Ogier a bien failli piloter une Polo 2017 privée

Le quadruple champion du monde avait donné son accord à Martin Prokop et Mads Østberg pour courir cette année sur une nouvelle Volkswagen alignée par leur équipe.

Un jour après que son directeur, Sven Smeets, a confirmé l'impossibilité pour Volkswagen Motorsport de faire homologuer sa nouvelle Polo WRC répondant au règlement technique 2017, Martin Prokop, dont la structure a fusionné cette année avec celle de Mads Østberg pour aligner une voire deux Ford Fiesta M-Sport, a révélé en Suède que le plan initial était d'aligner de nouvelles Polo... avec Sébastien Ogier parmi les pilotes.

"Tout était arrangé", déclare Prokop. "Le projet impliquait Red Bull, qui est un partenaire de Sébastien. Les voitures auraient été [préparées] chez nous à Jihlava. Ogier avait accepté le fait qu'il manquerait le Monte-Carlo. Il a dit que ça lui donnerait au moins 14 jours de plus avec sa famille."

Cette solution semble bien avoir été la priorité du Français, qui, selon Prokop, a reculé par deux fois la date limite de la signature du contrat. Mais l'ancien champion du monde junior affirme que son plan a été réduit à néant quand Nasser Al-Attiyah a lui aussi manifesté son intérêt pour la nouvelle Polo (un projet également tombé à l'eau par la suite).

"Juste avant de signer le contrat, Volkswagen s'est vu promettre de l'argent du Qatar. Tout était foutu", dit-il. "Ogier avait montré de la générosité et avait prolongé deux fois la date limite pour la conclusion du contrat."

On connaît la suite. Ogier a rejoint M-Sport, et c'est aussi la structure anglaise qui fournit les premières Fiesta 2017 privées à l'équipe Onebet Jipocar World Rally Team de Prokop et Østberg, qui fait ses débuts ce week-end en alignant une voiture pour ce dernier.

Un immense gâchis

"C'était une belle idée : la Polo WRC à Jihlava, Sébastien Ogier dans la voiture, préparée par notre équipe", conclut Prokop. "Même les gens de Volkswagen étaient contents que leur voiture ne finisse pas dans un musée. Mais c'est une réalité : nous avons une Fiesta WRC [2017] pour la saison, on en aura peut-être une autre. Si tout se passe bien, je courrai au Portugal en mai ou en Sardaigne en juin."

Quoi qu'il en soit, et comme le confirment les propos du Tchèque, la conclusion de cette histoire prend l'allure d'un immense gâchis. On ne peut que regretter de voir le WRC, alors qu'il ouvre une nouvelle page de son histoire avec des voitures parmi les plus impressionnantes jamais vues dans la discipline, se passer d'une des cinq développées dans le cadre de ce nouveau règlement technique.

Avec David Evans, Autosport

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Pilotes Sébastien Ogier
Type d'article Actualités
Tags ogier, ostberg, prokop, volkswagen