Malgré le podium, Ogier tire un bilan contrasté du Rallye d'Estonie

Troisième en Estonie et avec un leadership conforté au Championnat du monde des Rallyes, Sébastien Ogier a malgré tout tiré un bilan mitigé de l'épreuve sur terre où il pense qu'il y avait encore mieux à faire.

Troisième de la difficile épreuve du Rallye d'Estonie, en ayant conforté son (malgré tout maigre) avantage au classement, cela pourrait être un résultat très satisfaisant pour Sébastien Ogier. Mais le Français peine à s'en contenter, estimant que si l'objectif de départ est rempli, il y avait sans doute mieux à faire au vu du déroulé de la manche, qui marquait la reprise du Championnat du monde après quasiment six mois d'interruption.

"Le podium était l'objectif annoncé avant le départ, et quand on commence un rallye sur terre en ouvrant la route c'est toujours un très bon résultat à obtenir", rappelle Ogier. "Cependant, au vu de la physionomie du week-end, on se dit qu'il y avait de la place pour faire encore mieux. Je pense que l'on aurait au moins pu finir un cran plus haut et globalement mettre Ott davantage sous pression."

Lire aussi :

Le Champion du monde en titre Ott Tänak a en effet remporté son rallye à domicile, emmenant un doublé Hyundai puisqu'il a devancé Craig Breen de 22 secondes. Quatre secondes derrière l'Irlandais, Ogier pointe des mauvais choix dans les réglages mais également des problèmes de pneus à un moment où il n'avait plus à ouvrir et pensait capitaliser sur cet avantage. "Ce bilan mitigé vient principalement d'un samedi après-midi compliqué, où l'on n'a malheureusement pas réussi à exploiter la meilleure position de départ dont on bénéficiait dès lors, après avoir fait une matinée très satisfaisante en ouvrant la route."

"C'est venu en partie de réglages inadaptés que l'on a peu à peu corrigés, mais aussi de soucis liés aux pneus : d'abord un pneu décoincé dans la première spéciale, qui signifiait qu'on n'avait plus de roue de secours et donc pas de droit à l'erreur pour la suite ; puis un autre qui s'est délaminé dans la dernière spéciale, ce qui a engendré une perte d'adhérence et m'a vu me faire piéger sur un freinage, avec encore cinq à six secondes de perdues."

"Dimanche, l'écart étant déjà conséquent, l'objectif était de sécuriser le podium et de marquer des points dans la Power Stage. On en a obtenu deux : on en aurait aimé un peu plus mais, vu les conditions particulièrement dégradées de cette spéciale, je ne me suis pas totalement lâché, préférant ne pas mettre ce podium en péril."

"Globalement, les routes étaient assez détériorées dans les deuxièmes tours ce week-end, alors que je me suis vraiment fait plaisir au volant en matinée. Les seconds passages étaient compliqués à négocier, avec beaucoup de pièges difficiles à anticiper."

La prochaine manche du championnat aura lieu dès la semaine prochaine, avec le Rallye de Turquie, nouvelle épreuve sur terre, particulièrement piégeuse où le sextuple Champion du monde avait su tirer son épingle du jeu en 2019 pour l'emporter. "C'est un rallye connu pour être très cassant qui nous attend en Turquie dans quelques jours, et j'ai hâte d'y confirmer le résultat de récents essais prometteurs dans ces conditions."

partages
commentaires
Tänak remporte le Rallye d'Estonie et se relance
Article précédent

Tänak remporte le Rallye d'Estonie et se relance

Article suivant

Ott Tänak "devait gagner" le Rallye d'Estonie

Ott Tänak "devait gagner" le Rallye d'Estonie
Charger les commentaires
Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende Prime

Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende

Sébastien Ogier quitte son rôle de pilote WRC à plein temps de la plus belle des manières, avec un huitième titre mondial en poche. Comparé tout au long de sa carrière au nonuple Champion du monde Sébastien Loeb, il a démontré de manière convaincante qu'il pouvait lui-même être considéré comme l'un des plus grands pilotes de rallye de l'Histoire.

WRC
23 nov. 2021
La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises " Prime

La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises "

Ce week-end, le Rallye de Monza marque la fin d'une ère en WRC : Sébastien Ogier s'apprête à mettre un terme à sa présence à temps plein dans le championnat et vise avant cela un huitième titre mondial. Malgré sa longévité, le pilote Toyota révèle dans une interview exclusive que l'incertitude persistante l'a poussé dans une quête incessante de perfection.

WRC
19 nov. 2021
McRae, la troisième génération Prime

McRae, la troisième génération

Le patronyme McRae est ancré dans l'histoire du rallye, partageant huit titres britanniques entre Jimmy, Colin et Alister, auxquels il faut ajouter le sacre de 1995 en WRC. Le prochain sur la liste est le fils d'Alister, Max McRae, qui à 17 ans va tenter de se faire un prénom.

WRC
13 nov. 2021
Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ? Prime

Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ?

Les critiques de Thierry Neuville contre les futures Rally1 (ces voitures qui inaugureront la nouvelle ère hybride du WRC) sortent de l'ordinaire, à une époque où les pilotes sont généralement réticents à exprimer leurs opinions en public. Mais les inquiétudes du Belge concernant la vitesse, la sécurité et le coût sont-elles tout à fait justifiées ?

WRC
17 sept. 2021
Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ? Prime

Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ?

Les pilotes français ont dominé le WRC ces deux dernières années : Sébastien Loeb et Sébastien Ogier ont accumulé les titres de manière impressionnante. Alors que le second mettra fin à sa présence à plein temps dans le championnat à l'issue de la saison, la France fera reposer ses espoirs sur le rookie Adrien Fourmaux, à qui semble promis un avenir brillant.

WRC
11 août 2021
Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles Prime

Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles

Avant de conquérir neuf titres en WRC, Sébastien Loeb a dû faire face à plusieurs coups durs qui ont failli le priver d'une carrière au plus haut niveau. Dans une interview exclusive, l'Alsacien se remémore les étapes qui ont mené à sa domination sur les routes.

WRC
22 févr. 2021
Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire Prime

Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire

La saison 2020 du WRC a connu un dénouement inhabituel dans le cadre du Rallye de Monza. Même si elle était loin d'être idéale, cette épreuve a peut-être épargné au Championnat du monde de sérieux problèmes en offrant une vitrine lui permettant d'assurer la présence de plusieurs acteurs à long terme.

WRC
9 déc. 2020
Les enseignements que Toyota doit retenir dans la lutte pour le titre Prime

Les enseignements que Toyota doit retenir dans la lutte pour le titre

Un étrange dilemme attend peut-être Tommi Mäkinen en cette fin de saison WRC, avec le pilote leader de l’équipe Toyota qui espère revenir sur son numéro deux, le tout dans un contexte compliqué par la pression de Hyundai au championnat des constructeurs.

WRC
7 oct. 2020