Ogier - "Une des erreurs les plus stupides de ma carrière"

Alors que la dégringolade de Thierry Neuville au classement lui laissait une chance de jouer la victoire, le vainqueur du Monte-Carlo a laissé filer celle-ci après une cinquantaine de mètres seulement, dimanche matin.

La sortie de route de Neuville lors du second passage dans la super spéciale de Karlstad, samedi soir, a tout changé non seulement pour Jari-Matti Latvala et Ott Tänak, que le Belge précédait alors de 45 secondes environ et qui se retrouvaient à la lutte pour la première place en étant eux-mêmes séparés de 3"8, mais aussi pour Sébastien Ogier. À respectivement 16"6 et 12"8 de son ancien et de son actuel équipiers, le pilote M-Sport voyait lui aussi s'entrouvrir la possibilité d'une victoire.

Cela aurait été difficile, sans aucun doute, comme l'a montré le rythme très élevé de Latvala lors des trois spéciales qui restaient à disputer. Mais la question ne s'est de toute façon pas posée, Ogier étant parti à la faute dès le premier virage du jour.

"J'ai fait l'une des erreurs les plus stupides de ma carrière dans la première spéciale ce matin [dimanche]. Dans le premier virage, au bout de 50 mètres, j'ai heurté un mur de neige et suis parti en tête-à-queue, puis j'ai calé le moteur et j'ai su que mes chances s'étaient envolées. Je n'ai même pas eu l'occasion d'essayer", explique-t-il.

"Au final, je peux dire que cela a été un week-end difficile pour moi mais ce que j'en ai tiré est vraiment bon car 19 points me satisfont beaucoup. C'est un bon pas pour le championnat. Globalement, le week-end a été positif pour nous."

Une fois n'est pas coutume, Ogier n'a réalisé aucun temps scratch sur ce rallye mais sa troisième place lui rapporte en effet de précieux points auxquels s'ajoutent les quatre attribués à l'auteur du deuxième meilleur chrono dans la Power Stage (qui récompense désormais les cinq plus rapides). Et s'il perd la tête du championnat au profit de Latvala, celui-ci aura de fait la lourde tâche d'ouvrir la route sur la terre mexicaine.

"En fait, j'étais très content de le [Latvala] voir si rapide dans la Power Stage. Maintenant, il va devoir ouvrir la route pour moi au Mexique !", confirme celui qui a acquis ces dernières années la plus grande expérience dans ce domaine. "Mon objectif était d'y assurer les points et je suis content de ce que j'ai. Être quatre points derrière au championnat à ce stade, ce n'est pas énorme."

Deux podiums en deux courses, Ogier aurait sans doute signé pour un tel début de saison en même temps qu'il a paraphé son contrat avec M-Sport, en décembre. Reste que le Monte-Carlo et la Suède sont deux rendez-vous particuliers du championnat, avant la série d'épreuves sur terre plus représentatives (Corse exceptée) de ces prochains mois. Or, il n'a pas encore testé sa Ford Fiesta WRC 2017 sur ce terrain. Mais lui et son copilote Julien Ingrassia ont, comme l'a rappelé ce dernier, découvert la Fiesta en décembre seulement et n'ont eu que deux jours de préparation avant la Suède.

"J'ai su dès le début de la saison que j'allais commencer un peu derrière les autres. J'ai encore un peu de mal avec la voiture, et je peine encore à trouver les parfaits réglages", ajoute Ogier. "Mais voir les résultats que nous obtenons, même sans avoir la meilleure préparation, fait du bien. Nous avons une très bonne base, alors voyons ce que donnera le Mexique où nous espérons assurer quelques bons points."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Événement Rallye de Suède
Pilotes Sébastien Ogier
Type d'article Réactions
Tags m-sport, rallye de suede