Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
40 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
4 jours
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Ogier : "Je ne pensais pas pouvoir scorer 20 points"

partages
commentaires
Ogier : "Je ne pensais pas pouvoir scorer 20 points"
Par :
3 juin 2019 à 07:35

Sébastien Ogier a ajouté aux 15 points de la troisième place les cinq revenant à l'auteur du meilleur temps dans la Power Stage au Portugal, conservant la tête au championnat malgré sa position de départ désavantageuse du premier jour.

Déjà vendredi soir, alors que Thierry Neuville et lui étaient remontés d'en bas du top 10 aux quatrième et cinquième places en fin d'étape, Sébastien Ogier assurait qu'il aurait signé tout de suite si on lui avait proposé un tel résultat avant que le début du rallye. Les ennuis successifs de Jari-Matti Latvala et Kris Meeke, sur des Toyota qui ont longtemps semblé devoir signer un triplé dans le sillage de celle d'Ott Tänak, lui ont finalement apporté tardivement ce podium malgré la grosse difficulté à laquelle il a fait face en ouvrant la route le premier jour dans les spéciales en terre.

"Je ne pensais pas pouvoir scorer vingt points ce week-end, et si la victoire n’a jamais été envisageable pour nous en raison de notre [position] de départ, nous avons à chaque fois tout donné quelles que soient les situations et ce résultat est une juste récompense", a déclaré le sextuple Champion du monde, qui ne compte plus que deux points d'avance sur Tänak et dix sur Neuville au championnat.

Lire aussi :

C'est justement là que le bât blesse un peu, car Ogier devra encore une fois s'élancer le premier pour les spéciales en terre du premier jour en Sardaigne, dans deux semaines. Ce dimanche, il a d'ailleurs admis au point stop de l'avant-dernière spéciale "ne pas savoir" si l'abandon de Meeke, qui venait de survenir et lui donnait la troisième place sur un plateau, "était une bonne ou une mauvaise nouvelle". Tänak, de son côté, a tranché la question en freinant juste avant la ligne d'arrivée de la Power Stage afin d'être sûr de ne pas lui passer devant au championnat – et, par conséquent, de ne pas devoir ouvrir à son tour la route en Italie...

"J’espérais effectivement ne pas ouvrir en Sardaigne, mais chaque point compte en fin de saison", a conclu Ogier sur le sujet en pesant le pour et le contre. Et d'ajouter : "Je suis satisfait de constater que nous étions compétitifs dans la Power Stage, qui était à peu près la seule spéciale du week-end où nous étions dans les mêmes conditions d’adhérence que nos rivaux. Cela signifie que l’on a aussi progressé en performance, même s'il a été difficile de le montrer ce week-end vu les circonstances."

La désillusion de Lappi

Sur la deuxième C3 WRC, Esapekka Lappi réalisait sa meilleure prestation depuis qu'il a intégré l'équipe Citroën et occupait une solide cinquième place quand il a tout perdu en commettant une erreur dans chacune des deux premières spéciales du dimanche matin (ES16/17).

"Après notre tonneau, la voiture n’avait pas trop de mal, si ce n’est qu’il lui manquait l’aileron", a expliqué le jeune Finlandais. "Je pensais retrouver un bon rythme dans la spéciale suivante mais je me suis montré trop optimiste sur un droite en ciel, j’ai tapé un talus, ce qui a aussitôt causé une crevaison, puis la rupture de la suspension. Il restait trop de kilomètres à parcourir avec une réparation de fortune. Je suis sincèrement désolé pour toute l’équipe qui méritait mieux."

Article suivant
Ogier attaque le patron de l'équipe Hyundai sur ses tactiques

Article précédent

Ogier attaque le patron de l'équipe Hyundai sur ses tactiques

Article suivant

Ces mystérieux incendies qui frappent les Polo R5 

Ces mystérieux incendies qui frappent les Polo R5 
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye du Portugal
Pilotes Sébastien Ogier
Équipes Citroën Total WRT
Auteur Jean-Philippe Vennin