Photos - Le film du Rallye de Catalogne 2016

Retour en image sur la 11e des 13 manches du Championnat du monde des Rallyes 2016, qui a vu Sébastien Ogier et Julien Ingrassia remporter sur leur Volkswagen une cinquième victoire cette saison et leur quatrième titre mondial.

1/25

Sébastien Ogier signe le meilleur chrono du shakedown jeudi matin, mais admet avoir court-circuité une chicane et que le plus rapide aurait dû être l'auteur du deuxième temps, à savoir... Dani Sordo, déjà.

2/25

Ott Tänak est le plus rapide sur sa Ford DMACK dans la super spéciale de Barcelone, jeudi soir, devant une autre Fiesta pilotée par Lorenzo Bertelli. Jan Kopecky est quatrième sur sa Skoda.

Photo de: M-Sport

3/25

Comme prévu, la pluie s'est invitée vendredi matin. Thierry Neuville signe le meilleur temps de l'ES2, sur la terre, devant Paddon, Ogier et Sordo, et s'installe en tête du classement général.

4/25

Cette première vraie spéciale est marquée par un tonneau de Kris Meeke, parti à la faute dans un virage négocié en quatrième mais qui ne perd qu'une quarantaine de secondes dans l'affaire.

5/25

Jari-Matti Latvala remporte les ES3/4 et passe troisième derrière Ogier, qui s'est emparé de la tête après l'ES3, et Neuville, mais il casse une suspension avant de sa Polo dans l'ES5 et renonce.

6/25

Dans des conditions extrêmes, la seule ES5 suffit à Dani Sordo pour passer de la quatrième place à la première, avant d'enchaîner sur un nouveau scratch. Belle chaleur pour son équipier Neuville.

7/25

Andreas Mikkelsen est troisième vendredi soir alors qu'un deuxième temps derrière Kris Meeke dans la longue spéciale mixte de Terra Alta 2 donne à Sordo 17 secondes d'avance sur Ogier.

8/25

Pour sa première apparition en WRC depuis le Rallye de Sardaigne, Martin Prokop est à la peine et termine la première étape en entrant tout juste dans le top 15, entre les plus rapides des WRC2.

9/25

Goudron et soleil mais des plaques d'humidité sont au rendez-vous samedi matin et Sordo porte son avance à son point culminant sur Ogier, à savoir 17”5, après les deux premières spéciales du jour.

10/25

Ces deux premiers secteurs chrono de la deuxième étape, remportés par Latvala reparti en Rally2, coûtent cher aux DS3 de Craig Breen (arbre de transmission cassé, ES8) et de Meeke (crevaison, ES9).

11/25

Ogier réduit l'écart d'une grosse moité avec Sordo, pour le ramener à 7”7, sur les ES10/11. Derrière, la situation est inversée entre Volkswagen et Hyundai puisque Neuville remonte sur Mikkelsen.

12/25

Sous pression, Mikkelsen part justement à la faute et en tonneau dans la spéciale suivante, ce qui a pour conséquence d'assurer le titre à Ogier qui n'a plus qu'à terminer sans que Neuville s'impose.

13/25

Alors qu'il venait d'intégrer le top dix puis de grimper à la neuvième place, Éric Camilli prend la direction du parc d'assistance au terme de l'ES12 avec une boîte bloquée sur le cinquième rapport.

Photo de: M-Sport

14/25

Revenu à 5”2 puis 2”5 de Sordo après deux scratchs dans les ES12/13, Ogier en enchaîne un troisième dans le dernier vrai chrono du jour et surgit de retour en tête du rallye avec 1”7 d'avance.

15/25

Après deux tête-à-queues à haute vitesse sans rien toucher (ES13) puis en tapant à l'avant droit (ES14), Meeke est le plus rapide dans la super spéciale de Salou qui conclut la deuxième étape.

16/25

Auteur du 12e chrono seulement à 4”1 d'Ogier sur ce parcours de 2,24 km (soit une perte de près de deux secondes au kilomètres), Sordo avoue avoir fait le spectacle pour les nombreux spectateurs.

17/25

Après avoir fait la course en tête en WRC2 mais vu, suite à une crevaison, son équipier chez Skoda, Pontus Tidemand, revenir à cinq secondes, Jan Kopecky reprend le large et ne sera plus inquiété.

18/25

Alors qu'Ogier creuse encore l'écart dans les deux premières spéciales du dimanche, Hayden Paddon, deuxième temps de la première (ES16) remonte un peu sur Neuville au général.

19/25

Ce début de dernière étape est fatal à Kris Meeke, qui voit le moteur de sa DS3 casser, ainsi qu'au revenant Martin Prokop qui perd un potentiel top dix en tapant de l'avant et arrachant une roue.

20/25

L'abandon de Meeke après un rallye mouvementé permet au régulier Mads Østberg d'intégrer le top cinq et à M-Sport de reprendre la troisième place du championnat à l'équipe 2 de Volkswagen.

Photo de: M-Sport

21/25

Derrière Østberg et Ott Tänak, Kevin Abbring, sur la version 2015 de la Hyundai i20 WRC, permet à l'équipe du constructeur coréen de classer ses quatre voitures dans les sept premières places.

22/25

L'Ukrainien Valeriy Gorban, un habitué du Mondial, obtient avec une 15e place son deuxième meilleur classement de l'année en huit rallyes sur sa Mini, après une dixième position au Mexique.

23/25

Après un scratch d'Ogier dans l'ES16, Latvala en aligne trois consécutifs en remportant la Power Stage devant Ogier qui n'a cessé d'augmenter son avance sur Sordo pour gagner victoire et titre.

24/25

Dani Sordo et Marc Marti en terminent en s'inclinant face aux deux Français mais en étant les seuls à avoir pu rivaliser avec eux ce week-end, le pilote signant son septième podium à domicile.

25/25

Champions du monde, Ogier et Julien Ingrassia ont aussi assuré les arrières de Volkswagen en précédant à l'arrivée les trois Hyundai des duos Sordo-Marti, Neuville-Gilsoul et Paddon-Kennard.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Événement Rallye d'Espagne
Pilotes Jari-Matti Latvala , Dani Sordo , Andreas Mikkelsen , Sébastien Ogier , Hayden Paddon , Thierry Neuville , Ott Tänak , Éric Camilli
Type d'article Diaporama
Tags rallye de catalogne