Les horaires des 19 spéciales en Italie

Voici une présentation et les horaires des 19 spéciales du Rallye de Sardaigne, difficile et éprouvante huitième manche de la saison qui débutera par une super spéciale en guise d'amuse-gueule ce jeudi en fin d'après-midi.

Les horaires des 19 spéciales en Italie

Considéré comme l'un des rendez-vous les plus difficiles du calendrier car disputé sur des routes rapides mais étroites et très cassantes, voire jalonnées de pierres, le Rallye de Sardaigne – dont les six dernières éditions ont été remportées par un membre du trio constitué par Sébastien Ogier (2013 à 2015), Thierry Neuville (2016 puis 2018) et Ott Tänak (2017) accueille, deux semaines seulement après celui du Portugal, la dernière manche avant une pause estivale de sept semaines. Cela, sur un terrain bien connu globalement des équipages car peu modifié par rapport à l'édition 2018, quelques portions seulement du parcours chronométré ayant été renouvelées. La température ambiante très élevée est un autre élément qui ne devrait pas changer puisqu'elle devrait dépasser les 30°C.

L'épreuve disputée au nord de l'île proposera deux boucles de quatre spéciales assez courtes le vendredi, puis de trois spéciales plus longues le lendemain, à chaque fois séparées par un regroupement et un passage à la mi-journée sur le parc d'assistance d'Alghero. Celles du samedi, s'enchaînant rapidement car assez rapprochées d'un point de vue géographique également, incluent le célèbre secteur de Monte Lerno, qui conclura chacune des deux boucles, et le non moins célèbre Micky's Jump en prime. Avec un peu plus de 124 et 142 kilomètres chronométrés respectivement, ces deux journées représentent près de 90% du parcours compétitif total.

Lire aussi :

La courte étape de dimanche, d'à peine plus de 40 kilomètres, sera quant à elle composée de deux passages sans assistance dans autant de spéciales et se terminera par la traditionnelle Power Stage de Sassari-Argentiera qui longe la mer dans sa partie finale et rapportera comme de coutume des points de bonus aux cinq équipages qui s'y seront montrés les plus rapides. Le classement devrait donc être connu dimanche sur les coups de 14h00, après un week-end au cours duquel la position de départ sera un handicap pour les premiers à s'élancer – et la poussière soulevée par les voitures devrait en être un pour la plupart des concurrents... à l'exception du premier sur la route.

Ogier sera justement le premier à prendre le départ des spéciales du vendredi avec sa Citroën, devant ses principaux adversaires Tänak (Toyota) et Neuville (Hyundai) qui le suivent au classement du championnat. Comme de coutume, l'équipe française ne pourra compter que sur l'autre C3 WRC d'Esapekka Lappi, alors que Toyota et Hyundai auront deux autos de plus pour les habituels Jari-Matti Latvala et Kris Meeke d'un côté (une quatrième Yaris WRC étant même au départ aux mains de Juho Hänninen sous la bannière de Tommi Mäkinen Racing), Dani Sordo et Andreas Mikkelsen (qui retrouve sa i20 Coupe WRC après avoir dû la céder à Sébastien Loeb au Portugal) de l'autre.

En direct sur Motorsport.com

Le WRC2 Pro verra la Citroën de Mads Østberg en découdre avec les Škoda de Harri Rovanperä (qui a délogé le Norvégien de la tête du championnat après le Portugal) et Jan Kopecký, ainsi que la Ford M-Sport de Gus Greensmith. Après de solides débuts sur une World Rally Car il y a deux semaines, celui-ci retrouve le volant de sa Fiesta R5 en attendant sans doute impatiemment les débuts de la nouvelle version de celle-ci qui a été présentée récemment. Les rangs du WRC2 comptent pour leur part dix voitures dont la plupart déjà vues au Portugal, notamment les Fabia de Pierre-Louis Loubet (qui s'y était imposé) et Nikolay Gryazin, la Volkswagen d'Ole Christian Veiby et la Ford de Takamoto Katsuta – auxquelles s'ajoutent les autres Škoda du triple champion d'Europe Kajetan Kajetanowicz et de l'Italien Fabio Andolfi ou la Hyundai de Simone Tempestini ou encore une seconde C3 R5 pour l'espoir belge Grégoire de Mevius.

À noter également que Martin Prokop, ancien concurrent régulier du WRC, fait sa première apparition en WRC depuis ce même Rallye de Sardaigne il y un an, au volant de sa Ford Fiesta RS WRC ancienne génération, et que les concurrents du Junior WRC vont disputer la troisième des cinq manches du calendrier de ce championnat avec leurs Ford Fiesta R2. Le rallye débutera ce jeudi soir à 17h00 par la super spéciale tracée sur l'ancienne piste de motocross d'Ittiri (les WRC ne devant toutefois s'élancer qu'à partir de 19h30 environ), et sera à suivre en direct intégral ces trois prochains jours sur Motorsport.com.

