WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé

Sauts "dangereux'' et autres changements dans les spéciales irritent les pilotes

partages
commentaires
Sauts "dangereux'' et autres changements dans les spéciales irritent les pilotes
Par :
Co-auteur: Jean-Philippe Vennin
8 mars 2019 à 15:15

Les équipages du Championnat du monde des Rallyes étaient très remontés, jeudi soir, contre un saut "dangereux" dans la spéciale d'ouverture – et, plus généralement, contre la prolifération de ces sauts dans les spéciales et d'autres changements.

Le saut en question avait été ajouté non loin du terme de la super spéciale en ville de Guanajuato, et sa rudesse a provoqué un effet de ''raquette" à l'arrière des voitures. Les organisateurs ont interrompu la spéciale alors que trois d'entre elles devaient encore s'élancer.

"C'est fou. Où est-ce que ça s'arrêtera ?", a déclaré un pilote à Motorsport.com. "Pourquoi a-t-on besoin [d'ajouter] ces sauts stupides et dangereux ? C'est une spéciale géniale, une des meilleures pour l'ambiance et le public – c'est fantastique. A-t-on besoin de la rendre plus excitante ? Non."

Ce même saut sera présent sur la super spéciale de Leon, ce vendredi, mais abordé à une vitesse considérablement plus lente.

Lire aussi :

"Il n'y en a plus que pour les sauts, tout le temps", a poursuivi le même pilote. "On a vu ce gros saut en Finlande l'année dernière [dans le secteur de Laukaa] et maintenant les organisateurs, ici au Mexique, font la même chose dans El Brinco [samedi]. Que se passe-t-il ? Quand la FIA dira-t-elle que ça suffit ? C'est stupide et c'est dangereux."

"Jetez un œil aux images de certaines voitures, on décolle, on vole et au moment où l'on atterrit, c'est très proche et tout peut arriver."

 

Les équipages ont également indiqué être surpris que la déléguée à la sécurité de la FIA, Michèle Mouton, ne soit pas passée dans la spéciale avant eux. Celle-ci a cependant répondu à leur appel de supprimer un saut placé dans un virage négocié à fond de la spéciale d'Ortega prévue ce vendredi.

Les organisateurs ont, comme toujours, travaillé pour réparer les routes du rendez-vous basé à Leon, mais en plus de recouvrir des rigoles de drainages, quelques sauts ont été ajoutés dans certaines portions.

Lire aussi :

Si la plupart de ces changements conviennent aux équipages, la modification d'Ortega a été source d'inquiétude pour eux. Elfyn Evans était sorti de la route dans cette spéciale l'année dernière, et il n'a pas été déçu de voir le saut disparaître.

"Ce saut rapide est pile dans le virage où j'ai eu un gros accident l'année dernière – environ 300 mètres après l'endroit [où je suis sorti]'', a dit le pilote M-Sport à Motorsport.com. ''Ce n'était juste pas nécéssaire, vraiment. Je suppose que le gars qui habite dans la maison d'à côté a demandé qu'il soit mis pour retenir la poussière ou quelque chose comme ça, mais c'était au milieu d'un virage en sixième."

Des changements trop tardifs

Les équipages se sont également inquiétés, lors des reconnaissances, en voyant les modifications apportées à la spéciale d'El Chocolate.

"C'était à l'endroit où la route est utilisée deux fois, dans la spéciale de Chocolate puis dans celle de dimanche [Mesa Cuata]", a dit Esapekka Lappi. "On a fait les recos pour Chocolate et en arrivant pour reconnaître l'autre spéciale, on est tombés sur des types qui plaçaient un rail [de sécurité] à l'intérieur du virage, et il y avait des poteaux en métal pour nous empêcher de couper le virage. Si on n'avait pas fait la spéciale du samedi, on serait arrivés sans être au courant de ce changement. Ce n'est pas bien, les changements devraient être faits avant le départ du rallye."

Le pilote Citroën et tous les autres ont ainsi modifié leurs notes, remplaçant "corde" par "pas corde" tant dans El Chocolate que dans Mesa Cuata.

La journée de vendredi, qui propose un peu moins de 115 kilomètres chronométrés répartis en huit spéciales parmi lesquelles trois super spéciales, doit débuter à 17h18, heure française. Elle sera à suivre en direct commenté sur Motorsport.com.

Article suivant
ES1 - Lappi remporte une spéciale tronquée

Article précédent

ES1 - Lappi remporte une spéciale tronquée

Article suivant

Live - Suivez le Rallye du Mexique en direct

Live - Suivez le Rallye du Mexique en direct
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye du Mexique
Pilotes Esapekka Lappi
Équipes Citroën Total WRT
Auteur David Evans