Østberg rend hommage à la Fiesta RS WRC

partages
commentaires
Østberg rend hommage à la Fiesta RS WRC
Par : Jean-Philippe Vennin
23 nov. 2016 à 19:05

Le pilote M-Sport a disputé en Australie son 49e rallye de Championnat du monde au volant de la Ford Fiesta RS WRC, qu'il a conclu à la sixième place.

Mads Østberg, Ola Fløene, M-Sport Ford Fiesta WRC
Mads Østberg, M-Sport Ford Fiesta WRC
Mads Østberg, Ola Fløene, M-Sport Ford Fiesta WRC
Mads Østberg, M-Sport Ford Fiesta WRC
Mads Østberg, Ola Fløene, M-Sport Ford Fiesta WRC
Mads Østberg, M-Sport Ford Fiesta WRC
Mads Ostberg et Jonas Andersson, Ford Fiesta RS WRC, M-Sport Stobart Ford World Rally Team
Mads Ostberg, Jonas Andersson, Ford Fiesta RS WRC #4 Qatar M-Sport World Rally Team

Mads Østberg a réalisé aux antipodes une de ses plus convaincantes sorties depuis ses deux podiums (en Suède et au Mexique) du début de saison, avec une sixième place et, notamment, un deuxième chrono le samedi matin avant de perdre légèrement le contact avec les Hyundai en raison d'un set-up moins adapté aux conditions.

Ce résultat n'est pas le meilleur du Norvégien cette saison, puisqu'il s'est également classé troisième au Monte-Carlo, cinquième en Argentine puis en Espagne, et déjà sixième en Allemagne. Mais il est constamment resté dans le sillage des Hyundai, elles-mêmes pas très loin de Sébastien Ogier.

Cela a été un bon rallye et je suis assez content du week-end. Comme en Finlande, on a été en mesure de signer quelques chronos très compétitifs et on se battait près de la tête”, dit le Norvégien. “Malheureusement, il y a juste eu quelques spéciales où on a perdu trop de temps et les grosses bagarres se sont éloignées.”

On n'est peut-être que sixièmes, mais on a eu quelques très bonnes spéciales et c'était bien de revenir dans la lutte.”

Une seule absence

Au passage, Østberg rend hommage à cette Ford qu'il a pilotée durant la majeure partie de la période où cette génération de World Rally Cars a été utilisée, hormis ses deux saisons chez Citroën en 2014 et 2015. Il fut également l'un des trois pilotes, avec Jari-Matti Latvala et Mikko Hirvonen, à s'imposer à son volant lors d'une manche mondiale.

Qui se souvient qu'il faillit même être le premier à faire triompher, au Rallye de Suède 2011, celle qui succédait à la Focus avec laquelle ce qui était encore l'équipe officielle Ford avait remporté deux titres des constructeurs en 2006 et 2007 ? Après avoir mené une bonne partie de l'épreuve, Østberg avait en effet terminé deuxième avec le team Stobart satellite de M-Sport.

Les deux années suivantes, il a rejoint la structure norvégienne Adapta (remportant sur tapis vert ce qui reste son unique succès en WRC, au Portugal) puis intégré les rangs de M-Sport mais n'a manqué qu'un rallye, celui de Nouvelle-Zélande 2012 pour une évidente question de coût.

Présent en 2017

C'est sympa d'avoir été là pour le tout premier rallye de cette Fiesta, puis là encore pour sa dernière sortie en WRC”, dit Østberg. “J'ai eu beaucoup de succès avec cette voiture, spécialement de 2011 à 2013 où j'ai réalisé quelques bonnes performances. Elle m'a vraiment fait avancer dans le championnat et m'a aidé à gagner ma place de pilote officiel. Cette voiture a signifié beaucoup pour moi au fil des années.”

Østberg pourrait désormais être amené à quitter M-Sport mais assurait en Australie qu'il serait bien présent l'an prochain, peut-être sur une Fiesta version 2017 alignée par une autre structure.

Article suivant
Camilli - "Cette fois, nous ne méritions pas ça"

Article précédent

Camilli - "Cette fois, nous ne méritions pas ça"

Article suivant

Photos - Le film du 25e Rallye d'Australie

Photos - Le film du 25e Rallye d'Australie
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye d'Australie
Pilotes Mads Østberg
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Actualités