Photos - Le film du 24e Rallye d'Allemagne

Retour en images sur la neuvième manche de la saison qui, pour le retour du Championnat du monde sur asphalte, a vu le week-end dernier la première victoire de Sébastien Ogier et Julien Ingrassia depuis le Rallye de Suède au mois de février.

Photos - Le film du 24e Rallye d'Allemagne

Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport

Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
1/12

Photo de: Volkswagen Motorsport

Pas de super spéciale du jeudi soir en Allemagne, et Sébastien Ogier ouvre les hostilités en signant le meilleur temps de l'ES1 vendredi matin devant Andreas Mikkelsen, qui a endommagé ses jantes du côté droit, et Thierry Neuville qui se dit pourtant pas du tout en confiance.

Éric Camilli, Benjamin Veillas, M-Sport Ford Fiesta WRC

Éric Camilli, Benjamin Veillas, M-Sport Ford Fiesta WRC
2/12

Photo de: M-Sport

Ce premier secteur chrono est fatal à Jari-Matti Latvala, mais le Finlandais n'est y pour rien cette fois puisqu'un souci de boîte met un terme à sa journée. Même punition pour Éric Camilli, surpris par les conditions humides par endroits. Tous deux repartiront samedi en Rally2.

Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport

Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
3/12

Photo de: Red Bull Content Pool

Neuville a heurté une pierre mais signe le meilleur chrono, neuf dixièmes devant Sordo et un Mikkelsen pas content de lui mais nouveau leader avec 2”7 d'avance sur le Belge. Ogier, qui a raté une épingle et dû faire marche arrière, rétrograde en troisième position à 6”8.

Andreas Mikkelsen, Anders Jäger, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport

Andreas Mikkelsen, Anders Jäger, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
4/12

Photo de: Red Bull Content Pool

Mikkelsen signe son premier scratch du rallye devant Neuville et Ogier qui le suivent donc toujours au classement général. Hayden Paddon se fait une énorme frayeur, sa Hyundai “chassant” et sortant d'un côté puis de l'autre de la route avant que le Kiwi n'en reprenne le contrôle.

Stéphane Lefebvre, Gabin Moreau, Citroën DS3 WRC

Stéphane Lefebvre, Gabin Moreau, Citroën DS3 WRC
5/12

Photo de: Citroën Communication

Ogier conclut la deuxième boucle de deux spéciales, ce vendredi après-midi, par un meilleur temps mais ne reprend pas la deuxième place à Neuville qui a pourtant effectué un tête-à-queue dans une épingle. Mikkelsen compte désormais 2”9 et 4”7 d'avance sur ces deux-là.

Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport

Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
6/12

Photo de: Volkswagen Motorsport

Ayant déjà réduit l'écart avec Mikkelsen à trois dixièmes après les trois premières spéciales du samedi matin, Ogier fait parler la poudre dans les 40 km de Panzerplatte et passe en tête du rallye. Il ne pensait pourtant pas avoir pris les bons pneus en privilégiant les tendres.

Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport

Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
7/12

Photo de: Hyundai Motorsport

Mauvaise passe pour les poursuivants du Français au général puisque Mikkelsen est allé tout droit à un carrefour dans l'ES7, le matin, et Neuville a connu une panne de direction assistée dans l'ES10 où Lefebvre, qui était le seul à avoir les bons pneus, est sorti violemment de la route.

Ott Tänak, Raigo Molder, DMACK World Rally Team

Ott Tänak, Raigo Molder, DMACK World Rally Team
8/12

Photo de: XPB Images

Ogier entame la boucle de l'après-midi par un nouveau scratch dans l'ES11 et porte son avance à 18”9 sur Mikkelsen, 32”0 sur Neuville et 32”6 sur Sordo. Esseulé en cinquième position depuis l'abandon de Lefebvre, Tänak (photo) dégringole avec un souci d'alternateur.

Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport

Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
9/12

Photo de: Red Bull Content Pool

Après une petite faute dans la spéciale précédente, comme dans l'ES6, Neuville (qui concédera en avoir commis plus que d'habitude sur ce rallye) voit son capot s'ouvrir dans l'ES12 mais cela ne l'empêche pas d'être le plus rapide et de reprendre un peu d'air par rapport à Sordo.

Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport

Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
10/12

Photo de: Red Bull Content Pool

Ogier s'impose encore une fois dans Panzerplatte Lang (ES14) et son avance dépasse la demi-minute samedi soir sur Mikkelsen, Sordo et Neuville (qui a cédé face à son équipier dans cette ES14). Ces trois-là, quant à eux, se tiennent en quatre petites secondes seulement.

Daniel Sordo, Marc Marti, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport

Daniel Sordo, Marc Marti, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
11/12

Photo de: Hyundai Motorsport

Meilleur chrono de la première spéciale du dimanche matin, Sordo passe deuxième au général. Dans la suivante, Neuville l'imite et passe aussi Mikkelsen, peut-être pénalisé par le fait qu'il embarque deux roues de secours et qui n'a pas compensé ses erreurs de pneus de la veille.

Podium : les vainqeurs Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Volkswagen Motorsport, les deuxièmes Daniel Sordo, Marc Marti, Hyundai Motorsport, et les troisièmes Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport

Podium : les vainqeurs Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Volkswagen Motorsport, les deuxièmes Daniel Sordo, Marc Marti, Hyundai Motorsport, et les troisièmes Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport
12/12

Photo de: Red Bull Content Pool

Après l'annulation de l'ES17 pour raisons de sécurité, Neuville remporte la Power Stage mais il échoue à un petit dixième de Sordo pour la deuxième place. Tous deux et leurs copilotes entourent sur le podium Sébastien Ogier et Julien Ingrassia qui retrouvent le goût de la victoire.
partages
Camilli - Des conditions piégeuses, mais "ce n'est pas une excuse"

Article précédent

Camilli - Des conditions piégeuses, mais "ce n'est pas une excuse"

Article suivant

Sven Smeets nommé directeur de Volkswagen Motorsport

Sven Smeets nommé directeur de Volkswagen Motorsport

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye d'Allemagne
Pilotes Dani Sordo , Andreas Mikkelsen , Sébastien Ogier , Thierry Neuville
Auteur Jean-Philippe Vennin