burri

 Stéphane Rey

Ford RC2

14:17.0

22.7

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Événement Rallye Monte-Carlo
Sous-évènement Première étape
Pilotes Jari-Matti Latvala , Dani Sordo , Sébastien Ogier , Thierry Neuville , Ott Tänak , Craig Breen , Stéphane Lefebvre
Type d'article Rapport d'étape
Tags es6 à 8, monte-carlo, résumé