WRC
08 oct.
Événement terminé
03 déc.
Shakedown dans
2 jours

Sébastien Ogier s'empare de la tête du Rallye de Turquie

partages
commentaires
Par :

Le leader du Championnat du monde des Rallyes, Sébastien Ogier, a pris les commandes du Rallye de Turquie ce samedi matin, lors d'une boucle qui a vu l'élimination d'Ott Tänak sur problème mécanique.

L'image de la Hyundai i20 WRC d'Ott Tänak sortant lentement de la piste, comme si la direction ne répondait plus, a marqué la matinée de samedi au Rallye de Turquie. L'Estonien, qui a abandonné, a peut-être fait une croix sur un second titre mondial consécutif.

Mais les autres leaders n'ont pas eu le temps (et sans doute l'envie) de s'attarder sur le sort de Tänak. Sébastien Ogier (Toyota) s'est pour sa part offert le meilleurs temps des ES3 et 4. Cet effort lui a permis de prendre les commandes de l'épreuve, devant l'homme qui a signé le temps scratch de l'ES5, Thierry Neuville (Hyundai). La lutte s'annonce serrée, puisque l'écart entre les deux rivaux est de 1,6 seconde avant la boucle de l'après-midi.

Lire aussi :

"Ça s'est bien passé dans cette spéciale, mais ça glissait encore pas mal, je m'attendais à avoir plus de grip", a expliqué Ogier dans le cockpit de sa Yaris WRC après avoir concédé 1,4 seconde au Belge dans le dernier secteur chrono de ce matin, avant de souligner : "Ça a été une bonne matinée pour nous en tout cas."

"Une bonne boucle pour nous, je suis content d'être en tête", a-t-il plus tard ajouté. "Mais l'écart est faible, Thierry n'est qu'à une seconde, alors tout reste à jouer surtout quand on sait ce qu'il reste à parcourir. On verra cet après-midi : il va faire très chaud et ce sera très dur pour les pneus."

La bonne matinée du sextuple Champion contraste avec celle, moins aisée, de son illustre prédécesseur, Sébastien Loeb (Hyundai). Ce dernier est en effet passé de la tête du rallye, avec 1,3 seconde d'avance sur son compatriote, à la quatrième place avec un retard de 21,7 secondes. La majeure partie du temps perdu l'a été lors de l'ES3 où un mauvais choix de pneus a coûté 18 secondes au nonuple Champion.

Elfyn Evans (Toyota) a profité de ces problèmes pour signer la troisième place des trois spéciales et se replacer en troisième place du classement général (à 12,3 secondes de son équipier), devant l'Alsacien et un trio de Finlandais emmené par Kalle Rovanperä (Toyota).

Scratchs de la matinée

ES3 : France S. Ogier (Toyota)

ES4 : France S. Ogier (Toyota)

ES5 : Belgium T. Neuville (Hyundai)

Turkey Rallye de Turquie - Classement après l'ES5

 

 

Abandon pour Ott Tänak, Sébastien Loeb perd les commandes

Article précédent

Abandon pour Ott Tänak, Sébastien Loeb perd les commandes

Article suivant

Sébastien Ogier victime d'une crevaison au Rallye de Turquie

Sébastien Ogier victime d'une crevaison au Rallye de Turquie
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Turquie
Catégorie Étape 2
Auteur Fabien Gaillard