Pénalisé, Tanak perd la tête du Rallye de Nouvelle-Zélande

Ott Tänak et Thierry Neuville ont été pénalisés à l'issue de la deuxième étape du Rallye de Nouvelle-Zélande pour avoir dépassé la limite du boost hybride. Ex-leader, l'Estonien est désormais deuxième, derrière Elfyn Evans.

Pénalisé, Tanak perd la tête du Rallye de Nouvelle-Zélande
Charger le lecteur audio

Ott Tänak avait bouclé un vendredi riche en rebondissements en tête au Rallye de Nouvelle-Zélande, avec une maigre avance de deux dixièmes de seconde sur Elfyn Evans. Toutefois, le pilote Hyundai sera deuxième au moment de débuter, samedi, la troisième journée.

En effet, les commissaires sportifs ont constaté que Hyundai n'avait pas respecté la nouvelle énergie maximale autorisée pour l'hybride, modifiée la semaine dernière et communiquée aux équipes par un bulletin de la FIA. Ainsi, Tänak a utilisé un boost de 241,03 kJ et 242,02 kJ lors de la première spéciale, alors que la limite était fixée à 240 kJ.

Et Tänak n'est pas le seul pilote Hyundai à s'être fait épingler. Thierry Neuville a également commis la même infraction lors de la première spéciale, en ayant utilisé un boost de 243,83 kJ à une occasion. Tänak était arrivé en tête de la spéciale avec moins d'une seconde d'avance sur Craig Breen, Neuville s'était classé troisième, à 1,6 seconde de son coéquipier.

Tänak et Neuville ont tous deux écopé d'une pénalité de cinq secondes, l'un accusant désormais 4,8 secondes de retard sur Evans, nouveau leader, tandis que l'autre pointe à 50 secondes du pilote Toyota.

"Les commissaires ont considéré que, bien que l'infraction se soit produite deux fois [pour Tänak, et une fois pour Neuville], l'avantage de performance était négligeable", peut-on lire dans un rapport. "La valeur maximale a néanmoins été dépassée. [Les commissaires] ont donc décidé d'imposer une pénalité [de cinq secondes], étant donné qu'il est de la responsabilité du concurrent d'assurer la conformité de la voiture à tout moment."

Le Rallye de Nouvelle-Zélande se poursuivra samedi avec six autres spéciales d'une longueur totale de 88,28 km, avant une dernière étape composée de quatre spéciales dimanche.

Pour rappel, Kalle Rovanperä est en position de remporter son premier titre mondial en WRC au pays du long nuage blanc. Le Finlandais n'a besoin d'inscrire que huit points de plus que Tänak pour l'emporter, mais il est pour l'heure quatrième du classement, à deux secondes de son rival et à sept du leader Evans.

New Zealand Rallye de Nouvelle-Zélande - Classement mis à jour

Le résumé des premières spéciales :
partages
commentaires

Voir aussi :

Tänak leader précaire : "Ces quelques secondes ne représentent rien"
Article précédent

Tänak leader précaire : "Ces quelques secondes ne représentent rien"

Article suivant

Au tour de Rovanperä d'être pénalisé !

Au tour de Rovanperä d'être pénalisé !