Sébastien Loeb ne dirait pas non à un comeback en WRC

Malgré un programme chargé en rallye-raid, le nonuple Champion du monde ne fermerait aucune porte en WRC si une opportunité venait à se présenter à l'avenir. Parler de second comeback est encore prématuré, mais le Français garde un œil sur M-Sport.

Sébastien Loeb ne dirait pas non à un comeback en WRC

En 2018, Sébastien Loeb faisait son retour dans le Championnat du monde des Rallyes, trois ans après avoir mis le WRC entre parenthèses. Durant cette période de comeback, initiée chez Citroën et achevée chez Hyundai l'an dernier, le Français a signé trois podiums dont une victoire, en Catalogne. Sans volant depuis le Rallye de Turquie 2020, Loeb s'est à nouveau concentré sur ses autres activités, prioritaires dans son emploi du temps. Cette saison, il est ainsi lié à Prodrive en rallye-raid, au Dakar et en Extreme E, nouveau championnat 100% électrique.

Aujourd'hui âgé de 47 ans, Loeb se rapproche de la retraite. Cependant, le Français ne semble pas avoir dit son dernier mot, pas encore ! Ainsi, le nonuple Champion du monde admet qu'il évaluerait la possibilité d'un retour en WRC si une structure comme M-Sport, dirigée par Malcolm Wilson, venait toquer à sa porte.

"Cette année, je me concentre sur le Dakar et l'Extreme E, ce sont mes deux programmes principaux", déclare-t-il à Dirtfish. "Peut-être que si quelqu'un m'appelle, si Malcolm me demande de faire un rallye et qu'il a besoin de moi, alors pourquoi pas ? S'il a besoin de quelqu'un pour un rallye, pas pour toute la saison ou la moitié de la saison, pourquoi pas ?"

Lire aussi :

Contrairement à ce qu'il a fait avec Hyundai en 2019, où il a disputé la moitié de la saison, Loeb privilégierait les apparitions brèves aux programmes plus chargés. Mais en raison de la position du Dakar au calendrier, en début d'année, il devrait quoi qu'il arrive faire l'impasse sur le Rallye Monte-Carlo. Parmi les options que le Français se donne, on trouve la Turquie, un rallye lui ayant laissé "un bon souvenir" puisqu'il a fini troisième de l'épreuve la saison passée, lors de sa dernière apparition au volant de la i20  WRC.

Teemu Suninen et Gus Greensmith composent le duo de base aligné par M-Sport cette saison en WRC, Adrien Fourmaux, pilote de WRC-2, devant lui aussi rouler dans la Fiesta à plusieurs reprises cette année, à commencer par le Rallye de Croatie la semaine prochaine. Flatté à la suite des commentaires de Loeb, Wilson reconnaît qu'il n'écarterait pas la piste du Français s'il devait aligner une troisième voiture ou faire appel à un remplaçant de luxe les prochaines saisons.

"Bien sûr, ma priorité est de monter une équipe de pilotes à plein temps", précise le directeur de M-Sport. "Mais c'est quelque chose que nous allons examiner, c'est certain. Seb est quelqu'un avec qui je resterai toujours en contact."

partages
commentaires

Voir aussi :

Vidéo - Le premier titre de Carlos Sainz en WRC

Article précédent

Vidéo - Le premier titre de Carlos Sainz en WRC

Article suivant

Premières images de WRC 10, qui proposera un mode historique

Premières images de WRC 10, qui proposera un mode historique
Charger les commentaires