Pour Mäkinen, Toyota "peut gagner cette année"

partages
commentaires
Pour Mäkinen, Toyota
Par : Jean-Philippe Vennin
26 janv. 2017 à 15:47

Le résultat inattendu de Jari-Matti Latvala, deuxième du Monte-Carlo pour les débuts de la Yaris WRC, a fait naître de nouveaux espoirs chez l'ancien champion du monde Tommi Mäkinen, directeur de l'équipe Toyota en WRC.

Tommi Makinen, Toyota Racing
Juho Hänninen, Kaj Lindström, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Juho Hänninen, Kaj Lindström, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Podium : les deuxièmes, Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Racing
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing, Ott Tänak, Martin Järveoja, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Jari-Matti Latvala, Toyota Racing
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Juho Hänninen, Kaj Lindström, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Juho Hänninen, Toyota Racing

Si la Yaris est la seule des nouvelles World Rally Cars à ne pas avoir signé de temps scratch sur ce premier rallye du championnat, et si le podium de Latvala fut obtenu avec un peu de réussite sous la forme de coups de pouce que furent une erreur de Thierry Neuville et un souci technique pour Ott Tänak, son niveau de performance n'en a pas moins été intéressant et prometteur.

Avant Jari-Matti Latvala, l'équipier de celui-ci, Juho Hänninen – l'homme qui a mené la majeure partie du développement de la voiture – a lui aussi signé de chronos et figura un temps dans le top 3 en début de rallye.

Après ceci, je suis assez confiant dans le fait que nous avons une chance de gagner cette année”, dit ainsi le patron de l'équipe, Tommi Mäkinen à Autosport, média de Motorsport Network. “Ce résultat est incroyable. Je suis très content pour l'équipe, pour tout le monde dans l'équipe.”

Nous avons bien travaillé ensemble et, c'est sûr, nous serons de plus en plus forts après chaque rallye, à mesure que nous aurons de plus en plus de données à analyser.”

La voiture a fait ses premiers tours de roues il y a neuf mois seulement, mais un programme de tests intensif de près de 20'000 kilomètres a suivi – pour lequel l'équipe disposait de trois bases permanentes en Finlande, en Espagne et au Portugal. Des déplacements ont aussi effectués pour des tests plus spécifiques, dans le sud de la France notamment pour le Monte-Carlo.

Cela a été une énorme montagne de travail et, en partant de rien, [car] nous n'avions rien à quoi comparer la voiture”, ajoute Mäkinen. “Nous avons dû tout faire depuis le tout début.”

"Trop tôt" pour gagner en Suède

Un autre rallye aux spécificités particulières est la Suède, deuxième manche de la saison qui se déroulera du 9 au 12 février prochains. Même si la base d'essais finlandaise, qui se trouve non loin du QG de l'équipe à Puupola, a permis de mener d'importants tests sur la neige ces dernières semaines, Mäkinen semble exclure l'éventualité d'une victoire surprise à cette occasion.

C'est peut-être trop tôt, mais ce sera très intéressant”, dit le quadruple champion du monde des pilotes, en donnant l'impression de laisser toutefois savamment la porte ouverte. Et celui qui semble déjà bien parti pour réussir sa reconversion, en tant que directeur d'équipe, de préciser : “Jari-Matti a testé la voiture pendant une semaine sur la neige et il est très content de son comportement dans ces conditions.”

Article suivant
Tänak - "On a dû être un peu plus courageux dans la descente..."

Article précédent

Tänak - "On a dû être un peu plus courageux dans la descente..."

Article suivant

Todt - "Les spectateurs doivent être éduqués et suivre les instructions"

Todt - "Les spectateurs doivent être éduqués et suivre les instructions"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye Monte-Carlo
Pilotes Jari-Matti Latvala , Juho Hänninen
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Actualités