Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
42 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
6 jours
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Pourquoi une alliance entre Ogier et Citroën serait logique

partages
commentaires
Pourquoi une alliance entre Ogier et Citroën serait logique
Par :
6 sept. 2017 à 12:15

Un retour au sein de la marque aux chevrons paraît la solution la plus évidente pour le quadruple Champion du monde, qui dit vouloir absolument faire partie d'une équipe officielle en 2018.

Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Sébastien Ogier, M-Sport
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Yves Matton, directeur de Citroën Racing
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Andreas Mikkelsen, Citroën World Rally Team, Sébastien Ogier, M-Sport
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Andreas Mikkelsen, Citroën World Rally Team

Sébastien Ogier occupe actuellement la tête du championnat, avec 16 points d'avance sur Thierry Neuville, alors qu'il pilote une Ford Fiesta WRC de l'équipe M-Sport qui ne reçoit plus, depuis 2013, de soutien officiel de la part du constructeur américain. Or, une implication officielle de ce dernier, qu'il appelle de ses vœux, ne semblant pas d'actualité, trois solutions s'offrent à lui dans l'absolu s'il ne pense pas pouvoir défendre ses chances dans les meilleures conditions l'année prochaine avec la structure britannique : Citroën, Hyundai et Toyota.

Si certains ont vu un temps dans l'équipe du constructeur japonais, dont Ogier avait piloté la voiture en test au mois de décembre dernier, une destination probable, la présence de Jari-Matti Latvala, son ancien équipier chez Volkswagen, rend une telle hypothèse peu probable. D'ailleurs, cet autre quadruple Champion du monde qu'est Tommi Mäkinen, qui dirige le programme WRC de Toyota depuis la Finlande, a surtout admis récemment qu'il aimerait recruter l'un des autres pilotes actuels de M-Sport, Ott Tänak ou Elfyn Evans – le coût n'étant, de plus, forcément pas le même.

De son côté, Michel Nandan, le directeur de Hyundai Motorsport, a longtemps assuré que ses trois pilotes, qui sont sous contrat pour 2018, resteraient effectivement en place. Mais il vient de mettre un coup de canif dans ses propres affirmations en recrutant Andreas Mikkelsen pour la fin de saison, celui-ci prenant la place de Hayden Paddon en Catalogne et, plus probablement, de Dani Sordo au Pays de Galles et en Australie si une quatrième voiture n'est pas alignée.

L'option Hyundai n'est peut-être pas à écarter complètement, même si la présence de Thierry Neuville, cette fois, ne plaide pas dans ce sens. Et elle prend encore un peu de plomb dans l'aile avec l'arrivée de Mikkelsen qui a de bonnes chances de s'inscrire dans la durée. Voilà qui nous amène à Citroën.

Si Hyundai ne semble plus avoir besoin de recruter un pilote, cela est en revanche clairement le cas pour la marque aux chevrons. Elle a dans ses rangs cette année un Kris Meeke peinant à tenir son rang de leader désigné, et, avec Craig Breen et Stéphane Lefebvre, deux pilotes jeunes et assez peu expérimentés. Sébastien Ogier est donc logiquement la cible prioritaire d'Yves Matton, le directeur de l'équipe française, qui a admis n'avoir, pour cette raison, pas cherché à retenir Mikkelsen.

Dossier prioritaire

"Il a fallu qu'on fasse des choix par rapport à notre future stratégie et, même si Andreas était l'un des scénarios possibles pour l'année prochaine, ça n'était pas le scénario privilégié pour le moment. Or il fallait se positionner maintenant et, pour ne pas se bloquer d'autres opportunités, il a fallu qu'on renonce à Andreas pour qu'il puisse signer chez Hyundai", a déclaré Matton à l'AFP. "Sébastien Ogier est clairement notre dossier prioritaire pour le moment et c'est pour ça qu'on ne voulait pas se bloquer, parce que nos contraintes, notamment budgétaires, nous empêchent de suivre plusieurs opportunités."

Ogier avait débuté puis disputé ses deux premières saisons complètes en WRC avec Citroën, en 2010 et 2011, avant d'être amené à quitter l'équipe secouée par la rivalité entre lui et Sébastien Loeb. Le Français a indiqué vouloir être fixé sur son avenir en septembre, et Yves Matton dit lui-même souhaiter finaliser avant la fin du mois ses effectifs pour 2018.  

Article suivant
C3 WRC et R5 : Citroën sur tous les fronts pour 2018

Article précédent

C3 WRC et R5 : Citroën sur tous les fronts pour 2018

Article suivant

Hyundai pourrait aligner quatre voitures

Hyundai pourrait aligner quatre voitures
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Pilotes Sébastien Ogier
Équipes Citroën Total WRT
Auteur Jean-Philippe Vennin