Étape 1/1 - Jeudi 13 juin

ES Nom Longueur Heure
1

Ittiri Arena Show*

2,00 km 17h00

Étape 1/2 - Vendredi 14 juin

ES Nom Longueur Heure
2 Tula 1 22,50 km 08h03
3 Castelsardo 1 14,72 km 09h20
4 Tergu-Osilo 1 14,14 km 10h09
5 Monte Baranta 1 10,99 km 11h18
6 Tula 2 22,50 km 14h42
7 Castelsardo 2 14,72 km 15h59
8 Tergu-Osilo 2 14,14 km 16h48
9 Monte Baranta 2 10,99 km 17h57

Étape 2 - Samedi 15 juin

ES Nom Longueur Heure
10 Coiluna-Loelle 1 14,97 km 08h08
11 Monti di Ala' 1 28,21 km 09h11
12 Monte Lerno 1 28,03 km 10h03
13 Coiluna-Loelle 2 14,97 km 16h08
14 Monti di Ala' 2 28,21 km 17h11
15 Monte Lerno 2 28,03 km 18h03

Étape 3 - Dimanche 16 juin

ES Nom Longueur Heure
16 Cala Flumini 1 14,06 km 08h15
17 Sassari-Argentiera 1 6,89 km 09h08
18 Cala Flumini 2 14,06 km 11h15
19 Sassari-Argentiera 2** 6,89 km 12h18

* Super spéciale. ** Power Stage rapportant 5, 4, 3, 2 et 1 points de bonus aux cinq équipages les plus rapides, mais pas à leurs équipes.

partages
commentaires
Shakedown - Suspension endommagée puis meilleur temps pour Ogier
Article précédent

Shakedown - Suspension endommagée puis meilleur temps pour Ogier

Article suivant

Pourquoi la participation de Loeb en Alsace ne plaît pas à Citroën

Pourquoi la participation de Loeb en Alsace ne plaît pas à Citroën
Charger les commentaires
La légende Sébastien Ogier vue par ses pairs Prime

La légende Sébastien Ogier vue par ses pairs

Après avoir remporté un huitième titre mondial, Sébastien Ogier va cesser son engagement à plein temps en WRC. Pour comprendre l'héritage qu'il laisse, plusieurs de ses anciens adversaires, coéquipiers ou collègues témoignent de cette carrière riche en succès.

WRC
30 nov. 2021
Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende Prime

Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende

Sébastien Ogier quitte son rôle de pilote WRC à plein temps de la plus belle des manières, avec un huitième titre mondial en poche. Comparé tout au long de sa carrière au nonuple Champion du monde Sébastien Loeb, il a démontré de manière convaincante qu'il pouvait lui-même être considéré comme l'un des plus grands pilotes de rallye de l'Histoire.

WRC
23 nov. 2021
La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises " Prime

La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises "

Ce week-end, le Rallye de Monza marque la fin d'une ère en WRC : Sébastien Ogier s'apprête à mettre un terme à sa présence à temps plein dans le championnat et vise avant cela un huitième titre mondial. Malgré sa longévité, le pilote Toyota révèle dans une interview exclusive que l'incertitude persistante l'a poussé dans une quête incessante de perfection.

WRC
19 nov. 2021
McRae, la troisième génération Prime

McRae, la troisième génération

Le patronyme McRae est ancré dans l'histoire du rallye, partageant huit titres britanniques entre Jimmy, Colin et Alister, auxquels il faut ajouter le sacre de 1995 en WRC. Le prochain sur la liste est le fils d'Alister, Max McRae, qui à 17 ans va tenter de se faire un prénom.

WRC
13 nov. 2021
Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ? Prime

Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ?

Les critiques de Thierry Neuville contre les futures Rally1 (ces voitures qui inaugureront la nouvelle ère hybride du WRC) sortent de l'ordinaire, à une époque où les pilotes sont généralement réticents à exprimer leurs opinions en public. Mais les inquiétudes du Belge concernant la vitesse, la sécurité et le coût sont-elles tout à fait justifiées ?

WRC
17 sept. 2021
Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ? Prime

Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ?

Les pilotes français ont dominé le WRC ces deux dernières années : Sébastien Loeb et Sébastien Ogier ont accumulé les titres de manière impressionnante. Alors que le second mettra fin à sa présence à plein temps dans le championnat à l'issue de la saison, la France fera reposer ses espoirs sur le rookie Adrien Fourmaux, à qui semble promis un avenir brillant.

WRC
11 août 2021
Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles Prime

Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles

Avant de conquérir neuf titres en WRC, Sébastien Loeb a dû faire face à plusieurs coups durs qui ont failli le priver d'une carrière au plus haut niveau. Dans une interview exclusive, l'Alsacien se remémore les étapes qui ont mené à sa domination sur les routes.

WRC
22 févr. 2021
Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire Prime

Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire

La saison 2020 du WRC a connu un dénouement inhabituel dans le cadre du Rallye de Monza. Même si elle était loin d'être idéale, cette épreuve a peut-être épargné au Championnat du monde de sérieux problèmes en offrant une vitrine lui permettant d'assurer la présence de plusieurs acteurs à long terme.

WRC
9 déc. 2020