Ogier : "Dans ces spéciales, beaucoup peut arriver"

Le leader du championnat occupe la quatrième place avant la dernière étape, et s'il admet ne pas être dans la meilleure position pour viser le podium, il sait que bien des choses peuvent se produire sur les deux difficiles spéciales de ce dimanche.

Sébastien Ogier n'était pas vraiment dans le rythme samedi et, une fois n'est pas coutume, il se retrouve le moins bien placé des pilotes M-Sport au début de la dernière journée. Le beau tir groupé des Fiesta fait qu'il occupe cependant la quatrième place, à 23 secondes de son équipier Ott Tänak, mais il lui faudra une voiture au comportement meilleur aujourd'hui, et sans doute quelques déboires chez ceux qui le précèdent, pour pouvoir espérer quelque chose.

"On a eu quelques petits soucis aujourd'hui et souffert pour trouver la vitesse que nous voulions", expliquait Ogier samedi soir. "Ce matin, on a eu quelques problèmes avec l'arrière de la voiture. Il semblait très instable mais l'équipe a tout changé à l'assistance de la mi-journée et ça allait beaucoup mieux après."

Le Français, qui pensait à l'origine que quelque chose avait cassé sur la voiture mais ne l'a pas confirmé, n'était cependant pas au bout de ses peines et se retrouve assez esseulé entre Tänak et Jari-Matti Latvala, à 34"7 derrière lui, avant les célèbres spéciales d'El Cóndor (deux fois, dont la Power Stage) et Mina Clavero.

"On a eu une bonne première spéciale l'après-midi, mais j'ai commencé à souffrir de nouveau vers la fin de la boucle. Dans la dernière spéciale en particulier, on a eu un énorme patinage qui a annihilé notre confiance", poursuivait-il.

"Ça n'a pas été la journée que nous voulions et nous ne sommes pas dans la meilleure position pour viser le podium, mais avec ces spéciales, beaucoup peut encore arriver. Notre objectif va être de sortir sans souci des deux premières puis de voir ce qu'on peut faire dans la Power Stage. On doit continuer d'attaquer, car tout peut arriver."

Tänak : "20 secondes, ce n'est rien"

Pour l'instant sur la troisième marche du podium, à 15"3 de Thierry Neuville, Ott Tänak a pour sa part connu, avec une première étape assez discrète, une bien meilleure journée de samedi. Et même si son retard sur le Belge a quasiment doublé dans la toute dernière spéciale, il reste clairement un danger pour son autre équipier Elfyn Evans, leader, et le pilote de la Hyundai.

"Cela a toujours été le plan d'être assez prudent le premier jour. On a peut-être été un peu trop prudents par endroits, mais aujourd'hui, c'était beaucoup plus facile pour la voiture et on a pu apprécier un peu plus de piloter", déclarait l'Estonien en fin de deuxième étape. "Je pense qu'on a bien roulé aujourd'hui. On a fait quelques changements assez importants sur la voiture à l'assistance et les choses sont allées encore mieux dans l'après-midi."

"Demain sera une journée très difficile avec deux spéciales très piégeuses. Dans ces spéciales, 20 secondes, ce n'est rien et on doit continuer d'attaquer en restant concentrés car tout est possible."

Suivez le direct commenté de cette dernière journée du rallye ici !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Événement Rallye d'Argentine
Pilotes Sébastien Ogier , Ott Tänak
Équipes M-Sport
Type d'article Actualités
Tags dernière étape