Ogier et Ingrassia à une spéciale d'un troisième succès en Suède

Les deux Français ont souffert en première partie de deuxième étape, samedi, devant ouvrir la route sur de la neige fraîchement tombée. Mais leur avance est désormais confortable avant la Power Stage.

Ogier et Ingrassia à une spéciale d'un troisième succès en Suède
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Sébastien Ogier, Volkswagen Motorsport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Hayden Paddon, Hyundai Motorsport
Hayden Paddon, John Kennard, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Hayden Paddon, Hyundai Motorsport
Hayden Paddon, John Kennard, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport

Les Champions du monde ont fait la différence lors des deux spéciales de l'après-midi en reprenant du champ par rapport à Hayden Paddon et John Kennard, qui s'étaient rapprochés à moins de dix secondes après les deux spéciales disputées dans la matinée, dont le premier passage dans Vargåsen où les conditions avaient été particulièrement difficiles pour les premiers équipages à s'élancer.

"Une journée presque parfaite"

"On a absolument tout donné aujourd'hui, du premier mètre jusqu'au dernier. On savait qu'on allait perdre beaucoup de temps dans quelques spéciales, puisqu'on ouvrait la route après les chutes de neige de la nuit, ce qui voulait dire qu'on devrait balayer pour les autres, derrière nous", déclarait Ogier, finalement leader avec 17"1 d'avance au terme de cette deuxième journée.

"Comme on voulait évidemment arriver en tête demain [dimanche], il n'y a eu aucune tactique. À part à un endroit lors du second passage dans Vargåsen, on n'a pas cédé un millimètre et on a eu une journée presque parfaite. Entamer la Power Stage en tête est bien sûr une bonne nouvelle. On a fait un gros pas vers notre troisième victoire en Suède."

Paddon est pour sa part sur le point d'égaler sa meilleure performance en WRC, une deuxième place qu'il avait obtenue l'année dernière en Sardaigne. Si le pilote Hyundai a toujours maintenu que son but n'était pas d'aller chercher Ogier mais bien de creuser l'écart avec ses poursuivants, l'idée de se battre pour la victoire l'a forcément titillé au moment où il est revenu à 8"8 d'Ogier après ce fameux premier passage dans Vargåsen.

"Nous devons être satisfaits du résultat d'aujourd'hui et de notre position à la fin de cette avant-dernière journée", a assuré samedi soir le Néo-Zélandais, auteur de deux temps scratch au cours de ce rallye sur la nouvelle i20 WRC. "Nous avons tiré le meilleur parti possible de notre position de départ ce matin, les équipages devant nous nous ont aidés à dégager un peu la route. Nous nous sommes juste concentrés sur notre travail et nous avons pu refermer l'écart."

"Il n'y a pas eu un avantage aussi net dans les étapes qui ont suivi, mais nous avons quand même pu nous maintenir en deuxième position, et c'est exactement notre objectif pour demain. Nous ne pouvons pas nécessairement nous battre pour remporter la victoire sur un rythme déchaîné, mais un podium serait un résultat sensationnel. Il nous reste une seule étape pour y arriver."

Une étape bien courte, donc, puisque ne comprenant que la Power Stage de Värmullsåsen (ES21) et ses 15,87 km au terme desquels des points de bonus seront attribués aux trois équipages ayant réalisé les trois meilleurs chronos. Cette dernière spéciale du rallye débutera à 12h08.

partages
commentaires
ES17 - Scratch pour Latvala, Ogier en tête à une spéciale du but

Article précédent

ES17 - Scratch pour Latvala, Ogier en tête à une spéciale du but

Article suivant

ES21 - Power Stage et victoire pour Sébastien Ogier

ES21 - Power Stage et victoire pour Sébastien Ogier
Charger les commentaires