Ogier s'impose au terme d'un Rallye de Sardaigne complètement fou

Au terme d'un Rallye de Sardaigne rocambolesque, Sébastien Ogier a décroché sa troisième victoire de la saison après ses succès au Monte-Carlo et en Croatie.

Ogier s'impose au terme d'un Rallye de Sardaigne complètement fou

Considérée à juste titre comme un des rallyes les plus cassants et exigeants pour les mécaniques et les équipages, la Sardaigne s'est montrée particulièrement intraitable ce week-end avec les pilotes du WRC. Au terme des 303,10 km chronométrés, seuls quatre d'entre eux ont rallié l'arrivée sans abandonner.

Auteur d'une prestation remarquable lors de la première journée où il ouvrait la route, Sébastien Ogier a profité de l'abandon d'Ott Tänak (suspension cassée dans l'ES12), pour prendre la tête et ne plus la quitter. Un véritable exploit sur un rallye où le balayage anéanti généralement les espoirs de "l'ouvreur du vendredi", et après lequel il courrait depuis 2015 et son troisième succès sarde avec la Volkswagen Polo R WRC. Vainqueur à trois reprises cette année après le Monte-Carlo et la Croatie, le Gapençais n'avait clairement pas dominé ainsi le Championnat du monde depuis de nombreuses saisons.

À 46" de son coéquipier du team Toyota Gazoo RacingElfyn Evans n'a pas fait de vagues comme à son habitude, jusqu'à la dernière spéciale du moins. Dans un gué situé à quelques kilomètres de l'arrivée, le Gallois s'est quand même offert une belle frayeur en noyant pendant une vingtaine de secondes le moteur de sa Yaris WRC. Il a cependant sauvé sa deuxième place face à Thierry Neuville pour 19"2.

Le Belge a quant à lui signé son quatrième podium de l'année, avec en prime les cinq points de la Power Stage. Une maigre consolation pour les troupes d'Andrea Adamo, une fois de plus, pas récompensées malgré une nette domination. Grand perdant du week-end, Tänak a connu un nouveau cauchemar en laissant filer une victoire qui lui était promise, à l'image de celle déjà "perdue" au Portugal deux semaines auparavant. Dernier rescapé des WRC, Takamoto Katsuta a égalé son meilleur résultat en WRC avec sa quatrième place.

Lire aussi :

Cette hécatombe parmi les WRC a automatiquement permis aux meilleurs représentants de la classe Rally2 de se faire une place de choix dans le top 10. À commencer par Jari Huttunen classé cinquième ! Vainqueur pour la première fois en WRC2, le Finlandais a finalement remporté son duel qui l'opposait à Mads Østberg. Accablé par les problèmes tout au long du week-end, le Norvégien a échoué à 7"5 de son rival, après avoir été ralenti par une "fuite dans son système de freinage" dans l'ultime spéciale.

Derrière les deux Scandinaves, Yohan Rossel a maitrisé son sujet en WRC3 pour décrocher son second succès de l'année après le Monte-Carlo. Leader au classement avant d'arriver en Sardaigne, le Gardois a réalisé une excellente opération ce week-end suite à la sortie de route de Kajetan Kajetanowicz (ES8) et des ennuis récurrents de Nicolas Ciamin, ses principaux adversaires pour le titre mondial.

Scratchs de la matinée

ES17 : United Kingdom E. Evans

ES18 : Belgium T. Neuville

ES19 : United Kingdom E. Evans

ES20 : Belgium T. Neuville

Power Stage

1.  T. Neuville (5 pts)
2.
 O. Tänak (4 pts)
3.
 K. Rovanperä (3 pts)
4.
 S. Ogier (2 pts)
5.
 D. Sordo (1 pt)

Italy Rallye de Sardaigne - Classement Final

Le classement complet sera disponible ici.

partages
commentaires

Voir aussi :

ES17 à 19 - Ogier contrôle, les autres pensent à la Power Stage

Article précédent

ES17 à 19 - Ogier contrôle, les autres pensent à la Power Stage

Article suivant

Championnat - Les feux sont au vert pour Ogier et Toyota

Championnat - Les feux sont au vert pour Ogier et Toyota
Charger les commentaires