Ogier emballé par le Rallye de Monza, qui sera plus qu'un show

Sébastien Ogier se félicite de la décision prise par le WRC d'ajouter un rallye à la saison 2020, après la confirmation en fin de semaine dernière du rendez-vous de Monza en décembre.

Ogier emballé par le Rallye de Monza, qui sera plus qu'un show
Charger le lecteur audio

Le Rallye de Monza est la troisième épreuve inédite à intégrer le championnat 2020, après le Rallye d'Estonie disputé le mois dernier et le Rallye d'Ypres en Belgique le mois prochain. Ces rendez-vous ont été choisis pour faire face à la crise du coronavirus et au bouleversement de la saison, permettant de porter à huit le nombre de manches disputées après les annulations des rallyes prévus au Portugal, en Finlande, en Grande-Bretagne, au Kenya, en Nouvelle-Zélande et au Japon.

Lire aussi :

Organisé début décembre sur et autour de l'Autodromo Nationale di Monza, ce rallye sur asphalte était jusqu'à présent un grand rendez-vous de fin de saison capable d'attirer de nombreuses stars comme le pilote MotoGP Valentino Rossi, mais également Sébastien Loeb ou Dani Sordo. Pour se rapprocher des standards d'une manche WRC, des modifications seront apportées même si le format de l'épreuve restera resserré : des spéciales sur le circuit le vendredi et le dimanche, et quelques-unes tracées dans les environs et sur des routes fermées le samedi. La distance chronométrée sera fixée autour des 220 km.

"C'est une excellente nouvelle", selon Sébastien Ogier, qui occupe la deuxième place du championnat à 14 points de son coéquipier Elfyn Evans. "Nous avons eu une saison courte, alors chaque épreuve [supplémentaire] est la bienvenue. Courir en Italie est toujours un plaisir également, il y a beaucoup de passion autour du sport là-bas. Monza est un lieu emblématique des sports mécaniques, mais je ne suis jamais allé participer au Rally Show."

"Je suis content que ce ne soit plus vraiment un show, car ce serait un peu trop léger pour une épreuve de WRC. Avec quelques spéciales programmées autour de Côme, je pense que c'est une bonne chose, même si je ne sais pas à quoi m'attendre. C'est une région magnifique et j'adore cet endroit, alors j'imagine que les spéciales seront belles. J'espère que mon imagination est bonne, et j'ai hâte d'y être."

Ogier a terminé troisième du Rallye de Sardaigne le week-end dernier, ne reprenant que quelques unités à Evans au championnat après s'être incliné de justesse devant Thierry Neuville. Le Français conserve toutefois de l'optimisme pour les deux dernières manches de la saison.

"Globalement, j'ai le sentiment que les résultats des deux derniers rallyes n'ont pas récompensé nos efforts, entre l'abandon en Turquie et ici une troisième place qui ne reflète pas notre niveau du week-end", résume-t-il. "Il n'y a cependant pas de déception à avoir quant à notre course, on a tout donné, et je préfère essayer de retenir les éléments encourageants."

"Je veux plutôt voir cette petite frustration de manière positive, parce que la performance est là, comme le montrent les temps que l'on a réussi à réaliser et les six scratchs obtenus, et c'est important pour l'avenir. Mes sensations au volant de la Yaris WRC sont également très bonnes, car je me sens désormais parfaitement à l'aise et j'ai encore pris beaucoup de plaisir en Sardaigne. J'espère maintenant que les deux prochains rallyes nous permettront de récolter les fruits de nos efforts. Je suis confiant, ça va finir par payer."

partages
commentaires
La FIA valide l'hybride pour la prochaine génération de WRC
Article précédent

La FIA valide l'hybride pour la prochaine génération de WRC

Article suivant

Hyundai pourrait envisager de quitter le WRC avant 2022

Hyundai pourrait envisager de quitter le WRC avant 2022
Charger les commentaires
La légende Sébastien Ogier vue par ses pairs Prime

La légende Sébastien Ogier vue par ses pairs

Après avoir remporté un huitième titre mondial, Sébastien Ogier va cesser son engagement à plein temps en WRC. Pour comprendre l'héritage qu'il laisse, plusieurs de ses anciens adversaires, coéquipiers ou collègues témoignent de cette carrière riche en succès.

WRC
30 nov. 2021
Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende Prime

Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende

Sébastien Ogier quitte son rôle de pilote WRC à plein temps de la plus belle des manières, avec un huitième titre mondial en poche. Comparé tout au long de sa carrière au nonuple Champion du monde Sébastien Loeb, il a démontré de manière convaincante qu'il pouvait lui-même être considéré comme l'un des plus grands pilotes de rallye de l'Histoire.

WRC
23 nov. 2021
La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises " Prime

La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises "

Ce week-end, le Rallye de Monza marque la fin d'une ère en WRC : Sébastien Ogier s'apprête à mettre un terme à sa présence à temps plein dans le championnat et vise avant cela un huitième titre mondial. Malgré sa longévité, le pilote Toyota révèle dans une interview exclusive que l'incertitude persistante l'a poussé dans une quête incessante de perfection.

WRC
19 nov. 2021
McRae, la troisième génération Prime

McRae, la troisième génération

Le patronyme McRae est ancré dans l'histoire du rallye, partageant huit titres britanniques entre Jimmy, Colin et Alister, auxquels il faut ajouter le sacre de 1995 en WRC. Le prochain sur la liste est le fils d'Alister, Max McRae, qui à 17 ans va tenter de se faire un prénom.

WRC
13 nov. 2021
Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ? Prime

Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ?

Les critiques de Thierry Neuville contre les futures Rally1 (ces voitures qui inaugureront la nouvelle ère hybride du WRC) sortent de l'ordinaire, à une époque où les pilotes sont généralement réticents à exprimer leurs opinions en public. Mais les inquiétudes du Belge concernant la vitesse, la sécurité et le coût sont-elles tout à fait justifiées ?

WRC
17 sept. 2021
Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ? Prime

Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ?

Les pilotes français ont dominé le WRC ces deux dernières années : Sébastien Loeb et Sébastien Ogier ont accumulé les titres de manière impressionnante. Alors que le second mettra fin à sa présence à plein temps dans le championnat à l'issue de la saison, la France fera reposer ses espoirs sur le rookie Adrien Fourmaux, à qui semble promis un avenir brillant.

WRC
11 août 2021
Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles Prime

Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles

Avant de conquérir neuf titres en WRC, Sébastien Loeb a dû faire face à plusieurs coups durs qui ont failli le priver d'une carrière au plus haut niveau. Dans une interview exclusive, l'Alsacien se remémore les étapes qui ont mené à sa domination sur les routes.

WRC
22 févr. 2021
Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire Prime

Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire

La saison 2020 du WRC a connu un dénouement inhabituel dans le cadre du Rallye de Monza. Même si elle était loin d'être idéale, cette épreuve a peut-être épargné au Championnat du monde de sérieux problèmes en offrant une vitrine lui permettant d'assurer la présence de plusieurs acteurs à long terme.

WRC
9 déc. 2020