Pénalité finalement annulée pour Martin Prokop

Le pilote tchèque avait annoncé à l'arrivée du dernier Rallye de Sardaigne qu'il mettait sa participation au WRC entre parenthèses mais continuerait d'essayer de faire annuler sa pénalité d'avant-rallye. Il a finalement obtenu gain de cause hier lundi.

Pénalité finalement annulée pour Martin Prokop
Martin Prokop, Jan Tomanek, Ford Fiesta RS WRC
Martin Prokop, Jan Tomanek, Ford Fiesta RS WRC
Martin Prokop
Martin Prokop, Jan Tomanek, Ford Fiesta RS WRC
Martin Prokop, Jan Tomanek, Ford Fiesta RS WRC
Martin Prokop, Jan Tomanek, Ford Fiesta RS WRC
Martin Prokop, Jan Tomanek, Ford Fiesta RS WRC
Martin Prokop, Jan Tomanek, Ford Fiesta RS WRC
Martin Prokop, Jan Tomanek, Ford Fiesta RS WRC
Martin Prokop, Jan Tomanek, Ford Fiesta RS WRC
Martin Prokop, Jan Tomanek, Ford Fiesta RS WRC

Prokop était apparu totalement dépité au point stop de la Power Stage qui concluait la manche italienne de la saison. En cause, une pénalité qui avait condamné toutes ses chances d'obtenir un bon résultat.

C'est mon rallye préféré de l'année mais dès le début, nous avons souffert en raison d'une pénalité. Je vais quitter ce championnat maintenant. Je ne suis pas content de la situation. Je ne sais pas quand je reviendrai”, avait déclaré froidement Prokop aux micros qui se tendaient vers lui.

Le pilote avait en effet été lourdement pénalisé avant même le départ du rallye pour avoir brisé les scellés de la transmission de sa Ford Fiesta WRC privée - ce qui n'a finalement pas été prouvé.

Merci aux commissaires pour la pénalité de cinq minutes. Je suis vraiment en colère. J'ai complètement perdu ma motivation”, déclarait-il dès l'arrivée de la super spéciale (ES1) du jeudi soir qui ouvrait le Rallye de Sardaigne.

Le règlement du WRC prévoit que s'il est découvert lors des vérifications techniques que les scellés du moteur ont été brisés sans l'approbation préalable du délégué technique de la FIA, ce qui aurait donc été le cas pour Prokop au Portugal, une pénalité de cinq minutes serait infligée pour le rallye suivant.

Prokop, qui était remonté jusqu'à la 11e place finale derrière les trois premiers concurrents du WRC2 en Italie, se retrouve finalement classé à la neuvième place et marque deux petits points importants pour son équipe qui est l'une des deux seules entièrement privées inscrites au Championnat.

Le responsable des rallyes de la FIA, Jarmo Mahonen, avait d'abord insisté sur le fait que le règlement était clair et qu'il avait été appliqué à la lettre. Il avait toutefois reconnu à quel point ce cas de figure démontrait que quelque chose devait être fait pour l'année prochaine, les équipes officielles et indépendantes ne pouvant être traitées exactement de la même façon sur ce genre de sujet.

L'année prochaine”, ce pourrait être trop tard”, avait réagi Prokop sur son compte Twitter, lui qui avait déclaré en Sardaigne que les privés n'étaient désormais plus les bienvenus en WRC.

Priorité au Dakar

Champion du monde Junior en 2009, et deuxième la même année de la catégorie Production du WRC, Martin Prokop n'a pu intégrer une équipe “constructeur”. Après deux saisons en S2000, il a disputé avec sa propre structure des championnats quasi complets depuis 2012 (ne manquant ces trois dernières années que le Rallye d'Australie pour une évidente raison de coût) sur une World Rally Car. Outre deux quatrièmes places pour meilleurs résultats (Allemagne 2013 et Argentine 2015), il a fait preuve d'une bonne régularité dans le top dix et n'a connu qu'une poignée d'abandons.

Prokop ne disputait en Sardaigne que son troisième rallye - après le Mexique et le Portugal - d'un programme quelque peu réduit cette saison en raison de sa première participation au Dakar en début d'année, au volant d'un pick-up Toyota Hilux. Tout en préparant activement sa voiture pour la prochaine édition de cette épreuve, il pense être de retour en WRC plus tard dans la saison mais ne sera pas au départ en Pologne le week-end prochain.

Le Tchèque s'est également essayé au circuit en 2016, prenant part aux 12 Heures du Mugello aux côtés de son ami Robert Kubica qui a lui aussi déserté cette année les rangs du WRC.

partages
commentaires
Des équipes de trois voitures, Hyundai vote pour

Article précédent

Des équipes de trois voitures, Hyundai vote pour

Article suivant

Hyundai 2017 - Une 3 portes et un gain de poids

Hyundai 2017 - Une 3 portes et un gain de poids
Charger les commentaires