Plus jeune Champion du WRC, Rovanperä se dit "très heureux et fier"

Kalle Rovanperä est devenu ce dimanche le plus jeune Champion du monde WRC de l'Histoire après s'être imposé au Rallye de Nouvelle-Zélande.

Plus jeune Champion du WRC, Rovanperä se dit "très heureux et fier"
Charger le lecteur audio

Cette fois-ci aura été la bonne ! Kalle Rovanperä a remporté le titre 2022 en signant sa sixième victoire de la saison au Rallye de Nouvelle-Zélande. Il devient ainsi, à tout juste 22 ans, le plus jeune Champion du monde de l'Histoire, battant le précédent record de Colin McRae qui tenait depuis 1995 (l'Écossais avait alors 27 ans).

Grâce à ce nouveau sacre, le pilote Toyota met par ailleurs un terme à une disette longue de 20 ans pour la Finlande, dont le dernier sacre de l'un de ses ressortissants remontait à 2002 et Marcus Grönholm sur Peugeot. Près d'une génération d'attente donc, alors que le père de Kalle, Harri, évoluait encore à l'époque en WRC.

"Bien sûr je suis très heureux et fier étant donné que cela fait longtemps que la Finlande n'avait pas eu de Champion du monde", s'est réjoui Rovanperä après la bataille. "Je ne pense pas trop à l'âge [le record de précocité], mais cela reste quelque chose de spécial de savoir que nous avons pu accomplir cela. Je suis très fier de l'équipe, de moi-même et de Jonne [Halttunen, son copilote]. Je n'ai pas suffisamment de temps pour remercier tout le monde, mais Jonne fait vraiment la différence. Nous avons tous les deux la même façon de penser, ce qui rend les choses plus faciles. Nous savons tous les deux ce qui fonctionne. Nous savons comment faire pour ne pas trop stresser et attaquer quand nous le pouvons. Il est très bon dans son boulot, et c'est ce qui est le plus important."

"Mes plus grands remerciements vont à l'équipe. Ils ont fait s'emballer la machine cette année. Même après tous ces rallyes difficiles [Rovanperä avait vu son avance sur Ott Tänak quasiment divisée par deux lors des trois dernières manches, ndlr] ils ont cru en nous et ils nous ont assurés de tout leur soutien. Bien sûr que cela [devenir le premier pilote finlandais Champion du monde en 20 ans] signifie beaucoup. Il y a un gros soutien de la part de tous les fans finlandais, et c'est sympa de voir que la discipline a retrouvé de nouveau un peu de popularité, en particulier auprès des jeunes, ce qui est très important pour la discipline. C'est une bonne chose à voir, et c'est bien d'avoir de bons résultats pour eux."

Malgré l'importance des enjeux, Rovanperä n'aura pas joué petit bras en Nouvelle-Zélande, s'assurant à la fois de la victoire et du gain de la Power Stage.

Malgré l'importance des enjeux, Rovanperä n'aura pas joué petit bras en Nouvelle-Zélande, s'assurant à la fois de la victoire et du gain de la Power Stage.

Rovanperä devait marquer huit points de plus que Tänak (sept points en cas de victoire) s'il souhaitait être sacré dès ce week-end en Nouvelle-Zélande. Mais ce n'est que vendredi soir que le titre a commencé à devenir un objectif vraiment crédible, lorsque le Finlandais a bouclé la première étape à la quatrième place tout en restant à portée de tir de ses adversaires.

Après avoir très bien limité les dégâts au cours de la première journée malgré sa position d'ouvreur dans l'ordre des départs – bien aidé il est vrai par les conditions météo détrempées qui ont rendu le balayage plus aisé – Rovanperä a sonné la charge dès le lendemain pour se frayer un chemin jusqu'à la tête de l'épreuve.

Elfyn Evans out dès le samedi matin, le Finlandais a par la suite profité d'un manque de rythme de Tänak pour prendre les commandes du rallye devant son coéquipier Sébastien Ogier. Le plus jeune Champion du monde de l'Histoire a même poussé son avantage jusqu'à remporter la Power Stage en clôture de l'épreuve, réalisant ainsi son quatrième carton plein de la saison.

"J'ai été assez surpris, car même ce [dimanche] matin je ne me suis pas senti nerveux ou autre", reprend Rovanperä. "Au départ de la Power Stage j'étais bien sûr un peu tendu, mais j'étais simplement impatient de m'élancer."

Beau joueur, Tänak a pour sa part déclaré que son rival méritait amplement le titre. L'Estonien, troisième à l'arrivée, n'a en effet rien pu faire ce week-end pour empêcher ce qui s'est avéré finalement inéluctable. "Notre week-end a été loin d'être bon, mais dans le même temps Toyota et Kalle ont été très forts, ils ont battu tout le monde à la régulière, il n'y a aucun doute là-dessus", a déclaré le pilote Hyundai. "Félicitations à Harri [Rovanperä] qui a fait un très bon travail en tant que père pour élever un gamin aussi super, il doit être très fier de lui."

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

Championnat - Rovanperä sacré deux rallyes avant la fin !
Article précédent

Championnat - Rovanperä sacré deux rallyes avant la fin !

Article suivant

Photos - Le sacre de Rovanperä en Nouvelle-Zélande en images !

Photos - Le sacre de Rovanperä en Nouvelle-Zélande en images !