Ogier - "La Power Stage, j'y mets un point d'honneur"

Le Français n'a plus d'espoir de battre son équipier Jari-Matti Latvala à la régulière mais la journée de dimanche ne manquera pas d'enjeu avec une spéciale de 80 kilomètres avant la Power Stage.

Ogier - "La Power Stage, j'y mets un point d'honneur"
Charger le lecteur audio

Sébastien Ogier a remporté dans la nuit l'ES19, dernière spéciale de la deuxième étape de samedi courue dans les roues de León, avec une belle avance compte tenu de la courte distance (1,41 km). Il a en effet devancé Dani Sordo de 0”4, puis l'autre Hyundai de Hayden Paddon et la deuxième Polo de Jari-Matti Latvala, ex æquo, de 1”1.

Un résultat qui ne reflète pas le comportement du triple Champion du monde dans l'après-midi puisque celui-ci avait clairement baissé de rythme sur les spéciales plus longues, impuissant qu'il était face à son équipier Latvala qui écrasait le rallye de sa supériorité – laquelle était favorisée par une position idéale sur la route (la septième, quand Ogier s'élançait en tête et devait balayer la route.

 “D'un point de vue général, je suis très content de ma journée. Julien [Ingrassia] et moi n'aurions rien pu faire de plus dans l'habitacle”, a expliqué Ogier, qui a conclu l'étape avec 1’35”7 de retard sur Latvala. “Il a vite été clair pour moi que Jari-Matti augmenterait son avance, étant donnée sa bonne position sur la route et sa forme impressionnante.”

Ma priorité, ici au Mexique, reste de contenir mes plus proches rivaux au championnat. Si nous finissons à la 2e place, je pourrai très bien vivre avec.”

Je me tourne maintenant vers la spéciale de 80 kilomètres de dimanche, qui sera un défi énorme – surtout en ce qui concerne la concentration. Et il va sans dire que je suis déterminé à bien faire sur la Power Stage – j'y mets un point d'honneur !”

 Latvala, qui n'a jamais été aussi près de signer un premier succès en 2016 après un début de saison complètement raté au Monte-Carlo et en Suède (qui explique d'ailleurs qu'il s'élance aussi loin au Mexique), se garde cependant bien de crier victoire trop tôt.

Quand on augmente son avance jusqu'à plus d'une minute et demie en fin d'après-midi [du samedi], on ne peut être que satisfait”, déclarait le Finlandais samedi soir. “Ma position de départ m'a évidemment procuré un avantage. Malgré cela, les longues spéciales et les températures élevées ont fait de cette journée un vrai challenge.”

Comme hier [vendredi], il fallait avant tout trouver le bon équilibre entre prise de risques et prudence, afin de me bâtir une avance confortable pour demain [dimanche]. Ça a marché à la perfection. Cependant, quand il vous reste une spéciale de 80 kilomètres à affronter, ce qui est le cas, c'est loin d'être fini.”

Ce mastodonte de Guanajuato débutera à 15h03 heure de Paris, les équipages prioritaires s'élançant cette fois dans l'ordre inverse du classement général de l'épreuve. Suivra la Power Stage, cette course aux points de bonus chère à Ogier, à partir de 19h08.

WRC Mexique - Classement après l’ES19/21

 Pilote
Copilote
VoitureCat.

Écart avec

1er & préc.

1 2  Jari-Matti Latvala
 Miikka Anttila
VW Polo R WRC RC1 3h27:22.8
2 1  Sébastien Ogier
 Julien Ingrassia
VW Polo R WRC RC1 01:35.7
01:35.7
3 4  Dani Sordo
 Marc Marti
Hyundai i20 WRC RC1 02:40.4
01:04.7
4 5  Mads Østberg
 Ola Fløene
Ford Fiesta RS WRC RC1

04:48.8

02:08.4

5 20  Hayden Paddon
 John Kennard
Hyundai i20 WRC RC1 05:42.1
00:53.3
6 12  Ott Tänak
 Raigo Molder
Ford Fiesta RS WRC RC1 07:50.5
02:08.4
7 21  Martin Prokop
 Jan Tomanek
Ford Fiesta RS WRC RC1 09:23.5
01:33.0
8 37  Lorenzo Bertelli
 Simone Scattolin
Ford Fiesta RS WRC RC1 10:19.5
00:56.0
9 32  Teemu Suninen
 Mikko Markkula
Skoda Fabia R5 RC2 12:33.7
02:14.2
10 31

 Valery Gorban

 Volodymyr Korsia

BMW-Mini WRC RC1

27:49.2

15:15.5

partages
commentaires

ES16 à 18 - Latvala pourra “lâcher des secondes” dimanche

Camilli repartira en Rally 2 pour la dernière étape