Ogier : "C'est un week-end à oublier de toute façon"

Sébastien Ogier a connu une journée cauchemardesque en Finlande ce samedi en restant planté, pendant 20 minutes, dans un mur de neige situé à moins de 200 mètres de l'arrivée de la dernière spéciale.

Sébastien Ogier aura bu le calice jusqu'à la lie ce week-end sur les spéciales de l'Arctic Rally Finland. Au soir de la deuxième étape, le pilote du Toyota Gazoo Racing n'a désormais plus que les points de la Power Stage comme seul objectif.

L'affaire était déjà mal embarquée pour le septuple Champion du monde. Leader du classement mondial après son succès à Monaco en janvier dernier, il a endossé, comme à son habitude en Suède par le passé, le rôle ingrat d'ouvreur de luxe lors de la première journée. Sous des températures étonnement positives en Laponie à cette époque de l'année, il s'est vu contraint de faire la trace, dans une neige molle, pour ses adversaires bénéficiant d'un ordre de départ plus favorable.

Lire aussi:

Crédité d'un retard proche de 50" au terme de la première journée, le Gapençais n'a pas perdu de vue pour autant ses objectifs qui étaient de ramener le plus de points dans ces conditions.

Grâce à un meilleur ordre de départ (quatrième suite à l'abandon précoce de Bertelli dans l'ES3) ce samedi, il est parvenu à grappiller quelques positions au fil des spéciales. Parti en neuvième position, le pilote Toyota a enchainé notamment deux temps dans le top 3 (ES4 et ES5) pour prendre le dessus face à Suninen, Katsuta puis Solberg.

Remonté au sixième rang après l'ES7, il a ensuite abordé la dernière spéciale du jour en adoptant un rythme comparable à ses adversaires mieux placés. À quelques encablures de l'arrivée, la Yaris WRC numéro 1 a abordé la dernière courbe à gauche avec des pneus à l'agonie et a terminé sa course dans la neige finlandaise.

"C'était le dernier vrai virage. Les pneus étaient finis, on est parti un peu trop en travers, on a tapé le mur de neige et l'avant s'y est planté. À 100m de l'arrivée, c'est dommage ! C'est un week-end à oublier de toute façon."

"C'est une fin de journée difficile pour nous, mais je veux remercier les personnes qui nous ont aidés à dégager la voiture. On passe à autre chose, il y aura des jours meilleurs !"

20 minutes après cette mésaventure et grâce à l'aide de personnes présentes sur place, le Français a pu s'extirper de cette spéciale avant de retourner au parc d'assistance. À Rovaniemi, il a d'ailleurs fait le choix d'abandonner pour permettre à son équipe de remettre en état sa monture.

Troisième sur la route ce dimanche, Ogier n'aura qu'un seul objectif, glaner quelques points dans la Power Stage pour ne pas rentrer bredouille de Finlande.

partages
commentaires
Thierry Neuville vise la deuxième place en Finlande

Article précédent

Thierry Neuville vise la deuxième place en Finlande

Article suivant

ES9 - Rovanperä garde l'avantage face à Neuville, Tänak y est presque

ES9 - Rovanperä garde l'avantage face à Neuville, Tänak y est presque
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Arctic Rally Finland
Catégorie Étape 2
Pilotes Sébastien Ogier
Équipes Toyota Gazoo Racing
Auteur Arnaud Guygrand