Un problème qui affecte particulièrement Sordo

Troisième ce week-end au Portugal comme il l'avait été en Corse un mois et demi plus tôt, l'Espagnol a poursuivi son parcours régulier de cette année mais il espérait sans doute mieux vendredi soir.

Meilleur chrono dans le second passage de Ponte de Lima (ES7), qui a vu Jari-Matti Latvala et Kris Meeke partir à la faute tandis que son équipier chez Hyundai, Hayden Paddon, rencontrait de nouveaux soucis d'ordre électronique, Dani Sordo allait conclure, deux super spéciales plus tard, la première étape en deuxième position à 3"4 du leader, Ott Tänak.

Dépassé dès la première spéciale du samedi par Sébastien Ogier, qu'il ne précédait que de 0"4 la veille au soir, l'ancien équipier de Sébastien Loeb chez Citroën n'a pu, cependant, et malgré une bonne position sur la route, rester dans la lutte pour la victoire. Perdant régulièrement du temps avec ce qu'il a décrit comme un souci de motricité arrière, il allait céder également à la mi-journée face à son autre équipier, Thierry Neuville. S'il dit ne pas avoir relâché ses efforts, conserver la troisième place a alors semblé devenir son seul objectif réaliste puisqu'il comptait 51"3 de retard sur Ogier et 34"5 sur Neuville avant la dernière étape.

"La première journée s'est bien passée, [c'était] une belle bagarre avec tout le monde", dit Sordo. "OK, samedi, Sébastien et Thierry étaient très rapides le matin et ils ont creusé l'écart avec moi. L'après-midi, ils attaquaient toujours autant et les écarts restaient serrés mais à la fin, on a eu un problème avec l'arrière de la voiture. On a perdu un peu de temps mais on était déjà un peu loin. J'attaquais fort mais l'arrière bougeait un peu trop. J'ai peut-être perdu du temps à la sortie des virages mais de toute façon, j'attaquais, et dimanche, j'ai attaqué pour maintenir Tänak derrière moi. Je veux vraiment essayer de me battre pour la tête mais troisième, c'est pas mal."

En plus de sa quatrième arrivée dans le top 4 et la sixième dans les points en autant de rallyes cette année, ce podium est donc pour Sordo le deuxième en trois épreuves, soit autant qu'il n'en avait obtenus au cours des trois dernières saisons réunies. De bon augure pour les autres manches sur terre à venir, et en particulier la Sardaigne où Hyundai, qui a signé son premier podium – et même un double podium – au Portugal, s'était imposé l'année dernière avec Neuville ?

"Je ne sais pas. Je pense qu'on doit travailler un peu plus sur l'arrière", tempère Sordo, qui a perdu deux points de plus sur Tänak, vainqueur de la Power Stage, mais consolidé sa place de cinquième au championnat. "Samedi, c'était très glissant et nous devrions améliorer la motricité à l'arrière. C'était glissant pour tout le monde mais pour mon style de pilotage, c'est un petit peu plus difficile."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Événement Rallye du Portugal
Pilotes Dani Sordo
Équipes Hyundai Motorsport
Type d'article Réactions
Tags podium